Le site qui te tape tape tape. C'est sa faon d'aimer.
Simpsons (the) - Bart vs. the Space Mutants
Acclaim - 1987
Mange mes shorts par Nola

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
S'il est facile de faire l'loge d'une merveille Vidoludique, ou bien l'inverse d'en faire une virulente critique, il est un exercice de style plus difficile, le test du jeu "mi figue mi raisin". C'est ce que nous allons tenter de faire avec ce jeu, qui n'est peut tre pas la merveille du 20 me sicle, mais qui n'est pas la daube qu'on veut si souvent nous faire croire. J'ai donc l'honneur (?) de vous prsenter The Simpsons : Bart vs. the Space Mutants.



Mais avant une petite remise niveau pour les incultes. Les Simpsons c'est LE phnomne des annes 90, impossible de passer ct, et comme toute srie culte, nombre de produits drivs sont apparus, T-shirts, rveils, figurines, presse citron, etc... Et bien videmment, ce qui vous amne lire ce test, un jeu vido. Dvelopp par une sous branche d'Acclaim, ce qui d'emble n'est pas des plus rassurant, le jeu vous propose d'incarner le clbre rejeton de la famille Simpson.



L'histoire nous plonge en plein Springfield par un doux soir d't, o Homer doit encore tre entrain de siffler quelques Duffs pour se "rafraichir" les ides, dlaissant l'ducation de son morveux. Et celui ci va dcouvrir par cette belle nuit de pleine Lune un terrible secret, des extraterrestres veulent envahir notre Terre en se dissimulant sous des corps humains. Ils sont mme tellement diaboliques qu'ils ont dcid de crer une terrible arme, grce des objets recouverts de peinture mauve. Et votre premire mission consistera repeindre ceux ci en rouge... Bon, pas la peine de vous faire un dessin, vous l'aurez bien compris le scnario ne casse pas trois pattes un canard. Pour ne pas vous dire qu'il est inexistant, le "scnario" tant plus un prtexte pour vous emmener aux quatre coins de la ville.



On lance le jeu est l, c'est le drame, le jeu est moche. Entendez derrire cette pense qu'il ne joue pas entirement de la puissance de la console. Non pas qu'il ne soit pas color, mais il fait franchement collage de maternelle, aucune ligne de contour pour dfinir les personnages, une modlisation du hros rat, et surtout un copier/coller hallucinant. Pour chaque niveau, on a l'impression que les dveloppeurs disposaient d'une planchette de dcors prdfinis et qu'ils se devaient de les utiliser pour faire un niveau. De plus, ceux-ci s'enchainent sans aucun rel ordre logique, on passe par exemple d'une fte foraine un muse, sans savoir pourquoi, d'o ce sentiment de jeu la Lego.



Et la musique dans tout cela ? Et bien comment vous dire... Vous visualisez la clbre chanson du gnrique ? Passez la en son midi, voil c'est fait, vous avez la bande originale du jeu. Oui, mes chers amis, une seule chanson rpte en boucle tout le long de l'aventure. Ajoutez cela des bruitages inexistants ou au choix rats, mlangez le tout et vous comprendrez vite pourquoi la coupure de son s'impose au bout d'un quart d'heure. Tant qu'on est dans l'numration des points noirs, passons la difficult du jeu. Car si de toutes ses tares, il ne fallait en dgager qu'une, ce serait celle ci. Le jeu est vraiment dur, deux curs comme l'on dit dans le jargon, avec l'impossibilit de les regagner une fois perdus. De plus, la maniabilit destine aux perfectionnistes du saut millimtr n'aide pas, Bart Simpson ayant la fcheuse habitude de glisser aprs la rception. Alliez tous cela le fait qu'il n'y ait ni sauvegarde, ni systme de mot de passe, ni continue. On doit donc se refarcir tous les niveaux chaque nouvelle partie, sympa pour un jeu destin l'origine aux plus jeunes...



Mais, et je sens que vous trpignez d'impatience au fond de la salle de me poser la question, l'univers de la srie est il bien retranscrit ? Ah, je m'attendais bien cela de votre part, Lebrac. L encore le tout est contrast. Par exemple, les "space mutants", la srie fantastique prfre de Bart qui compte un nombre de suites incalculables. Et bien, dans la srie ils sont verts tentacules et avec trois yeux, tandis que dans le jeu ils deviennent violets quatre membres et cyclope, on sent bien tout l'investissement des programmeurs pour restituer l'esprit de la srie...

Pour les lieux l encore il y a du bon et du moins bon, on passe devant certains lieux bien connus des fans de la srie comme la taverne de Moe ou le Bowling de Barney, tandis que l'on visite des dcors que l'on ne connait pas ou trs peu, comme la fte foraine ou le muse. De plus les citoyens de Springfield lors des niveaux se limitent le plus souvent un ou deux sprites de Skinner ou d'un touriste. Cependant, l'on retrouve certains personnages de la srie comme Sideshow Bob alias Tahiti Bob ou encore Nelson Muntz, le plus souvent en tant que Boss de fin de niveaux. Enfin, les fameux membres de la famille jaune sont prsents et a, c'est bien. Oui, parfois j'aime bien les tournures de phrases simples.



S'il on devait donc faire un rsum rapide, c'est moche, musicalement dpourvu, dur, mais qu'est ce qui pourrait rattraper ce qui semble se diriger vers le statut de daube ? Et bien, comme le dit l'expression, en France on n'a pas de ptrole mais des ides, pour le jeu c'est la mme chose. Certaines ides sont vraiment excellentes, par exemple le fait de devoir repeindre des objets la bombe est un concept franchement accrocheur et indit, ide que les dveloppeurs de Sega reprendront lors d'un honteux plagiat nomm Jet Set Radio. Il est aussi a dnoter que les stratagmes pour battre les boss sont aussi assez originaux et amusants, je pense notamment Tahiti Bob o l'on doit craser le bout de ses chaussures pour le toucher, simple mais efficace. Enfin, le jeu regorge de petites choses insignifiantes mais trs fun. Par exemple, monnayant une pice on peut faire l'un des clbres canulars de Bart l'encontre de Moe lors du premier niveau, ou bien on peut participer aux jeux de la fte foraine, avec du lancer de flchettes et tout un tas d'autres mini jeux. Il est ajouter que certaines parties du jeu rvlent de sacrs chocs visuels, mme si le jeu est assez pauvre dans l'ensemble, il est dnoter de superbes dcors pour le muse d'histoire, o on est enchant par la verdure de la fort amazonienne ou par le sublime des peintures gyptiennes.

En conclusion, il est clair que The Simpsons : Bart vs. the Space Mutants est loin d'tre une merveille, cependant grce certaines bonnes ides et une restitution plus ou moins russie de l'esprit de la srie il pourra distraire le fan. Mais sa grande difficult et son ct assez linaire rebutera les autres. On sent bien qu'Acclaim a d plus dpenser en licence qu'en dveloppement.
Le point de vue de César Ramos :
C'est une grosse licence de base, donc trois cacahutes.