Existe aussi en noir à texte blanc.
A Propos
EcstazY


34 ans
Sous des dehors de désinvolture affichée tel un étandard, une philosophie de la vie, se cache en réalité un esprit acéré et vif comme la mouette qui lutte pour rejoindre son nid au coeur de la tourmente des embruns : celui du taulier.
Qu'on ne s'y trompe pas, sous la légèreté du propos sommeillent les couilles du décideur. Léger mais néanmoins soutenu, parce que quand on aime la philosophie et les chemises italiennes on ne va quand même pas parler comme les hommes du peuple, diantre non!

Virtuose de l'écriture et du papier de verre, le semi-homme, comme certains esprits chagrins aiment à le nommer, est un être plein de ressources insoupçonnées. Dans ce corps d'éphèbe taillé pour la boxe (sa gauche est exceptionnelle disait Laurent Fabius) se mélangent et cohabitent un intermittent plaquiste, un repris de justesse, bioman, un alpiniste africain, un angevin, un aristocrate par sa mère, le futur bras droit de Bill Gates et la source de toutes choses échangées en ces lieux. Et tous rient comme des enfants trop simples pour appréhender la gravité du monde mais pourtant suffisamment lucides pour se délecter de ses jouissances.

De ce patchwork improbable est né Ecstazy un beau jour de décembre, tel un petit jésus bien membré et fermement décidé à botter le cul des empaffés qui tenteront d'empecher sa volonté de s'accomplir. Dans la sainte trinité de son retrogaming à lui il siège à la droite du père Nintendo en faisant un doigt discrétos à Sega quand Dieu regarde ailleurs.

Il est ce qu'il nous reste quand nous ne faisons plus le poids, disait son grand ami Jean Jacques Goldman.

Défenseur jusqu'à la mort du virtual boy dont il est l'unique fan facebook répertorié à ce jour, il conserve néanmoins un esprit volage l'autorisant à aller quérir du plaisir ailleurs, qui chez dame Vectrex, qui chez son premier amour la toujours fringuante demoiselle NES, au gré de ses appetits de l'instant.

Avant qu'il ne disparaisse, il a juré à son quasi frère de lait Haroun Tazieff qu'il ne laisserai pas la flamme des volcans s'éteindre, quitte à les rallumer à grand coup de flambeau chez les femmes du voisinnage. "T'inquiètes! Le piton de la fournaise sera humilié quand j'en aurai fini avec ta mère" aurait-il déclaré au célèbre vulcanologue soulagé de voir son oeuvre lui survivre.

Ecstazy est un roc dont on fait les légendes. La sienne est faite d'un visage buriné par les vents chauds de l'aventure et d'un site hors norme. Bienvenue chez lui.


Hebus San
Ghost


35 ans
Le phasme. Paris.

Ghost n'est pas comme vous et moi. Il est... autre, unique, dissemblable, nous dirons pudiquement "différent". Etre longiligne orné de lunettes de secrétaire salope (tendance agent immobilier partouzeuse) - mais avec un bon millier de sosies à travers la France - sa seule vraie tare originale et bien à lui est, au fond, d'être un Segamaniaque convaincu de la première heure.

Oui, convaincu. On peut être Segamaniaque primaire, tout comme il y a des Nintendophiles faciles, c'est dans l'ordre des choses, après tout nous avons tous été de jeunes idiots avant de vieillir. Mais Ghost, lui, est du concentré de tomate, le petit lait de la crême fraîche sortie du pis de la brebis auvergnate, l'Or de Maison du Café. Il aime la Megadrive, figurez-vous. D'ailleurs il en parlant de Megadrive et de café, il a eu le malheur un jour de mélanger les deux, ce qui nous éloigne de notre sujet, mais nous fait encore bien rire.

Ghost est donc un Segamaniaque convaincu, connaissant la moindre merde chiée du cul des développeurs sur les consoles oldies de cette marque. Et le pire c'est qu'il les aimerait presque, ces jeux obscurs, amassés patiemment sans trop savoir pourquoi ni comment, entre deux affiches de film expressionniste allemand (films qu'il qualifie tour à tour de "bluffant" ou "culte", selon qu'ils les a vus 1 ou 18 fois) et six pubs Aubade arrachées dans les aubettes de la ligne 82. Ghost est un sensible et un sentimental. On peut être un barbare tatoué et aimer les petites culottes à fleurs.

Ainsi, à la tête d'une collection impressionnante qu'il stocke dans des meubles fabriqués lui-même - le pauvre croit encore qu'être ébéniste sert à quelque chose au siècle d'IKEA - Ghost veille sur le monde du oldisme, binôme discret et silencieux à la tête du plus beau des sites de retrogaming. Torse nu, barbe hagarde, il vous entreprendra des heures, lyrique, sur ce putain de scrolling différentiel dans Sonic 3, ou sur les extérieurs nuits de Comix Zone, tandis que les Morning Musume chantent en boucle "Love Machine" et que sa 17ième Dreamcast custom aux couleurs d'un shoot-them-up obscur sèche soigneusement sur le rebord de sa fenêtre. Parfois, il fera une blague, parfois, il vous confiera un de ses lourds secrets, souvent, il éclatera d'un rire franc et clair, avec un sourire qui lui traverse la figure comme un passage pour piéton.

Homme de science et d'art, je suis fier de l'avoir comme infaillible camarade, notamment lors d'improbables traversées de Paris, ou devant un bon chocolat chaud à la terrasse d'un troquet dans la brise de l'automne, à reluquer les jeunes demoiselles qui viennent de faire les soldes rue de Rennes. Je suis également fier d'avoir un exemplaire dédicacé de son Manifeste du Oldies somptueux que le monde entier nous envie.

Mais quel bouc de mauvais goût, bordel.


PeteMul
Cesar Ramos
Je ne crois pas en Cesar Ramos mais il me fait peur - Keyser Söze

Age inconnu
Qui est-il? Nul ne le sait. Ses origines sont aussi obscures que le cul d'un taureau par une nuit sans lune. Pour nous, Ramos est un Mythe. le seul homme sur Terre capable de trouver une cartouche de "Tetris" sous blister, un autographe du packager de "Art Alive" et un pad de N64 qui ne grippe pas. Si les jeux vidéos étaient une religion, il en serait le Pape.

Ramos. Le croque-mitaine des enfants qui renient les consoles pré-32bits: "Tu trouves que la Nes est une console bonne pour les chiottes? Attention à ce que tu dis, sinon, Ramos viendra te chatouiller les doigts de pieds pendant ton sommeil, petit merdeux!". Il à passé sa vie à se dévouer corps et âme à la cause du Oldisme. Le soir, dans les rades miteux de Rio de Janeiro (la ville où il à décidé de s'installer pour des raisons que lui seul connait), les histoires vont bon train: "tu te souviens de la fois où ce bon vieux César a kidnappé le clebs de tonton Escobar pour le troquer contre un adaptateur de standard Super Nes EN ETAT DE MARCHE? Quel couillu, ce Ramos!"

Personne n'a jamais vu son visage, toujours caché par le col de son pardessus noir, sur lequel repose son eternel feutre qui semble vissé sur sa tête aux contours osseux. Ramos a passé les 3/4 de sa vie à voyager, traversant le monde de part en part à la recherche de LA copie pirate de "Sonic Vs Mario", developpé par un pakistanais réfugié dans un sous-sol sombre du Passage du Caire, et qui, à ses heures perdues, s'occupe des traductions françaises des récits érotiques du magazine Private, avec fautes d'orthographe authentiques.

Ramos est un conquérant. Un vrai de vrai, l'une des rares personnes encore en vie connaissant la formule chimique du Tang (les autres ayant été "effacés" par le gouvernement, comme dans "X-Files"...). L'un de ceux qui n'ont peur de rien. Il a le bras long, César! Pas plus tard que le mois dernier, lui et sa guilde de mercenaires particuliers (qu'il appelle affectueusement Mr X, Bowser, Gannon, Wario, Dr Robotnik etc...) ont rayé de la carte une usine clandestine qui fabriquait des imitations de "Game & Watch". Faut pas toucher à ce qui lui est cher, à César! Sinon, il cogne fort!

Si vous essayez de le rencontrer, sachez d'abord ceci: c'est LUI qui vous choisit, pas l'inverse. Et pour gagner sa confiance, il va vous falloir lui prouver que vous ètes un vrai Oldies. Et si vous échouez, il vous jettera en patûre à ses ragondins domestiques


Ghost