Le site qui trouve que Ppin le Bref est un peu cool, comme gars.
Super Smash TV
Flying Edge - 1992
Now you're on TV, bitch par Fungus

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Comme prcis avec sagacit par son auteur dans le test de Vectorman, le futur c'est parfois loin d'tre un sorbet la banane. Notre monde n'est plus ce qu'il tait et n'est dsormais que l'ombre de lui-mme. Toutes les valeurs les plus nobles de notre civilisation sont sauvagement pitines par le stupre d'une socit moderne dcadente. Tenez, mme les boueurs ne passent plus que tous les 15 jours. Bref, tout part vlo comme on dit. Heureusement qu'il nous reste la tl.



Mais attention, pas la tl que nous connaissons actuellement, insipide et consensuel bol de gruau que l'on nous sert grand coup de louche sale. Non, je vous parle de la vraie tlvision de divertissement, celle avec pnis mont sur vrin hydraulique et testicules en inox. Celle des hommes triomphant des affres d'un monde expurgeant les faibles. Celle des gladiateurs des temps modernes, l'idyllique vision futuriste de l'Amrique Rganienne, la conscration du libralisme coupl la loi de la jungle, de la savane et de la Corse runies. Bref, nos annes 80 chries. Fuck yeah, si vous me passez l'expression.



Il est l. Grand, muscl, l'arcade sourcilire ne laissant la place aucun doute quant sa dtermination. Il est ici pour triompher, pour entendre rsonner les trompettes de la gloire. Il est presque poil. C'est notre candidat, papillon attir par le feu des projecteurs. Il entre dans l'arne pour tre le seul, l'unique, l'Homme qui a Vaincu. Et pour ce magnifique salon en croute de cuir et ce rutilant magntoscope. Gros plan sur la deux, retour plateau, souriez, vous tes en direct sur Smash TV.



Pour vous donner un point d'ancrage, Super Smash TV c'est le carrefour entre Running Man et le Prix du Danger. Une impitoyable chasse l'homme dans un environnement futuro-kitsch que seules les annes 80 pouvaient nous offrir sur un plateau de plexiglass. Paillettes, strass et mutants. Le concept, les jeux du cirque passs la moulinette MTV. Survivre ou mourir devant l'oeil jamais rassasi des camras. Des arnes, des armes et votre paire de burnes, rien d'autre. Vous n'incarnez pas un gladiateur pour rien. Et un gladiateur de la manette, c'est ce que vous allez devenir, si vous voulez vivre. Un dur, un tatou, celui qui est en premire ligne lors des dfils de la CGT et mange des cordons-bleus 5 jours aprs la date de premption. Parce que vous allez en chier toutes les larmes de votre corps. Oh oui mes petites salopes.



Hritage 80's oblige, Super Smash TV c'est mutant gogo. Du beau, du gros, du qui bave sur son manche de pioche. J'en profite pour souligner au passage l'avantage du terme "mutant" que constitue son tonnante versatilit. C'est mme une sorte de ragout dans lequel on peut y mettre peu prs ce que l'on veut, du moment que c'est laid et mchant. Dans le jeu, le panel va ainsi du soldat anonyme, parmentier canon, au drone quip de rtisseur de fondement, en passant par le ptomane au shrapnel. Et ces amicaux compagnons ne sont qu'un modeste ordre d'uvre dans le festin que l'on va vous envoyer dans la panse. Le point commun entre tous ces joyeux drilles : arriver par vagues entires et dtermines faire de vos meules de la viande kebab. Car des abominations en tout genre, on va vous en envoyer sur le coin de la hure par paquet de 24, avec les 20% gratuit en plus et un rythme d'usine chinoise. Et c'est l que l'on titille du doigt le cur du jeu.



Super Smash TV c'est un marathon, dans ce que la notion de plus bte et prouvante. On est moins loin du jogging dans un parc des Hauts de Seine que de la course de fond dans le centre de Sarajevo en 1992. On pourrait mme parler de biathlon pour tre plus prcis. Vous savez bien, ce grotesque sport btard n des amours improbables entre le ski et le tir aux pigeons. Prcision et endurance donc. La simplicit des rgles ne se compare qu' leur implacable exigence. Le moindre faux-pas, la moindre glissade sur la savonnette est sanctionne dans l'instant. Dormir c'est mourir comme disait avec mansutude Gilbert Selzmann. Jouer aussi en fait. La mort vous colle au postrieur comme les casseroles politiques celui de Jacques Chirac et le jeu saute sur la moindre occasion pour vous tendre un croque en jambe rigolard. Il vous aura l'usure, guettant le moindre signe de fatigue de votre part, vous usant jusqu' la corde. Au sortir du premier niveau, vous tes dj lessiv, rinc, essor et tendu la grand corde des inconscients entrs dans l'arne (un peu comme Franois 1er). Trs rapidement, vous n'tes plus qu'une machine de viande, ramene un schma primitif o seuls votre instinct et vos rflexes sont votre berger. Un "je te tiens tu me tiens par la barbichette" avec option fusil proton.



Mais revenons des choses plus bassement matrielles. Comme les performances techniques de la bte par exemple. Bon, visuellement nous aurons recours une misrable pirouette smantique et dirons que de toute faon, l'essentiel n'est pas l. Oui, en fait, c'est mollement beau. Allez, coupons la prune en deux en disant que c'est sobre. Les graphismes sont suffisamment propres pour rendre l'action la plus claire possible. On se focalise sur la visibilit. D'o du sprite lgrement taill la serpe et bnficiant du minimum syndical pour l'animation. On aura la pudeur de se taire sur la finesse du reste. Ceci dit, l'animation sait rester fluide malgr la saturation de l'cran par les grappes de bestioles. Mme limonade pour le son, les performances musicales du jeu se limitant groucho modo au thme principal, trs entrainant ceci dit. Cela tombe bien vrai dire, tout ce qui est susceptible de vous distraire peut vous couter la peau du postrieur.



Mais balayons ces peccadilles d'un revers de main goguenard. Hop. Pour la simple raison que, comme souvent sur Megadrive, l'intrt est chercher au-del des performances techniques. Un peu comme Anne-Sophie, la petite binoclarde souffreteuse ayant subi la mesquinerie d'un assortiment gntique de second choix mais ayant un bon fond et mme parfois un cur d'or. Ne refaites donc pas la mme erreur, en claquant la porte au nez de ce titre tel l'lastique du superficiel soutien-gorge de cette pauvre Anne-Sophie. Ce jeu est celui des joueurs des Temps Anciens, les stakhanovistes de la manette, les esthtes de l'affrontement mano mano pre et brut de dcoffrage.



En dfinitif, ce Super Smash TV vous est-il indispensable ? Oui, triple oui. Parce que vous tes oldies d'une part et que de ce fait vous tes vous engraisser un bric brac aussi bigarr qu'inutile. Et que d'autre part ce petit jeu de Flying Edge (qui aura tout de mme pondu de vilaines merdes dans sa carrire) a en dfinitif un sacr got de reviens-y. Simple, exigeant et accrocheur en diable. Ceci tant, ds lors que le choix vous est donn, prfrez la version Super Nintendo, logiquement plus aboutie techniquement et bnficiant d'une meilleure exploitation de la manette. Mais las, vous tiez pauvres l'poque et vous aviez une Mega Drive parce que a cotait moins cher. Faute de grive...

Le point de vue de César Ramos :
Accessible au commun des mortels, pour la moiti d'une misre.