Le site qui sert la cuillre au cinquime set.
Alien Breed
Team17 - 1991
My mommy always said there were no monsters par Clence_tum

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Je n'aime pas tester des jeux cultes. J'ai toujours l'impression d'crire une copie conforme des deux cent vingt sept critiques qui existent dj sur l'internet multimdia, j'ai la pression des fans, j'ai peur de dire une connerie chaque paragraphe parce que je n'ai pas pass ma vie sur ce jeu (h non j'tais occup regarder les Minikeums)... Mais bon, force de tester des demi-bouses distribues cinquante exemplaires par un obscur magazine underground de RFA l'occasion de nol 1988, je vais faire passer Nes Pas pour un site de marginaux, et a, c'est mal. Donc aujourd'hui on fait dans le Classique, le Banal, le Convenu, le Trivial, le jeu culte-mythique-must-have blablabla. *soupir*



Alien Breed donc. Je suis sr que le nom Team17 vous dit quelque chose. Celui qui a rpondu "ouais je connais c'est un boys band anglais" est rest coinc en 1993 et a confondu avec East 17, monsieur laissez-moi vous dire que vous tes un tre bien hassable. Team17, c'tait le dveloppeur pour ordinateurs de la grande poque, qui se disputait la vedette avec les Bitmap Brothers, et qui a accouch de grands titres tels que Worms, Superfrog, Assassin, Project-X... Bref, que du semi-amateur inconnu et mdiocre. Dailleurs, Alien Breed est un peu le jeu qui les a lancs, et il a eu tellement de succs quil a t suivi par Alien Breed 2, Alien Breed Special Edition, Alien Breed 3D, Alien Breed chez les nudistes *soupir*



Un autre problme avec les jeux cultes, cest que mme sans jamais y avoir touch, on sait de quoi il s'agit, comment a se joue, comment a se termine... C'est un peu comme certains films de Kubrick par exemple, personne ne les a jamais vus mais il ont t tellement rfrencs, repris, parodis, fichs estampills classs dclasss ou numrots quon les connat quand mme par cur. *soupir*



Bien, allons-y... C'est le futur. Le futur genre distant, mais pire. A l'troit sur la Terre, les hommes ont fini par faire la peau Einstein et sa ridicule thorie qui a donn des crampes tous les auteurs de science-fiction depuis 1905, et ils ont invent un moyen pour voyager plus vite que la lumire. Ni une ni deux, ils se reproduisent comme des lapins dans toute la galaxie, posant leurs gros pieds sales et poilus et probablement plein dongles incarns sur toutes les plantes qu'ils croisent. Forcment, ils finissent par tomber sur une race d'exo-trucs vachement pourvus en dents et tout, qui n'entendent pas se laisser faire par ces ridicules blobs roses tout mous qui ont une fcheuse tendance se rpandre sur les murs ds qu'on appuie dessus. Vous vous serez dout que le jeu commence justement ce moment-l. C'est toujours pareil, toujours au joueur de faire le sale boulot, alors que ces malins de dveloppeurs auraient trs bien pu nous donner le rle dun colon qui dbarque sur une plante vierge pour s'tablir, avec devant lui la perspective des grandes tendues sauvages, des fermiers racketter et de leurs filles violer. Mais non, a tu peux cogner dessus. Je suis sr que n'importe quel joueur moyen a dj sauv le monde plus de fois que Bruce Willis et Al Gore runis. *soupir*



Donc tout le monde sest fait bouffer sur une quelconque station perdue au fin fond de nulle part, et les gallons ont dsign deux bons glands tout frais moulus de l'acadmie comme volontaires pour aller rtablir le bon droit. Oui, la solution logique aurait t de balancer quelques bombes thermonuclaires pour vitrifier les vilains pas comme nous, ou la limite d'envoyer quelques bataillons de space marines pour calmer les choses, mais non, on envoie deux clampins avec des flingues de pteux et un demi-chargeur. Voila qui est original. C'est bien connu, dans le futur, les forces armes de la race qui a conquis la galaxie a toujours moins de budget que la police luxembourgeoise. *soupir*



Nous voil donc dbarqus en milieu hostile en compagnie de nos deux champions du monde, que nous nommerons Jacky et Didier afin de prserver leur anonymat et dpargner leurs familles. Leur quipement se compose des deux pious-pious suscits, dune boite de choco-bn et de dix prservatifs, modle camouflage double-paisseur standard, qui peuvent aussi servir protger les clopes de lhumidit. Autant dire que cest mal bar, dautant que Jacky et Didier nont pas lair davoir invent le bidon de deux litres. *soupir*



Et puis l, paf, sans rien dire ou si peu, le jeu commence. Il faut dire que l'introduction est sur une autre disquette, alors quand on s'y attend pas, se retrouver directement dans le feu de l'action a frappe. Et du mme coup j'arrte mes soupirs et je quitte la morgue de celui qui tente vainement de faire croire qu'il a cloisonn son me d'enfant derrire vingt centimtres de plomb et que les jeux vidos ne lui font mme plus a, parce que c'est vrai qu'Alien Breed est un putain de bon jeu. Pas original pour un sou certes, mais putain de bon jeu quand mme.



Le principe est simple et diabolique la fois: en vue de dessus, on est dropp au milieu d'un niveau labyrinthique absolument norme, avec des hordes d'aliens qui nous foncent dessus et qui spawnent l'infini. A nous de nous en sortir avec notre petit pet-pet qui, pass les deux-trois premires vagues de scrofuleux ventiles d'une seule main en prenant la pose, commence srieusement manquer de munitions. L, Jacky et Didier commencent se dire que, finalement, ils ne seront peut-tre pas rentrs la base temps pour prendre une bire au mess des officiers et assister au numro de la grosse Betty. La peur monte, cette peur plus moite qu'une chambre d'un bordel de Caracas par un soir d't, qui vous prend aux tripes, vous cloue sur place, et vous bloque le doigt sur la gchette alors que les monstres de plus en plus nombreux se rapprochent dans un couloir mal clair et que vous hurlez votre mre comme jamais vous ne lavez fait.



Mais n'anticipons pas. Pour l'instant, c'est le dbut du jeu, et Jacky (ou Didier, on s'en fout, je joue en mode 1-player pour le test, parce que la seule autre personne susceptible de pouvoir jouer disponible actuellement est mon frre, et qu'il est hors de question que je confie mes arrires quelqu'un qui me volait mes Chocapic quand j'tais trop petit pour me dfendre), Jacky donc vient de descendre de la navette et il ne se doute pas encore de ce qui l'attend, persuad qu'on lui a confi une nouvelle mission minable. Pauvre fou qu'il est.

Il faut savoir pour la beaut de l'anecdote que la premire action de tout joueur qui touche pour la premire fois Alien Breed est de se faire cramer par les flammes qui sortent des racteurs de la navette en en faisant le tour. C'est con, mais c'est reprsentatif du souci du dtail qui animait les petits gremlins de Team17 (avant qu'ils virent commercial et pondent Worms3D, mais l n'est pas la question et puis Dieu reconnatra les siens).



Le jeu comporte quatre niveaux, sans compter les deux premiers qui sont une sorte de mise en bouche. Basiquement, on reoit les directives, on sort de l'ascenseur, on en chie tel le pauvre hre qui a chopp la courante et qui se tord sur son lit de souffrance pour atteindre lobjectif, on affronte un boss, et on refait le trajet dans l'autre sens, et en temps limit ce coup-ci, ah ah oui. Je n'ai pas prcis dans ma liste les nombreuses fois o l'on croit que a va le faire, que accroche-toi Didier on va y arriver, et alors quapproche le dernier alien, vous entendez le clic-clic-clic fatal du chargeur vide, et cette voix digitalise qui vous annonce laconiquement Player one requires ammo , un peu la manire d'un Gauntlet et de ses Warrior... is about to DIE! . Ou encore, les fois o le joystick, le fameux joystick de l'Amiga, dcide de claquer l'instant o vous alliez porter le coup de grce au boss. Et ainsi de suite. Alien Breed n'est pas un jeu pour les mickeys, il fait facilement parti du haut du panier des plus durs parmi les faisables-mais-tout-de-mme-on-en-bave.



Pour ne rien arranger, les dveloppeurs ont rempli la plupart des trous qu'ils avaient laisss entre les murs avec des portes, qui ncessitent des sortes de cls gnriques usage unique pour s'ouvrir. Cls que l'on trouve par terre de temps autre, entre les munitions et les mdikits, cela dit il n'est pas rare de tomber en rade et de se retrouver grosjean comme devant, devant la dernire porte du niveau justement. On peut aussi acheter des cls via les terminaux d'ordinateurs rpartis sur la carte, qui vont vite devenir vos nouveaux meilleurs amis grce leurs nombreux usages. Ils contiennent la carte du niveau dans lequel vous vous trouvez (encore que a ne soit pas bien utile, dans la mesure o la mmoriser est quasiment impossible), mais surtout ils servent de magasin o l'on peut acheter des munitions, des soins, et de nouvelles armes: fusil pompe, lance-flammes, laser... dont le besoin se fait rapidement sentir pour remplacer l'agrafeuse de base, mais qui cotent cher, et pour rcuprer de l'argent il faut s'aventurer dans des zones gnralement bien loignes des chemins principaux et infestes d'aliens. Et enfin, ces ordinateurs vous permettent aussi de jouer au dernier jeu la mode dans la Fdration, j'ai nomm Pong. Pratique pour se dtendre peinard pendant que les hideux attendent patiemment pour vous sauter dessus et vous gober la tte.

Et l vous commencez comprendre pourquoi six niveaux, c'est largement suffisant. Peu de choses sont faites pour aider le joueur, part peut-tre l'absence d'intelligence artificielle des pas beaux: ils n'ont manifestement pas compris que le plaisir de conduire n'est pas dans la ligne droite et ils vous foncent dessus sans se proccuper des murs qui pourraient ventuellement se trouver sur leur trajet, aussi en finassant on peut russir en bloquer une bonne partie dans les angles. Cela dit, comme il en arrive de partout la fois...



Mais si Alien Breed est aussi beau et pur dans l'effort qu'un lanceur de poids turc juste avant la dtente, c'est aussi grce son ambiance, qui n'est pas sans rappeler Alien 2, pourrait-on dire poliment, d'ailleurs si j'tais un avocat spcialis dans les violations de copyrights je crois bien que j'en aurais une monte de sve. Les pauvres marines perdus contre un dferlement de monstres sur une plante hostile, le design des armes, les facehuggers, la reine pondeuse, le look du dernier niveau qui s'inspire fortement de l' architecture alien... Ceci dit il serait rducteur et mme criminel d'attribuer la russite de la mayonnaise qu'est ce jeu un simple et vulgaire pompage du film de Cameron. Tout est parfait: les graphismes ultra-lchs, marque de fabrique de Team17, la musique trs discrte (vous savez, cette musique d'ambiance de science-fiction, trs typ ventilateur bruyant )... On pourrait ventuellement regretter la monotonie des dcors, mais bon, c'est le genre qui veut a.

Je ne vous ai pas parl du mode deux joueurs. Comme les dveloppeurs le signalent eux-mmes dans le manuel, le coopratif est l'essence mme d'Alien Breed : y jouer tout seul, mme si a provoque un certain plaisir, n'a rien voir avec l'exprience deux. Comme le ping-pong. N'hsitez donc pas recruter un camarade, dj a ramne la difficult au rang de faisable en une journe condition de sauter les repas , mais a sera surtout l'occasion de vous forger des souvenirs inoubliables avec votre vieux pote Frank. Qui ne se remmore pas l'une ou l'autre partie endiable de Streets of Rage, ou Chip & Dale, ou que sais-je encore, par un dimanche aprs-midi pluvieux? Nom de Dieu Frank, je t'avais pourtant bien dit de me couvrir onze heures! Dix heures, onze heures, douze heures, c'est quand mme pas compliqu, tes vraiment un tocard ! Rend moi ma tondeuse et mon barbecue, et puis tiens je ne te l'ai jamais dit, mais l'anniversaire de la petite il y a deux ans, j'ai couch avec Chantal pendant que tu dcoupais le rti .



Alien Breed est donc un pur chef-d'uvre comme on n'en fait plus, et quand sera venu le temps des cheveux blancs et de l'arthrite, quand vous aurez appris apprcier la saveur d'une bonne pipe au coin du feu par un soir d'hiver, son souvenir ne manquera pas de vous tirer une petite larme. Certains jaloux et frustrs pourront tout de mme, raison, arguer qu'il lui manque un certain charme dans sa perfection, ce mme charme qui vous fait prfrer votre copine pas trs belle mais tellement rigolote quand elle essaye de se percer les boutons du dos un top-model de magazine. Et un jour j'arrterai de conclure mes tests avec des comparaisons aux femmes ou au cul, mais ce jour nest pas encore arriv.
Le point de vue de César Ramos :
Comme tous jeux amiga : peu cher, prsent en lots...