Cliquez pour tenter de gagner une place gratuite pour Mirapolis.
Kirby’s Dream Land
Nintendo - 1992
C’est le pays des monstres gentils. par Orkestra

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Lecteur, toi qui vit dans un monde rose-bonbon où tout le monde est gentil, où nous sommes tous amis, prépare toi au combat car ta vie simple et paisible est menacée! L’infâme Dedede a volé toutes tes friandises et il va falloir poser tes couilles sur la table pour les récupérer! Le chemin sera long et difficile, sanglant parfois, tu succomberas peut-être aux innombrables assauts ennemis mais il faudra alors te relever et te battre encore et toujours, car tel est ton destin!



Bon, maintenant que l’oldie en mal de sensations fortes est appâté, il me faut rétablir la vérité. Pardonnez moi si j’ai menti mais j’avais honte; honte comme quand vos cousines vous habillaient en fille mais que vous aimiez ça (ou en garçon, si vous êtes une fille, je ne suis pas sectaire). Car la vérité est là: Kirby’s Dream Land est un jeu pour fillettes, à la difficulté quasi-nulle. Et pourtant, pourtant, je l’aime d’un amour toujours plus pur. Un des jeux qui me feraient racheter une game-boy si je n’en avais pas déjà trois à la maison... Je crois pouvoir affirmer sans me tromper que Simonkap ne rechignerait pas à lui donner l'appelation « Must Have Controlée ».



Bref, c’est maintenant que commence vraiment le test du plus mignon des jeux de plate-forme.



La série des Kirby commence donc par un affreux hold-up. Dedede vous a tout pris et vos besoins naturels en glucose ne sont plus satisfaits. Le scénario ravivera, pour les plus faibles d’entre nous, d’affreux souvenirs; rappelez vous, Kevin, celui qui était dans votre classe en CE1 et qui avait déjà redoublé deux fois, celui qui vous racketait à la sortie de l’école... Heureusement, grâce à Kirby, vous aller pouvoir vous venger et mettre virtuellement leur race à tout ceux qui vous ont maltraité par le passé! C’est donc une espèce de petite boule blanche (oui, parce qu’à l’époque il était encore blanc) qui va se charger de récupérer vos bonbons après avoir traversé cinq niveaux pas très longs. Autant le dire tout de suite, le jeu peut se finir tranquillement à la récré... C’est court, très court, d’autant que le challenge est plutôt absent. Heureusement, après avoir fini le jeu une première fois, vous obtenez un code pour augmenter la difficulté. Les ennemis sont plus vicieux et le jeu un peu plus corsé. Mais même sans ça, ce premier Kirby est tellement additif que vous y reviendrez souvent pour une petite partie à la cool...



Je ne vais pas m’attarder trois heures sur les graphismes. Regardez déjà les screenshots: ça colle parfaitement à l’ambiance du jeu, c’est beau, relativement détaillé, parfaitement animé et surtout, c'est vraiment, vraiment mignon, kawaï, cute, noir et blanc (rayez la/les mention/s inutile/s).



Les musiques sont du même tonneau. Vous n’aurez pas une seule fois envie de couper le son (en même temps, sur un jeu à la durée de vie d’un quart d’heure ç’aurait été dommage que la musique soit ennuyeuse...). Le thème du premier niveau, notamment, respire la joie de vivre et vous sentirez le souffle chaud de l’aventure passer à travers les cheveux blond de la petite Lucie (celle que vous aimiez secrètement en primaire mais qui préférait le grand Kevin parce qu’il avait une game gear...).



Un point sur le gameplay maintenant. Nintendo oblige, tout est réglé au poil de cul. A pour sauter, B pour aspirer des ennemis puis pour les recracher, HAUT pour voler. A noter que pour voler, Kirby doit aspirer de l’air. Du coup il ne peut pas voler en ayant un ennemi dans la bouche et, quand il vole, il peut cracher de l’air pour tuer les vilains (à part pour les Boss qui ont besoin d’un peu plus que ça pour bien vouloir mourir). Ajoutez à cela divers objets que vous pourrez récuperer (plus ou moins utiles, ils faciliteront surtout, si c'était encore nécessaire, votre travail de joueur). Un de ces objets donnera d'ailleurs lieu à un combat particulièrement sympa contre le troisième boss. En bref, on n'atteint pas le niveau d'un mario mais franchement, on aurait tort de cracher dans la soupe...



Pour finir: sortez du placard, révélez vos vrais penchants, achetez Kirby's Dream Land, jouez y, vous ne le regretterez pas. Les portes du grand monde s'ouvriront devant vous, votre patron vous fera des messes basses pour vous parler du jeu. Vous deviendrez intelligent, beau (quoi qu'un peut efféminé) et des milliards de vierges se relaieront chaque soir dans votre lit...



Je vous laisse en bonus quelques petites images de Dedede et des nouveaux monstres de l'extra mode. Juste comme ça, pour vous faire saliver un peu... Mais à vous de découvrir ça par vous même.


Le point de vue de César Ramos :
Commun, pour des pecadilles