Le site qui est le pre de Dark Vador.
Teenage Mutant Hero Turtles : Fall Of The Foot Clan
Konami - 1990
Kowabunga le cri...Des Ninjas ! par Clem_1up

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Teenage Mutant Hero Turtles : Fall Of The Foot Clan est le premier opus Game Boy de ces clbres tortues mangeuses de pizzas qui ont envahi tous les foyers vers les annes 90, que ce soit en terme de dessin anim, de jouets ou de BD ou de n'importe quel produit driv..


Oui, on possde tous chez soi quelque chose a l'effigie des Tortues Ninja, ne serait-ce qu'un Divx? (sauf toi peut-tre, lecteur perdu, qui n'a que pour culture l'odeur des matires fcales de tes vaches).
Donc oui, tout le monde connat au moins le fameux Kowabunga!, le matre-rat Splinter, le mchant Shredder, et bien sur la bonnasse (et accessoirement journaliste) April.
Aujourd'hui, nous allons nous tourner vers un jeu grosse licence, donc, dit par Konami en 1990, juste aprs les deux opus sur NES.



Le scnario est bidon, typiquement beat'em all-esque, jugez-en par vous-mmes : Cette grognasse d'April a t enleve par le vilain Krang, et cest aux quatre reptiles humanodes que revient la lourde tche de ramener la journaliste la maison. (Ce paragraphe contient deux expressions folkloriques, sauras-tu les retrouver ?).



Parlons gameplay maintenant. Votre poursuite infernale sera rythme par cinq niveaux. On commence dans la ville pour finir au fameux Technodrome, mais avant, il vous faudra suivre vos ravisseurs par les gouts, par une rivire et mme par une autoroute o l'on progresse sur les capots des camions fillant toute allure! Un boss vous attend la fin de chaque niveau. Ces niveaux sont slectionnables au commencement de la partie, au cas o vous seriez un obse analphabte estropi, mais je reviendrai sur la difficult plus tard.



Vous avez les 4 tortues mutantes sous votre contrle, vous slectionnez le protagoniste que vous adulez avant un niveau. Chaque hro arbore son arme de prdilection (Leonardo porte son pe, Raphael se bat avec des espces de grosses fourchettes, plus communment appeles des poignards Sa, Michelangelo est lui arm de ses Nunchakus et Donatello de son fidle bton b ).



Coup de pieds sauts et Shurikens seront aussi de la partie pour arriver aux bouts des cinq niveaux horizontaux.

Les sbires de Krang vous assaillent de tous les cots. Vous vous dfendez comme vous le pouvez en distribuant des coups tout va, en foutant la misre tous les connards qui se mettent en travers de votre chemin, et jusqu'au boss final du stage qui sera l pour vous faire suer des couilles.



Mais non. Non parce que le jeu se torche comme a, la va-vite. Et je dis pas a par prtention.
On avance sans crainte le long d'un niveau, le nombre d'ennemis ne vous fera pas peur, un simple coup suffit pour les dzinguer. Quant aux boss : une promenade de sant. On pare leurs attaques avec l'arme, et ds qu'ils ont fini, on attaque. Cinq coups suffisent. Bon, j'admet que Shredder et Krang sont un peu plus techniques (Stage 4 et 5). Vous verrez.
Je ne parle pas non plus des parts de pizzas que vous trouverez sur votre chemin pour rcuprer de la vie.
Konami nous pondu un jeu o la difficult n'existe presque pas. Nouveau concept, peut-tre



Cependant, il y a des choses dans ce jeu qui le sauve de l'exil sur l'tagre o il prendra la poussire.
Dj, il existe des mini-jeux, des sortes de dfis la Fort-Boyard o vous devrez par exemple battre Krang des jeux, trouver un chiffre entre 1 et 100, tirer sur des cibles, etc. Pour y parvenir, il faut trouver ces niveaux cachs dans les stages.
Ensuite, le jeu est hyper fidle au dessin anim. Tous les ennemis sont tirs de la srie, vous serez amens vous dfendre contre les soldats du Foot Clan, des Mousers, les Shell Crushers, des Rodneys et des Spine Stretchers ! (vous n'avez rien compris ? Bande d'ingrats).
Les boss aussi sont tirs de la srie : Be-bop, Rocksteady, Queen-Bee et bien sr Shredder puis Krang.



Au niveau des graphismes, le jeu est sublime. Je rappelle qu'il est sorti en 1990, donc un an aprs la sortie de la premire Game Boy.
Les sprites sont gros, les dcors sont bien faits et trs dtaills, et surtout, on a le droit un scrolling diffrentiel des plus russis, surtout au stage de l'autoroute.
Entre chaque stage, ont le droit une petite animation introduisant le stage suivant. C'est beaux, c'est mignon, on aime !
Le son est rythm, pour vous mettre dans l'ambiance, il se laisse entendre, rien redire, franchement.



En conclusion, vous l'aurez compris (ou pas, mais laissez moi vous dire que dans ce cas vous tes une chvre), ce jeu relve plus d'un dfouloir, (normal pour un Beat'em all me direz vous) cause de sa facilit dconcertante. Toutefois, vous vous laisserez tenter plusieurs fois par les graphismes fins et beaux de ce jeu et par son gameplay des plus russis. Et puis merde quoi, vous laisseriez Shredder racler le placenta d'April si facilement ?!



Je pense qu'on peut le classer dans la catgorie des jeux de chiottes, croyez moi quand je vous dis qu'on peut le torcher (GAG !) la cool en dix minutes.
Le point de vue de César Ramos :
A l'instar de son homologue NES, grosse distribution, le jeu de tous les lots, rien du tout.