Le site qui danse avec les chevaux et murmure l'oreille des loups.
Cool Spot
Virgin Games - 1993
Le hros le plus cool du monde par Nola

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Un jour Coco Chanel a dclar et je cite " La mode se dmode, le style jamais. ". Venant de celle qui a donn ses lettres de noblesse la haute couture franaise, on peut considrer cette phrase comme une vrit universelle. Et quand je regarde en arrire je ne peux que plussoyer les dires de " Mademoiselle ". Des annes 70 nos jours nous avons vu nous succder nombre de modes vestimentaires plus ou moins grotesques. Mais s'il y a bien une priode qui n'a pas t pargne, c'est celle qui va de la fin des annes 80 au milieu des annes 90. Rappelez vous lorsque vous portiez des chemises hawaennes mauves fleuries de petits carrs jaunes, de triangles verts et de ronds oranges. Il faut dire que Miami Vice battait des records d'audience la tl. A l'poque c'tait la classe de se balader avec ces vtements, on avait le look jeunesse dore de Miami mais avec le style en moins. On tait des mecs la cool, on tait pas des enculeurs de mamans. On arborait firement la banane parce qu'on tait des mecs chbrans. Et du coin de l'il on mattait les meufs (sauf si c'tait la reusda d'un tepo, il en est convenu) qui s'habillaient avec de gros zonblou en cuir noirs, surmonts de grandes croix du Christ en mtal. Il faut dire qu' l'poque Madonna faisait des mules. Et comme on voulait les pchos, on leur proposait d'aller gammelle au O'Kitch du coin. Mais ces tassps prfraient les cailleras, ces mecs en Air Jordan et jogging fluo. Il faut dire que Public Enemy et Mc Hammer taient en tte des charts. Enfin les derniers rfractaires notre systme revendiquaient le look chemise de bcheron canadien, baggy trou, cheveux longs et surtout gras. Oui vous l'aurez devin, Nirvana trustait l'esprit antisocial de notre jeunesse.



Nous tions donc dans un melting-pot socio-culturel trs intense. La mode se dchirait entre diverses influences musicales. Si j'avais tourn un western adapt l'poque je l'aurais nomm " le cool, la provoc' et le rebelle ". Et je n'ose imaginer ce que cela aurait donn. Malheureusement si tu es un(e) lecteur(rice) dit(e) " Next Gen " c'est dire n(e) aprs 1994, tu as certainement du mal t'imaginer cette priode. Si tu souhaites en savoir plus, il te suffit simplement d'aller sur les sites de partage de vidos et de taper " Parker Lewis ne perd jamais ", " Le Prince de Bel-Air " ou " Sauvs par le gong " ( dont son gnrique est l'allgorie du bon got des 90's) pour comprendre toute l'ampleur de mes propos.



Bref, nous sommes en pleine transition entre deux dcennies. Patrick Bruel, dit " Patrickkkk... " fait hurler les minettes, le choc ptrolier est loin derrire nous, le grunge et le rap sont en pleine explosion. Un vent de nouveaut dont les ados sont les ttes de proue souffle sur le monde culturel. Et bien videmment, l'poque s'il y a bien un domaine qui vit uniquement grce aux kids, c'est le jeu vido. Qui n'a jamais vu ces ados remplissant les salles d'arcades amricaines la casquette l'envers, le joystick dans une main, un Slurpee dans l'autre. Je voulais crire un joint dans l'autre mais j'avais oubli que " Winners don't use drugs ". Bref le jeu vido va tre en premire ligne de cette dferlante de coolatitude. Qui ne se souvient pas de ses infmes merdes telles que Shaq Fu ou Michael Jordan : Chaos in the Windy City qui se sont vendues parce qu'il s'agissait de jeux la cool avec des basketteurs populaires. Ou mme les Mortal Kombat qui partaient par palettes entires grce, ou plutt cause de ses fatalities sanglantes. Clairement sous couvert de " coolatitude " on se permettait de vendre l'impensable, et mme des jeux inspirs de personnages de publicits.



Oui vous avez bien lu, nous connaissions dj les jeux inspirs de marques comme avec Global Gladiators pour Mc Do. Mais nous n'avions encore jamais vu l'effigie d'une compagnie sur nos consoles de salons. Bien heureusement ce n'est pas un jeu bas sur les aventures de l'ami Banania ou mme encore de la Mre Denise. Non, n'oubliez pas, nous sommes dans une re de protagonistes qui assurent. C'est Cool Spot qui a eu le droit a cet honneur. Cool Spot? C'est bien normal que cette mascotte ne vous dise rien, puisqu'elle n'a jamais mis ses pieds en France. Il s'agissait d'un des emblmes de la marque 7-up, celle qui employait dj Fido Dido, le surfeur qui tonnamment tait... " Cool ". Je pense que vous commencez entrapercevoir ma ligne ditoriale. Bref Cool Spot est l'archtype mme du hros qui vit de plain-pied dans son poque. Il porte des lunettes de soleil, a des baskets et possde mme un yoyo, c'est dire s'il est branch. Bon il n'a pas de pogs et encore moins de jojos, mais quand mme, il assure le bougre.



Mais peut-tre en avez vous dj marre de lire ce qui s'apparente uniquement pour le moment une dissertation sur la mode fin 80/dbut 90 ? Oui mais en mme temps si je vous avais pondu une critique conventionnelle cela aurait pu se rsumer : " Cool Spot est un jeu de plateformes classique, qui s'inscrit typiquement dans la ligne des jeux de l'poque, avec de trs beaux graphismes mais que l'histoire n'a pas retenu ". S'en serait suivi une trentaine de ligne o j'aurais plus ou moins brasser du vent. Mais bon puisque vous insistez tant, allons-y, parlons du jeu.



La premire chose a dnoter propos de Cool Spot, le hros qui fond dans la bouche pas dans la main, c'est que sa version europenne est lgrement diffrente de sa version Us. La mascotte n'tant pas connue en Europe, tous les lments mentionnant la marque 7-up ont t remplacs par ceux de la marque Virgin. Hormis cette petite histoire de notorit publique, le contenu est identique. La version teste ici est celle des States, car mme si Georges Michael tait dans l'air du temps, Nespas nous ne sommes pas des lopettes. On a des couilles grosses comme des melons et on joue aux jeux sur leur support original. Cool Spot fait parti de ces jeux sans histoires. Non pas qu'il n'a jamais fait un tour au poste, il faut dire qu'hors-camra il doit en griller; mais plutt que son intrt ne rside pas sur son scnario. Jugez donc sur pices. Le hros appartient une espce/tribu/bande/crew ( rayez la mention inutile) de choses/smarties/rondelles/jetons ( idem ) rouges. Ceux ci on tait enlev par on ne sait qui, pour on ne sait quelle raison. Vous voil donc projet sauveur de votre espce. Si j'tais un chroniqueur jeu vido des missions tlvisuelles de l'poque je vous aurais certainement dit quelque chose comme " A toi de diriger ton hros travers 10 niveaux fan-tas-tiques. Rcolte les pastilles rouges ncessaires pour t'en aller dlivrer tes amis dans un monde miniature ou chaque lment devient un obstacle redoutable. Aventure et action t'attendront dans ce jeu de plateformes sur-vi-ta-min. Sauve ton espce tout en restant cool, et qui sait peut tre aprs pourrons-nous boire un bon verre de Banga pour fter ta victoire. ". Oui mais voil je ne bosse pas pour Micro Kid's.



Cool Spot est un jeu de plateformes tout ce qu'il y a de plus classique. Un niveau, des ennemis, du temps, des obstacles, un modle vu et revu en somme. L'intrt rside dans le fait que vous voyez le monde extrieur dans la peau d'un tre minuscule. L encore rien de bien original, ce jeu me fait mme furieusement penser Tom & Jerry sorti lui sur Nes. Les deux hros jettent tous les deux des billes, voluent dans un monde microscopique et certains ennemis sont quasi identiques. Je ne sais pas s'il s'agit d'une pure concidence mais pour ceux qui se sont dj essays aux deux softs, on ne peut s'empcher de faire le rapprochement. Mais bon, laissons-lui le bnfice du doute.
Niveau Gameplay l'ensemble est plutt bien calibr, hormis pour certains sauts et une camra qui ne suit pas le hros. Chaque saut un tage infrieur se rsume un plongeon dans le vide. Et mme si le pnitent est humble devant dieu, Cool Spot finira le plus souvent comme cette connasse d'autrichienne. Sachant que les adversaires dbarquent eux aussi souvent l'improviste, le jeu s'en rvle tout de suite un peu plus cors. Autant en facile le jeu se rsume une escapade sur la cte d'azur, autant en normal le tout fait plutt moteur cass en plein Larzac. Enfin je n'ose faire une mtaphore pour le mode dur, ou alors cela serait base d'exploration, de tribus africaines et de cannibalisme. Au final c'est vous de choisir, mais le jeu en vaut-il la chandelle?



Tant qu' finir avec les formalits d'usages, passons sur l'aspect sonore. Toutes les musiques se ressemblent et sont insipides, elles sont bases sur un rythme la cool mais lent. Comme disait mon instituteur " a rentre par une oreille, a ressort par l'autre ". Quant aux bruitages ils ne relvent malencontreusement pas l'ensemble.
Mais alors qu'est-ce qui fait que Cool Spot avait quand mme eu un certain succs d'estime l'poque?
Tout bonnement pour ses graphismes et son animation. Les niveaux sont trs colors et sont un rgal pour un il avis. Certains arrires plans sont trs riches visuellement parlant, et le jeu regorge de petits dtails. Mais c'est surtout l'animation qui mrite la palme, ne serais ce que celle du hros. Il suffit d'attendre quelques secondes sans toucher aux commandes pour le voir claquer des doigts, faire du yoyo ou encore bayer aux corneilles. Son double saut prilleux finira de convaincre les sceptiques.



Au final Cool Spot me fait un peu penser Pinocchio lui-mme issu des mmes Studio Virgin. C'est dire un jeu magnifique sur un plan purement graphique, mais qui pche pour le reste. Pourtant je garde une certaine dose de sympathie pour ce personnage. Peut-tre est-ce d au fait que j'y ai touch l'ge de dix ans, c'est mme certainement cause de cela. Car pour celui qui s'y essaye aujourd'hui le jeu sera considr soit comme un dlicieux mlange d'une priode rvolue, soit comme une aventure o l'on ne dirige ni plus ni moins qu'une pastille rouge la con qui porte des lunettes de soleil.



Et en fermant cette critique je me rends aussi compte qu'une page du jeu vido s'est acheve. Les personnages au ct cartoon ont laisss place des hros plus matures. Les ados attards des salles d'arcades sont devenus des trentenaires chevronns et aguerris. Les fans de la Madonne se sont transformes en fans de Britney. Les rappeurs qui brandissaient des grosses pendules les ont troques contre des chanes en or. Le grunge est mort avec Cobain et aujourd'hui c'est le rock mo qui dirige les hordes de jeunes rvolts. Enfin les ados qui portaient des chemises hawaennes sont devenus de sacrs pdales en slim qui dansent sur de la musique tecktonik. Et moi, tel le vieux singe, perch sur mon arbre, vtu de mon indmodable polo/jean, je regarde les saisons et les modes changer, en me rappelant de ce que disait Mademoiselle Chanel.



Oh, simple thing, where have you gone?
Le point de vue de César Ramos :
Relativement commun, trois fois rien.