Par les crateurs de [ NES Pas ? ]
Double Dribble
Konami - 1989
Oh my god ! Its unbelievable par Nola

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Cest marrant parce qu chaque nouvelle critique que jcris. Je commence souvent par une anecdote totalement inintressante sur mon enfance et qui nintresserait que ceux qui mont connu cette poque, autrement dit, ma famille et mes potes dalors. Or la plupart dentre eux sont devenus ouvriers la chane se dlectant de ballons de rouges le soir durant des heures et se moquent bien de nos vieilles cartouches. Et ma famille na toujours vu dans le jeu vido que haine et violence. Je me rappelle de linquitude qui se refltait dans les yeux de ma maman aprs quelle ait entendu la radio que les adolescents qui avaient perptr le massacre de Colombine taient de grands fans de jeux vido tels que Doom, foutus journalistes. Alors quaujourdhui bien videmment quand ma petite cousine reoit la Wii et Wii Sports pour Nol, tout de suite les jeux vido deviennent plaisants et joyeux. Et quand tatie entre le fromage et la bche sessaye celle-ci et quelle ne comprend rien rien (mais lche ce putain de bouton, connasse !), toute la famille samuse et sapprte sendormir le cur lger, foutue Wii.




Bref vous aurez encore le droit une anecdote, cest comme a et pis cest tout. Gosse jtais de ces petits fils de riches. Non, cest faux mais par contre javais la chance davoir un pre amoureux de football. Donc forcment des verts, de Platini et Cie, des matchs de lquipe de France de la grande poque et bien videmment de la division 1. une poque o il ny avait que quelques joueurs trangers dans les quipes. Tout cela pour dire que nous avions Canal +. Et qui dit Canal +, dit ? Films de boules bien videmment. Mais je pense que la raction dun adolescent en rut qui dcouvre la vie un samedi soir de juin est la dernire chose que vous ayez envie de lire sur Nespas. Et je ntais encore quun agneau lpoque, je voulais parler de lmission des sports US, avec aux commandes mister Georges Eddy. Ctait le mercredi aprs-midi et je la dvorais des yeux. Bon javoue ctait aussi un peu pour me la pter. Se ramener le jeudi matin lcole et balancer un Tas vu les Cowboys, hier ? Ils ont mis une de ses branles aux Broncos. Ctait magique. , cela faisait toujours son petit effet.




Et sil y a bien un sport Made in USA qui envoie du lourd cest bien le basketball. Amusant dailleurs parce qu jouer ce sport mennuie profondment. Et vas-y que je siffle faute parce que tu lui as touch un bout du doigt, et vas-y que je siffle un marcher, et que je te trimbale des poules et que je te trimbale des pastques. Cocasse puisqu regarder en France, l aussi, cela massomme, pas de pom pom girls, pas deffets pyrotechniques, des tribunes loin des joueurs, aucunes stars. Comme quoi, ces amricains ont vraiment un don. Dun sport ennuyeux pratiquer et observer, ils font un show qui est tuerie. Un spectacle intense o lon peut voir en moins de trois secondes un gros pivot faire un block de folie puis relancer pour son arrire qui va se dtendre sur cinq mtres pour aller caler un dunk danthologie, fou.




Comme tout bon sport populaire qui se doit, celui-ci sest vu dclin en jeu vido. Et cest ainsi quen 1989, Double Dribble est atterri dans nos salons. lpoque bnie du jeu vido o dans limaginaire collectif, un joueur tait un adolescent blond aux cheveux longs avec une casquette rouge en arrire, un baggy trou, une chemise carreau verte et blanche, des Air Jordan et faisant du skateboard. Autant vous prvenir, ce jeu cest du costaud. Pas forcment pour ses qualits intrinsques (jadore ce mot), mais vous verrez bien.




Le jeu commence sobrement, avec son cran titre qui fait furieusement penser la NBA, mais quand mme pas trop parce que Konami navait pas les droits de la franchise. Dailleurs pour votre culture personnelle et pour meubler, sachez que la premire fois quun jeu sest vu affubl de la licence NBA, se fut pour NBA JAM. Le jeu remporta un tel succs que par la suite, les franchises ne virent aucun problme cder leurs droits aux diteurs de jeu vido.
Mais revenons Double Dribble. Nous nous tions arrts aux choix des modes de jeux, qui se rsument 1 player ou Versus, on sent que nous sommes en 1989. On choisit, et l cest le passage qui mon sens lve le jeu au rang de mythe.
Le contexte : nous sommes quelques minutes du coup denvoi, sur lcran saffiche un stade dune quipe type Miami Heat, puisquen guise de fond dcran, nous pouvons apercevoir des palmiers. Dans les airs, un dirigeable aux couleurs de Konami se dplace de gauche droite. Soudain une foule de spectateurs denviron 30 000 personnes parcourt deux kilomtres puis se rue vers le stade et rentre, le tout en moins de dix secondes, montre en main. Mme lAllemagne de la grande poque naurait pas pu faire mieux. A croire que les vrais athltes ne sont pas sur le terrain. Puis une fois tout le monde rentr, la bannire toile slve firement dans le ciel, nous rappelant les plus grandes heures des films de Michael Bay.




Seulement ce que jai oubli de vous dire, cest que cette petite introduction se droule en musique. Ainsi aprs avoir pass lcran titre, des roulements de tambours se font entendre puis Oh, say can you see by the dawn's early light . Et comme je sais que tu es un lecteur cultiv, tu es dj la main sur le cur, faisant virevolter de lautre un petit drapeau amricain en coutant ce Star Spangled Banner digitalis. Oui mesdames et messieurs cette magnifique squence de dmarrage a pour musique lhymne amricain. Mais ce nest pas a qui a fait son mythe, enfin pas entirement. Nous le savons tous Konami est une entreprise japonaise. Or comme vous le savez les japonais ne sont pas forcment les meilleurs lorsquil sagit de traduire, en atteste le All your base are belong to us de Zero Wing.




Ici, Konami a juste fait un petit oubli, oh, trois fois rien me direz-vous. Juste deux phrases de lhymne, cest tout. En effet aprs le What so proudly we hailed at the twilight's last gleaming? , nous passons directement And the rocket's red glare, the bombs bursting in air, . Cest un peu comme si lors dune remise de mdailles, la Marseillaise passait de Le jour de gloire est arriv ! Entendez-vous dans nos campagnes . Mythique tout simplement et je ris comme un enfant de putain chaque fois que lintroduction se lance. Cest du bonheur, le jour o je mourrais, je veux que lon menterre sur cette chanson, histoire de rire un dernier coup.




Bon voil, le reste est moins glorieux, vous pouvez teindre votre ordinateur, Tcha bon dimanche. Mais puisque vous en voulez pour votre argent, suivez-moi. Une fois pass ce monument de lhistoire vidoludique, nous avons le tableau de match. Trs sobre, avec quatre quipes seulement, le choix du temps et du niveau. Au passage pour ce qui est de la difficult choisissez le niveau 2, en 1 cest comme la deuxime priode de Space Jam, en 3 cest la premire. Et je sais parfaitement que tu mas compris, ne feins pas. Par contre, chose plaisante chaque fois que lon change une option un basketteur envoie un ballon dans le panier. Lets begin the game.




Larbitre engage, et le jeu commence. Jaime beaucoup la maniabilit. Certes elle est rustique, un bouton pour la passe qui permet aussi dintercepter la balle et un pour le tir/dunk, de plus il est impossible de dfendre. Les passes adversaires fusent et les joueurs courent la mme vitesse, du coup ds que votre opposant tire sest fini. Et ce nest certainement pas les contres qui sont impossibles russir qui vous sauveront. Cependant il ny a pas tous les marcher, toutes les fautes de mains qui me gonflent dans le basket. Du coup cest fluide et on ne sennuie pas une seconde. Parfois, pour dconner lordi accorde une faute vous ou lennemi, histoire dapporter un petit ct simulation. Sen suit une sorte de mini jeu o il faut appuyer au bon moment pour mettre le point. Cest dur, et du coup ce qui est cens tre un avantage dans le vrai basket devient une galre dans le virtuel. Cocasse, dirons-nous.




Mais ce petit Double Dribble a de la ressource, quon se le dise. Ne serait-ce que pour les dunks. En effet, chaque fois que vous en tentez un, vous avez le droit une cinmatique dun joueur tentant la ralisation. Et clairement mme aujourdhui encore, cela envoie, cest un petit rgal. Elle change mme que vous dunkiez la gauche ou la droite du terrain. Les pom pom girls sont aussi de la partie. Bon bien sur, elles sont en pixels et nont rien dallchantes. Mais bon, on se satisfaisait comme on pouvait lpoque. Ctait soit cela soit se frotter contre les meubles, je vous laisse choisir. On ajoutera aussi la cinmatique de fin, avec un grand black souriant le pouce lev, la caricature du ngre rigolo quoi. Dailleurs en parlant dafro-amricain, il est amusant de voir quel point le travail dinvestigation des japonais de Konami a t intense. Aprs le Star Spangled Banner tronqu, la composition des quipes prte sourire. En NBA cest 80% de noirs pour 20% de blancs, mais pas pour les programmeurs. Ici nous avons un deux joueurs par quipes qui sont noirs. Soit 20 40% de noirs contre 60 80% de blancs. Cherchez lerreur (mon dieu jai limpression dtre un statisticien pour le Front National).




Au final Double Dribble est un bon petit jeu de basket. A qui lon pardonnera facilement son contenu famlique ou ses matchs rptitifs. Pas seulement parce quil est sorti au dbut de la console, essuyant ainsi les planches. Mais surtout parce que ses petites boulettes lui ont donns une aura sympathique. Alors maintenant vous savez ce quil vous reste faire. Essayez le jeu, claquez un panier avec un grand black et criez AIR JORDANNNNNNNNN ! Can you believe that! Dont try this at home kids! Hes the only who can do that! .

Le point de vue de César Ramos :
Pas du tout recherch, rien du tout.