Le 3me effet kisscool.
World Cup Italia '90
Sega - 1990
Garanti sans simulation par Nola

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
9 juillet 2006, 23h01, l'Italie est championne du monde de football, la France est terre. Oui je sais, sur un forum franais c'est le genre d'accroche qui donne envie d'aller plus loin, qui rappelle de bons souvenirs, un peu comme ce jour o l'on vous a pos cet appareil qui rend les dents jolies plus tard. 23h15, dpit j'ai dcid de rentrer pied jusque chez moi. A ma droite deux cadavres de supporters italiens jonchent sur le sol, une bande de rats est dja entrain de se dlecter de la rate de l'un d'entre eux, l'autre un drapeau "Forza Italia" encastr dans sa glotte. Mais ni cela, ni le penalty rat de Di Biagio en 1998 n'arrivent me redonner le sourire, je suis ananti.



Et le meilleur remde une dprime, c'est la vieille copine. Cette ex ni trop belle ni trop moche mais qui on retourne volontiers mettre une cartouche 2.5 grammes, parce qu'on s'y sent bien et parce que cela nous rappelle de bons souvenirs. Ma copine moi se nomme Megadrive, seulement dix ans et dj tant exprimente. Evoluant dans cette jungle que ma mre surnomme affectueusement "Le bordel", communment appell ma chambre, je suis dsesprment la recherche d'un jeu, n'importe lequel fera l'affaire. Au-dessus d'une armoire poussireuse traine un Sonic Spinball. Je continue ma recherche et tombe sur la fameuse cartouche 6 jeux ; l'un vient d'attirer mon attention World Cup Italia '90. Et l c'est le rictus au coin de la lvre, une ide diabolique m'est apparue : "Rcris l'histoire" comme le dit Gregory Lemarchal, enfin le disait. Ce soir je vengerai la nation, la France sera championne du monde sur la terre des macaronis.



Avant d'aller plus loin dans le monde l'interaction, je tiens prciser que cette critique est celle du fan de la premire heure qui s'amuse de chaque bugs du jeu. Mais bon si tu as atterri sur cette page, c'est que tu l'as voulu. Sinon, ce n'est vraiment pas ta journe, mon conseil, fais dmarrer ta voiture par tes enfants.



L'un des premiers points sur lequel j'aimerais m'attarder est la jaquette du jeu. Sega nous avait souvent habitus a des rats monumentaux, rappele-vous les jaquettes de Master System faites par des graphistes bulgares. Mais l, force est de reconnaitre qu'elle a de la gueule. Elle s'inscrit typiquement dans le contexte du football fin des annes 80, dbut 90, cette poque bnie des dieux o les joueurs de foot portaient des petits shorts moule bites. Ladite pice conviction reprsente donc un attaquant brsilien qui vient carrer une mine monumentale dans les filets d'un goal qui me fait furieusement penser Dino Zoff. Tout y est, le tir de l'Aigle faon Olive et Tom, le maillot en coton col du goal et la coupe la Paul Mc Carteney de l'attaquant.



En cherchant comparer avec celle des States et du Japon, je me suis rendu compte que le jeu s'appellait World Cup Soccer au pays du soleil levant et World Championship Soccer chez les ricains, le jeu s'est donc vu affubl de la licence coupe du monde pendant sa localisation, a sent le sapin plein nez.



On lance le jeu, on tombe sur l'cran titre bien colore l'italienne mais surtout il y a Ciao. Son nom ne vous dit rien, normal c'est l'une des mascottes les plus rats de l'histoire de la coupe du monde, un truc ne du mlange d'un bonhomme en papier et de briques Lego avec un ballon la place de la tte, merde quoi, pour un pays rput pour ses designers de talents et son bon gout c'est la misre. De toute manire les mascottes ont toujours t chier, rappelez-vous les Sphriks : Kaz, Nik et Ato et surtout Goleo VI qui rcolte la palme d'or pour avoir fait dposer le bilan la socit qui le commercialisait. Sinon on se rend surtout compte qu'il n'y a que deux modes de jeux proposs, mais de toute manire on s'en fout on est venu pour gagner la coupe du monde oui ou merde?



C'est le temps de choisir son quipe, et l cette squence pue la nostalgie. La Mappemonde est totalement dans l'esprit des cartes de gographies des annes 80 ultra colores, une Europe modlise la pte modeler par un colier boutonneux, avec des pays qui aujourd'hui n'existent mme plus comme la redoutable R.F.A, l'U.R.S.S ou mme la Yougoslavie. Et surtout on dplace un curseur de souris l'cran, la premire fois que cela m'arrivait, le pied pur et simple. Et oui petit merdeux insolent, cela te fait peut tre rire mais l'poque tout les mioches ne grandissaient pas avec un ordinateur la maison.



Ce qui est encore plus fort et qui fait le charme du jeu c'est que les quipes disponibles ne sont mme pas celle de la coupe du monde 1990 ! En effet, la France traversant une priode creuse de son histoire footballistique n'avait mme pas russi se qualifier, pourtant elle est prsente. Alors que certaines quipes qualifies n'apparaissent mme pas comme le Cameroun ou l'Egypte, les seuls pays africains reprsents tant ceux de la Coupe du monde 1986, on sent donc le gros travail d'investigation men par les dveloppeurs.



Chauvinisme exacerb oblige, je me rue sur l'quipe de France. L encore dans la continuit de la carte, il n'y a aucun joueur officiel ou alors peut tre des plagiats dissimuls. J'ai trouv un Fonten dans mon quipe, peut tre pour Juste Fontaine, un Madron et un Palo tranent en Argentine et au Brsil, peut tre pour Maradona et Pel, mais mystre. On choisit donc ces joueurs en fonction de quatre critres que je ne m'ennuierais mme vous dtailler puisque vous vous en doutez, en ralit il n'y a pas de diffrence entre le joueur brsilien et le joueur polonais, mme 2 grammes.



Enfin la comptition tant attendue aux quatre coins de la plante peut commencer. Visuellement la premire chose qui nous surprend est la camra, la vue adopte est celle d'un babyfoot, la bire et les mgots crass sur la pelouse en moins. On voit donc nos onze vu du ciel, on admirera au passage le super design des joueurs, taills faon affiche de propagande d'un rgime totalitaire. Ils mesurent donc tous 1m72 pour 65 kilos, ont les cheveux noirs et les yeux marron. Graphiquement, pour un jeu sorti en 1990 je ne le trouve pas si moche pour un jeu de foot. Il est vrai que la pelouse a des verts assez criards, et je ne parle pas des vieux supporters stphanois ayant trop bu de rouge Lim, de plus une partie a t entretenu par un jardinier sous acides, mais le tout est color et assez bien anim. Soit, la course du personnage est d'un ridicule et ferait mme rire Daniel Leclercq, mais voir les joueurs tacler, faire une bicyclette ou mme voir le goal faire une claquette est un rgal. Et puis un jeu o les gardiens portent une casquette, l'accessoire du bon portier la cool des annes 80 peut il tre foncirement vilain ? Bon, par contre on se tape le drame du radar, qui prend la moiti de l'cran et n'a aucun intrt.



En ce qui concerne la jouabilit les actions sont assez limites. On a donc le choix entre le tir, la passe, le centre et le tacle. Le plus fort est qu'on ne se sert que de la moiti d'entre elles, car l'I.A est digne d'une quipe de dbutants avec les moutons qui se forment sur le porteur de la balle. Il devient donc impossible de faire une passe ou un tir au sol car il y aura forcment un adversaire sur la trajectoire. En fait, la maniabilit est plutt bourrine. Les tacles par derrire tant joyeusement conseills voir indispensables, la lgende veut mme que Ciryl Rool est fait ces premires gammes sur ce jeu. Ajouter a cela le fait qu'on ne puisse pas changer de joueur quand on le veut, ce qui de prime abord l'air gadget. Seulement, le goal n'est pas automatique, il est contrl par vos propres soins et lorsque l'adversaire arrive devant votre but le goal se slectionne quand il le veut et les trois quarts du temps vous n'avez pas le temps de ragir. Vous vous prenez donc un pion la con. Je vous l'avais dit que ce jeu tait une merveille.



Quant vous, planter des buts n'est pas si ais, car si par chance votre tir au sol arrive jusqu' la cage, le goal adversaire arrtera la balle d'un plongeon qui ferait passer Ed Warner pour une lopette. Mais rassure toi cher lecteur utilise la voie des airs, avec un peu de pratique tu enchaineras les centres en dehors de la surface repris de violentes retournes ou de ttes plongeantes allant finir leur course dans les filets. Enfin tu es un homme, tu as bien mrit de clbrer ton but.



L encore ce n'est que du bonheur, on a le droit l'image de votre buteur courant devant la foule le poing lev en l'air. Cela n'a l'air de rien mais imaginez vous la scne, ce joueur qui plutt que d'aller rouler des pelles ces coquipiers court seul le long de la ligne de touche avec l'entrain des footballeurs de la pub Cristaline de Guy Roux, tournant autour de l'entraineur 10 fois en chantant "On a gagn, on a gagn". Sans oublier le public fait en carton pte avec un sprite de huit supporters colls bout bout trois fois, sans aucune minorit dans le public, Italie oblige.



Mais pourrions nous nous quitter sans parler des magnifiques squences de tirs aux buts? Il en est convenu que non. D'une, elles sont extrmement dures, la moiti du temps votre balle sort trs loin du cadre. De deux l'animation est juste l'une des plus grotesques du jeu, il suffit de voir bondir le goal a 3 mtres de haut et y rester percher ou mme d'admirer sa dtente d'autiste pour finir de vous achever.



Je pourrais vous parler encore des heures de ce jeu. De sa musique qui vous suit de la slection de l'quipe jusqu' la victoire finale, vous obligeant couper le son au bout de cinq minutes de jeu. De ses bruitages piqus aux autres productions Sega, le bruit des tirs tant ceux des coups de hache du nain de Golden Axe, ceux des tacles des vagues du troisime niveau de Street of rages. Ou mme encore des plagiats des panneaux publicitaires avec des sponsors comme Gilett ou Bridgetone, mais toutes les bonnes choses ont une fin.



Nombre de gens vous diront que World Cup Italia '90 est un jeu de foot rat, que la licence n'a aucun rapport avec le jeu, que la jouabilit est rate et trs limite ou peut tre mme que les matchs n'ont aucun intrt. Mais n'oubliez jamais que ce sont presque tous des capitalistes pourris jusqu' la moelle, trafiquants de cocanes et dvergondant notre jeunesse. Car pour certains ce jeu est tous simplement un petit jeu de foot arcade color sympa jouer et qui rappelle de bons souvenirs.
Le point de vue de César Ramos :
Ultra commun, pour rellement rien. Le payer est une erreur.