Le site de la moustache de Clmenceau sur la plage.
Shadowgate
Kemco - 1989
Trolls et sournoiseries par Enker

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
"Ma petite maman chrie,
Mon tout petit frre ador,
Mon petit papa aim,
Je vais mourir !"




Tel aurait pu tre lpitaphe de ce jeu Ren Shadow Vido. Mais il nen est rien.




Promis, jarrte cet humour ras la Mquet. Place au jeu.
Shadowgate est un pointn click. "Encore un" me dira-t-on, mais justement non : les pointn click, cest le bien, surtout sils sont bons. Ah ah, ai-je dores et dj vendu la mche en mme pas trois paragraphes, ce jeu serait donc BON ?
Patience, jeune scarabe. Limpatience est lennemi du dsir. Contente-toi de lire, tu verras la fin, il y aura peut-tre un passage lire avec des lunettes 3D.



Un pointn click donc. Du haut de ses plus grands titres, le genre nous contemple. Oui, je pense bien vous, Day of the Tentacle, Monkey Island et Counter Strike. Quoique non, pas Counter Strike. Quoique ce dernier possde avec lintress du jour une perspective intressante : la vue la premire personne.
Redfinissions donc en exclusivit mondiale Shadowgate comme tant un FPC, first person clicking. Et dun seul coup, a en jette beaucoup plus. Ou pas.



Cette vision a pour principal intrt de plonger le joueur dans lambiance mme du jeu, au hasard des ddales sinueux et sombres du chteau. Et niveau ambiance, croyez-moi, a balance pas mal. Et si, lheure des Resident Evil et autres survival horror, on pourrait tre tent desquisser un sourire moqueur, je persiste et signe : lambiance qui entoure ce jeu a de quoi foutre les ptoches. Quand on a huit ans et quon voit le jeu par-dessus lpaule de son grand frre.
Je nai pas honte de le dire : oui, ce jeu a russi me faire connaitre ces premiers vrais frissons de terreur sur console. Et cest bien la raison pour laquelle je me dresse devant lui aujourdhui, la plume la main, car il faudrait tre vraiment mad ou trs con (voire mme les deux !) pour baisser sa garde devant un pav plastique tout gris. Et une foultitude de possibilits de mourir aussi improbables quinattendues.



Lhistoire est toute simple : vous incarnez un jeune hros de ligne royale envoy pour occire le tyrannique sorcier Warlock en son antre sordide de Shadowgate. Le dcor est pos, vous tes seul, arm de votre seule bite et dun couteau pour faire face aux nombreux piges mortels et sanguinaires que les dveloppeurs ont imagins. Esprits tordus que ces hommes, je dois ladmettre, leur fourberie na dgal que leur ingniosit.
Le cheminement type du jeu pourrait se rsumer ceci : entre dans une pice examen clic malheureux mort sordide. Cest peine caricatur, certes. Mais autant certaines issues sont plus quvidentes ("Tiens un dragon, et si jallais lui dire bonjour ?" VLOUF "Ah ben cest amusant a, je suis mort"), dautres sont bien plus vicieuses et inattendues. Comme cette simple porte accessible dun pas leste, en plein milieu du couloir. Mais bien entendu quil faut tout explorer pour progresser, prt cliquer dessus ?



Ah ah. Tu es mort jeune fou.
Cen serait presque lassant si lcran de game over nen tait pas un vrai, chaque mort vous reconduisant immdiatement la dernire salle visite comme si de rien ntait. Ou encore sil ntait pas possible de faire une sauvegarde nimporte quel moment du jeu, quelle que soit la situation. Bref, il ny a aucun souci vouloir tout exprimenter et cliquer sur tout ce qui peut ltre, si ce nest le fait de vouloir jeter la cartouche au loin dans un cri de rage.



Ceci dit, il faut reconnaitre que cette incertitude constante ne fait que contribuer latmosphre si caractristique du jeu. Au final, on vient mme rflchir deux fois avant de faire nimporte quoi, au cas o les choses tourneraient mal. Mais cette ambiance ne se rsume pas a. Tout dabord, il y a la bande-son.
Elle ne fait pas partie de ce qui se fait de mieux dans lunivers du jeu-vido, quil soit sur NES ou pas, mais elle pose doffice le dcor : nigmatique, inquitante et vite casse-burnes. Ce qui fait quau bout dun certain temps vous voudrez couper le sonavant de voir un cran de game over puisque vous naurez pas entendu la musique changer, alors que la torche du hros tait sur le point de steindre. Rien que cet exemple permet de prendre tout le sens de lexpression musique dambiance . Et de comprendre quelle est parfaitement russie, collant parfaitement chaque situation tout en tant insupportable. Chapeau les artistes.



Si lon aime bien tendre les oreilles, on ouvre surtout les yeux. A moins dtre aveugle, a va de soi. Mauvais trait dhumour, je le concde, cesse donc de brailler.
Bref. Graphiquement, ce jeu est loin de casser trois pattes un canard, sobrit est dailleurs son matre mot. Pas faramineux, pas mauvais, juste sobre. Et justement, ne serait-ce pas ce qui colle le mieux lambiance dcrite prcdemment ? Pas deffets spciaux chiads, de couleurs ptantes ou de crachages de boyaux de la console, juste le minimum syndical : des crans fixes et vides de presque tout mouvement (allez, une petite animation par ci par l pour faire joli), des changements de pice en mosaque, du trs root en fin de compte. A limage de laffichage du jeu lcran, tout en austrit avec une dlimitation en trois blocs : la pice en cours sur la gauche, la liste des objets en possession sur la droite et un cartouche lui-mme divis en trois parties au bas, o se trouvent notamment les diffrentes actions accomplir sous forme verbale.



Au final, nous avons l un systme de jeu bien connu, servi par une ralisation classique. On serait tent de dire banco, mais voil, cest au moment o la vigilance baisse que lon se fait perforer par un troll au dtour dun pont.
Comme dit auparavant, ce jeu est dune fourberie en faire plir Josef Fritzl en personne. Notre hros connaitra mille morts avant denvisager ne serait-ce quune fois de voir lcran de fin. Et non, le game over nest PAS un cran de fin, mme sil se suffit en lui-mme tant on peut tre tent de dcrocher dfinitivement chaque apparition de la faucheuse. Ah a, il faut limaginer vous dire avec son air goguenard que" Eh oui ducon, tu tes encore fait avoir comme une merde, mais essaye donc une autre fois tu vas peut-tre y arriver !" Salope. Mais vu que vous tes un homme qui aimez bien ce genre de jeu, vous ressayez



ah bah vous tes encore mort, vous ne seriez pas un peu con en fin de compte ?
En fait, la mort de Shadowgate partage quelques similitudes avec ce dernier tube rnb la radio, savoir qu la premire comme la dixime rencontre, elle fera toujours autant chier. Mais on finit aussi toujours pas sen remettre, ce qui est bien la seule diffrence avec cette foutue musique. Mais ce running gag rcurrent ne serait pas si drle sil ntait pas accompagn par des nigmes capilotractes en faire perdre le sommeil aux ZZ Top en personne. On me dira alors que non, tu vois, tu nas pas lesprit pour jouer ce genre de jeu, tu nes pas attentif. Ce quoi je rpondrai laconiquement que merde, les textes incomprhensibles rdigs par le pre Fouras, a va deux minutes, mais que les enchainer les uns aprs les autres dans la deuxime partie du jeu, faut pas dconner.
Mais ce nest pas tout, il y a un challenge supplmentaire apport ce jeu : il a t traduit en franais ! Chose bien rare pour lpoque, intention louable si elle navait pas t compltement bancale. Ici, on ne collectera pas les sandwichs comme dans Dragon Ball, mais on trouvera le moyen de traduire un balai (broom) en chambre (room), ce qui est vraiment pratique lorsquil est question de rpondre aux questions dun sphinx. Je vous le dis, tout est fait pour vous empcher de finir ce jeu dune traite sans aide extrieure et ce ds la premire tentative.



Shadowgate est finalement un classique marqu par lge, comme tout un lot dautres jeux. Des dfauts inhrents son poque jusquaux approximations douteuses, il nen reste pas moins que le charme plane et agit toujours.



En y repensant, je suis peut-tre trop marqu lamertume de ces vieux souvenirs de jeunesse et de ce jeu compltement inaccessible, symbole du jeu "pour grand" face mes yeux denfant. Mais il nempche quen arpentant ses couloirs sombres et peu amnes, je finis toujours par prendre conscience de ce quil reprsente vraiment, de ce quest sa valeur relle.



Shadowgate. Je ne crois pas en ce jeu, mais il me fait peur.
Le point de vue de César Ramos :
Un classique. Ni trop rare, ni trop cher.