Le site qui a un exemplaire ddicac de la Bible.
Legend of the Ghost Lion, The
Kemco - 1990
Alerte au jeu de brousse par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
With the courtesy of FlyingOmelette for the original


Vous ne connaissez pas Legend of the Ghost Lion ? C'est normal. En France, ma connaissance, le jeu n'est jamais sorti. Trop dcal. En effet, il est sorti bien tardivement dans le cycle de vie de la NES, et garde ce petit ct "premier RPG de dbutant que j'ai dvelopp au fond de mon garage". On peu donc se dire "chic chic on va trouver un bon RPG l'architecture solide", mais on peut aussi penser que l'on y trouvera pas d'innovation ou encore de scnario intressant. Allons voir main dans la main ce qu'il en est.



Les graphismes de Legend of the Ghost Lion n'ont rien de fou-fou. On se retrouve avec une sorte de Dragon Warrior en un peu plus joli quand mme. Personnellement je pense que les couleurs sont flashy mort, du genre dconseiller nos ami(e)s pileptiques. La carte, les villages et autres cavernes sont simples, voire simplistes. Et le pire c'est que je ne suis pas trop chiant ce niveau : si les ennemis et les batailles se droulent dans un environnement frais et bigarr, la mdiocrit passera inaperue. Pas de bol, ce n'est pas le cas ici. Les ennemis n'ont aucune consistance, et de la savoir ce que certains ennemis reprsentent, il y a une marge sans nom. Mais heureusement notre petite portugaise locale (Mario, l'hrone) est finement dessine, comme tous les gentils qui l'accompagnent. On est pass ct de la faute de mauvais got.



Les sons du jeu ne sont pas si mauvais que a. Non, dire qu'ils tuent tout serait mentir, et je n'aime pas a (sauf mon banquier mais c'est une autre histoire). Ils ressemblent tous les sons Kemco en fait. Je ne sais pas l'"artiste" qui se les ai tous taps devait vraiment tre bon en ngociation, il tait toujours sur la brche sur les bons plans de chez Kemco... On a toujours un peu l'impression que l'on a affaire une bande de jeunes qui dbutent, et c'est un peu dommage. Pas de morceau matre, et la musique des combats (celle que l'on entendra le plus souvent) est l'une des musiques les plus lambda du monde du jeu vido. En fait, je m'aperois que j'ai coup le son trs rapidement aprs le dbut. Les effets sonores quant eux ont t ripps honteusement de Shadowgate, comme l'ouverture d'un trsor. D'autres proviennent de Dragon Warrior. Bref, on n'a absolument pas de sensation de dj entendu, mais si en fait. La plupart des RPG ont leurs musiques cultes, et bien pas Ghost Lion. C'est le RPG muet du jour !



Le gameplay d'un RPG (surtout sur NES...) est basique. On doit pouvoir bouger son personnage correctement, et accder aux menus sans trop de problmes. Ici, c'est trs simple, clair. Mais cela n'empche pas Maria de se traner dsesprment sur la carte. Amusante capacit d'avancer la mme vitesse qu'un personnage de Dragon Warrior. Et lors des trajets un peu long, le chemin est un calvaire, proche du chemin de croix (Mel Gibson, si tu me lis, et je n'en doute pas, sache que j'ai une pense pour toi). On se trompe souvent d'objet dans les combats, cause de la classification douteuse de ceux-ci, mais c'est vraiment secondaire. Mais un bon gameplay, simple et relativement efficace.



Une chose intressante (enfin !) dans ce jeu est l'histoire. Elle change de la plupart. Pour changer, le hros est une fille. Oui, une hrone donc. L'histoire donne quelque chose de fascinant du genre : Il y a bien longtemps, un lion fantme a attaqu le village au Portugal de Maria. Non, ce n'est pas au Portugal, mais j'aime bien a. Un hros est apparu (pouf !) et a bout le lion hors du village. Mais les parents de Maria veulent trouver d'o provenait le lion. Oui, ils se sont levs un matin, et aprs une mre rflexion, ils ont aboutis cette superbe ide : "tiens, si on allait chercher l'origine du lion fantme de la lgende, ce serait compltement fou !". Ils partent donc la recherche des origines de la bte, et ne reviennent jamais. Dommage. Et Maria se lve un matin, avec la mme ide en tte. Elle sort du village pour dbuter l'aventure, et l PAF le pont sur lequel elle passait s'croule sous sa taille de gupe. Elle est aspire par le courant, elle pleure, elle crie, mais elle est transporte tout de mme dans un autre monde. Elle doit donc retrouver son chemin, tout en continuant la qute de ses vieux. L'ide est amusante, mais tellement mal implmente que non. Les dialogues du jeu (hormis la squence d'intro) se rsumeront en 2-3 phrases de ci de l, avec les clbres "go there" et autres "do this". Pas de ct vritablement pique, et les personnages font bien plichons, on ne les aime pas vraiment, ils mouraient on ne leur en voudrait pas et a ne changerait rien notre vie aprs tout... Le seul personnage qui ressemblerait quelque chose serait le lion fantme, qui change du "sauvez la princesse" ou encore "le monde va s'effondrer sous le vilain mchant au secours pas bien pas bien !". Un petit point d'originalit.



Niveau difficult, la plupart des choses lues propos de ce jeu donne en gros "un RPG pour looser/dbutant". Oui, on va pas chipoter les deux sont proches, ah ah. Mais en lisant ces commentaires j'ai l'impression que les types n'ont pas dpasss les 5 minutes de jeu. Le jeu dmarre effectivement sur des passages bien simples, histoire de chauffer le joueur. Mais un petit peu plus loin, on a un rel dfi faire, le jeu se complexifie grandement. Je pense que la chose qui le rend particulirement tendu reste le fait que l'on ne gagne pas d'exprience au combat, seulement de largent. Et oui, du dbut la fin on garde son niveau 1 de looser, du plus petit lapin qui nous attaque Godzilla. Impressionnant. En fait, on peut augmenter ses points de vie et de magie en gagnant de sortes de curs, la Zelda. La force peut augmenter, mais seulement en changeant d'arme... On ne peut bien sur pas augmenter sa dfense. C'est un peu ridicule; On imagine la fillette en chaleur, son pe de bourrine la main, en robe de taffetas rose. M'enfin. Maria n'apprend bien sur pas de sort, et ne se gurit donc pas toute seule, ce serait trop simple. On peut se rparer avec des objets, que l'on achte prix d'or, et dont on ne peut porter plus de quelques rares exemplaires sur soit.. Heureusement, pas de labyrinthes impossible et autres folies alatoires. Ici les donjons sont bien linaires. Ils sont juste bourrs de monstres. Et le pire c'est que la fuite ne marche pas toujours. C'est le point qui rend le jeu un peu difficile. J'aurais personnellement prfr des donjons dignes de ce nom, des ennemis moins nombreux, et un systme plus traditionnel. Je me demande si ce jeu me plait en fait...



Il serait tentant de dire que c'est l'un des RPG les plus relous auquel je n'ai jamais jou. Mais maintenant que j'y rejoue, non, ce n'est vraiment pas le plus mauvais, j'y prends mme un peu got en fait. C'est un bon gros clone de Dragon Warrior, avec des petites folies. Un gros jeu moyen en fait. La nouveaut c'est l'esprit qui peut aider Maria en pleine bataille, c'est le grain de folie du jeu. Maria ne lance pas de sort mais utilise ses points de magie pour invoquer cet esprit fait-tout, qui sert faire tout. Oui, je sais c'est incroyable comme phrase, je m'aime. Elle invoque donc des esprits qui varient selon le quartier, et qui eux utilisent diffrent sort. C'est sympathique et frais, vraiment. Les donjons sont donc relous, trop d'ennemis. Cela rend le jeu difficile mais peut etre aussi un peu chiant.



La lgende du lion fantme n'est donc pas un des pires jeux de la NES. Ce n'est juste pas un classique... C'est un RPG inconnu, apte consoler les fans de RPG trop connu. Oui, encore une phrase forte, l'heure avance doit y tre pour quelque chose. Un challenge solide, sans histoire, sans graphisme, sans musique. Basique quoi...

Le point de vue de César Ramos :
Inexistant dans nos contres...