[ Megadrive Pas? ] Mais attendez, c'est nul l !
The Lost Vikings
Interplay - 1992
Vikings back through time par POYO

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Il arrive parfois au jeune garon (ou la jeune fille, NES Pas ?, le site de la mixit vidoludique) que nous tions de tenir entre ses mains une perle rare, celle qui jamais bouleversera nos vies. Et ce fut le cas pour moi. En effet, en cette belle anne 1998, j'ai vu, outre une norme bande de gueulards en bleu blanc rouge, une cartouche qui allait me procurer des heures et des heures de plaisir.



Autant vous le dire de suite, je ne serai absolument pas objectif dans cette critique. De toute manire, si vous n'tes pas heureux, cassez vous, pauvres cons.



Oui, The Lost Vikings, cette cartouche que j'aime d'amour.. C'est quand mme autre chose que les pseudos jeux de rflexion des 10 dernires annes (Le Sudoku ? Srieusement ?). Stop, le mot est dit. Rflexion. L, vous avez peur. Oui, montrez-moi vos poils de bras se hrisser. Encore ! Mouhahahahahaha ! Mais sachez, botiens, que rflexion n'est pas synonyme de chiant comme la mort, je prfrerais aller manger chez grand-maman , surtout quand on parle de The lost Vikings.



Soyons clairs, le scnario a t pondu pendant une sance plnire de l'amicale des rouleurs de joints. Soit : Tomator l'extraterrestre kidnappe trois vikings dans l'optique d'agrandir son zoo spatial, et lesdits nordiques devront braver les dangers pour rentrer sains et saufs chez eux, le tout avec 3 points de vie chacun. Oui, c'est assez sommaire, mais a suffit largement. Commenons, si vous le voulez bien (et Jean-Eudes, tu me fais le plaisir de te taire et de me donner ce Game&Watch).



On lance donc une nouvelle partie, et on se retrouve propuls dans l'action aprs une petite prsentation des capacits des diffrents hros. Car oui, la Viking Crew n'est pas constitue de vikings de srie, avec Jantes alliage et siges baquets... Erik le Rouge, la gazelle du groupe, saute et charge la tte la premire. Faites le rentrer dans le mur adquat, et il le dfoncera. Sinon, vus aurez droit la belle animation du choc post-traumatique en lot de consolation. Attention, Erik est le seul pouvoir sauter. Vous commencez comprendre le truc ?



Vous sautez donc, et allez vous caler sous l'immense panneau EXIT. Vous vous attendez finir le niveau ? Eh non, il faut amener les deux autre poteaux sous le panneau eux aussi. Car c'est l la grande forc de The lost Vikings : la coopration est NCESSAIRE. Pas moyen de tracer jusqu' la fin sans faire avancer tout le monde au mme rythme. Vous devrez donc switcher entre chaque personnage l'aide de L et R. Ce que nous allons faire maintenant.



Baleog, c'est un peu le Stallone des vikings. C'est un vrai, un dur, un tatou. Il a eu la prsence d'esprit de dormir avec son arc et son pe (et ses vtements, pour ceux que a intresse). Au programme donc, escrime, tir l'arc, et dfouraillage de bestiaux en tout genre. En contrepartie, et comme dit plus haut, impossible de sauter. a peut paratre compltement handicapant, a ne l'est pas. Ajoutez cela que les flches peuvent activer divers mcanismes comme des boutons, couper, des cordes et provoquer quelques boulements, et vous vous retrouverez jouer avec une bte de guerre lente et rigide comme un parpaing, mais tout de mme monstrueusement efficace.



Puis il y a Olaf. Olaf, c'est un peu le gros sac de la bande, celui qui on lance du chocolat l'cole en lui disant Vas-y gros, attrape, t'en veux encore, hein ? . Depuis, il a grandi, et la quantit de chocolat qu'il a ingr lui a permis deux choses : la premire est celle d'tre devenu un tas adipeux de taille impressionnante, et la seconde de pouvoir tenir un bouclier, que Baleog est incapable de manier. Il est donc le rempart de la bande, celui qui bloquera tout, des boules de feu aux mchoires d'un T-rex. Fait totalement indit : Olaf peut planer un positionnant le bouclier au dessus de sa tte. Ide ingnieuse s'il en est, d'autant plus que a filerait des ulcres Newton, et nous hassons Newton. Oui, nous le hassons ! Ils nous l'ont vol... Attends, quoi ?



Vous l'aurez donc compris, dans chaque niveau, on doit faire arriver tout ce petit monde la fin, SAIN ET SAUF. Oui, vous pourrez atteindre la fin avec un viking de moins, mais vous ne passerez pas au niveau suivant. Vous recommencerez, comme le tas de merde immonde que vous tes. Heureusement, on vous a fourni un petit mot de passe de 4 caractres pour chaque niveau. Vous pourrez donc vous faire un petit niveau comme a, la frache. Cependant, inutile de se leurrer. Vous en ferez un, puis deux, puis trois... jusqu' la fin du jeu. L'humour omniprsent dans le jeu (ah, ces dialogues la fin de chaque niveau, du bonheur), lubrifie encore, si c'tait ncessaire, la pntration de ce jeu dans vos favoris.



On traversera ainsi 37 niveaux dans diffrents mondes thmes : l'gypte, la prhistoire, l're industrielle et robotise, un monde de sucreries et un qui explose les yeux Vanilla Lake style. Lesdits niveaux bnficient, pass un certain palier du jeu, d'un level design fouill mme si comprhensible. On pourrait qualifier certains passages de purement retors ( sa mre c'est quoi ce jeu la con ? ), mais le plaisir tant l, on se surprend l'adorer.



Musicalement, la qualit est au rendez vous. Mme si les boucles musicales sont un peu rptitives au bout de la 40me fois, c'est franchement gnial. 10 ans aprs, il vous suffira de m'voquer l'un des mondes pour que je vous fredonne la musique. On retrouve certains beats Hip Hop, Techno, Rock, Tribal de plus bel effet, permettant de coller parfaitement l'ambiance du niveau. Les bruitages sont trs amusants, et entendre les vikings roter copieusement aprs avoir mang une tomate me fera, je pense, toujours sourire.



C'est dans les vieilles peaux qu'on fait les meilleures tartes la crme (ou un truc comme a), et le Silicon & Synapse qui a dit le jeu deviendra un petit studio indpendant assez talentueux que le gamer appellera plus tard Blizzard Entertainment.



Ah au fait, question Camo, saurez vous trouver dans quel autre jeu (hors licence, bien entendu), Olaf est apparu ? Indice : Cherchez, vous tes sur le site du bien !

Le point de vue de César Ramos :
Cher, mais quand on aime, on ne compte pas