Le site o Michel Leeb a du succs.
Turbo Racing
Data East - 1991
Plus fort que Dominique Chapat par Nola

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
1991, quelle anne cette anne-l. Cette anne-l, le grunge venait d'ouvrir ses ailes. Et dans mon coin je jouais la Nes. C'tait l'anne, 91. Mais c'est aussi et surtout l'anne a laquelle Turbo Racing est sorti sous nos vertes latitudes. Il y a de ces jeux qui n'ont jamais vraiment fait parler d'eux, Turbo Racing fait parti de ceux l. Qui peut aujourd'hui vous citez son nom lorsqu'on voque la Nes. Je vous donne la rponse, parce que je suis d'humeur joviale aujourd'hui, presque personne, hormis peut tre deux trois fans d'Alain Prost. Que vaut donc ce jeu, pour tre aussi peu connu du grand public qu'un Meet the Feebles de Peter Jackson ?



Mais avant, chers oldies, parce que je sais que vous tes des frus de l'histoire vidoludique, une petite mise au point s'impose. Turbo Racing est sortit au Japon sous le nom de World Grand-Prix : Pole To Finish, aux Etats Unis sous le nom de Al Unser Jr.'s Turbo Racing et enfin en Europe sous le sobriquet de Turbo Racing, Al Unser Jr. tant un pilote amricain ayant remport deux fois les 500 Miles d'Indianapolis et deux titres en CART. Etant trs peu connus des europens, les gars de chez Data East n'ont pas du penser ncessaire de laisser son nom au gnrique. Voil l'ami, tu t'endormiras moins con grce moi ce soir, mais revenons nos moutons.

Premire constatation le jeu a l'air de prime bord simpliste, un cran d'introduction joli mais assez vide avec seulement deux voitures qui se suivent, mais bon aprs tout on ne juge pas que sur la beaut exterieur, n'avez vous donc rien retenu du vilain petit canard ? J'atterris sur le menu principal du jeu, et l, c'est le drame. Trois modes de jeu seulement, le Time Trial Mode A, qui consiste faire un tour de piste le plus rapidement possible face des concurrents. Le Time Trial Mode B qui consiste faire un tour de piste le plus rapidement possible seul. Et pour finir le World Grand Prix Series, soit une saison rgulire. Sur le moment, on peut tre dsempar face au peu de choix proposs et vous pourriez penser qu'on va droit la catastrophe. Mais tel Govou qui nous plante deux buts face l'quipe championne du monde de football, le miracle se produit. Car oui mesdames et messieurs, malgr sa jaquette pourrie, son cran d'introduction pur et ses trois modes de jeu minables, ce jeu reste une rfrence incontestable de la simulation de F1 sur Nes, et tout cela tient en un mot (ou plutt quatre) "World Grand Prix Series".



Mais qu'est ce que c'est ? Et bien c'est ce que l'on appellerait le mode carrire de nos jours. On choisit son pilote et vogue la galre. Mais dja un choix s'impose, mode moyen ou expert ? En effet, lors du choix des pilotes, on peut se dcider entre le "Driver" ou un personnage crer de toutes pices. Seulement, si l'on opte pour sa propre customisation, on part avec seulement 20 points rpartir sur votre voiture entre 6 catgories, la vitesse, l'accleration, le turbo, etc... Il faudra donc bien savoir quilibrer en fonction du type de trac, cela donne donc un semblant de tactique, mme si en ralit cela revient pisser dans un violon, en effet je ne crois pas que la Nes calcule l'arodynamique de la voiture, les quotients masse/rsistance des pices. Tandis qu'avec le "Driver", toutes les stats sont au maximum soit 10 points dans les 6 catgories, c'est le mode couramment appeler des "petites bites". Mais en contrepartie, on ne peut choisir la couleur de sa F1 qu'en custom. Avouez qu'une monoplace capot rose arrire orange cela a tout de mme tout de suite plus de gueule.



On se lance donc dans la saison, et voil c'est parti pour le Round 1, Brazil. On tombe donc sur le menu d'avant course, avec 3 modes. Advice/Settings o votre mcano, que nous appellerons Luc pour plus de comprhension, vous donne les conseils techniques utiles l'quilibrage de vos points. Le Practice, qui comme son nom l'indique vous permet de pratiquer le circuit, et enfin le Qualify, car avant tout grand prix, vous devez effectuer les qualifications pour avoir votre place sur la grille de dpart. Et l squence nostalgique, le jeu est diablement beau. Pas trs dtaill comme l'image des menus, mais trs efficace. La voiture est bien modlise, l'arrire plan montagneux est de toute beaut, et le facis du pilote termine d'achever notre rtine. La course se lance, premier constat les vitesses se passent la main, et il n'y en a que trois, on se retrouve donc tout naturelement 250 Mph soit 400 Km/h en troisime, ils ont des moteurs robustes les japonais de chez Data East. Deuxime constat, votre monoplace ragit au doigt et l'oeil, et vous ne pourrez vous en prendre qu' vous si vous venez a percuter un concurent ou un panneau. Enfin l'impression de vitesse est l, encore plus lorsque l'on enclenche le turbo puisque l'cran se mets trembler telle une pucelle face un homme de petite vertu. La qualification se termine donc : 8me position, pas mal pour un dbut. Enfin, on va pouvoir s'attaquer au vif du sujet, le Grand Prix.



Magie de la technique, le jeu nous offre une vue des 8 premiers de la pole position ainsi que les monoplaces, gadget mais ravageur, il ne manquerait plus que les commentaires de Jacques Laffite. La course se lance et nous sommes partis pour 6 tours de pistes, et quels tours ! En effet, le jeu est dur et cruel pour un dbutant. Il y a nombre de collisions lorsque l'on veut doubler, et le plus souvent seul vous, perdez du temps et non point vos concurents, enculer de programmateurs, va! "Aie! Aie! Aie!", Les pneus de ma monoplace sont uss et je n'ai plus d'essence, je dois donc retourner au stand pour l'un des plus grands moments d'anthologie du jeu, le Pit out. O l'on verra tous nos techniciens effectuer les rparations sur votre monoplace, magique vous dis je ! Enfin, il est bon de savoir que la nuit tombe au fil de la course, par exemple Monaco, en commenant sous un soleil radieux d'aprs midi, vous terminerez sur un soleil couchant o les rayons vont s'endormir sur les douces vagues du rocher.



Les 16 circuits sont inspirs de ceux du championnat du monde de Formule 1, 1988. Nanmoins, certains circuits ne sont pas fidlement reproduits, d'autres ont t remplacs, et l'ordre des courses a t modifi. Cependant, ils sont extrment varis au niveau des tracs, et les arrires plans sont diffrents pour chacuns d'entre eux, on reconnatrait presque l'architecture hongroise sur le Hungaroring. Certaines grandes villes on mme droit leur monuments comme Paris et sa Tour Eiffel ou Sidney et son Opra. Pour achever le tout, la musique aussi est une vraie merveille, trs rythme et collant parfaitement l'action. A vrai dire je la considre comme la plus belle bande originale de jeux d'automobile jamais cree, Gran Turismo et ses bruitages 5.1 peut aller se rhabiller. La cerise sur le gteau.

En conclusion, Turbo Racing est un bijou de simulation automobile. Malgr ses modes de jeux inexistants, il n'en reste pas moins un jeu fun, beau et rapide desservit par une bande son d'anthologie. Passer ct serait une grave erreur de votre part, cependant cela reste un jeu de formule 1 et il n'est pas dit que vous y reviendrez souvent.
Le point de vue de César Ramos :
Fait sur le tard, donc assez difficile dgotter. Mais queue de chique. Ouf.