U les nouveaux commercants.
Alisia Dragoon
Sega - 1992
Gant de fer et slip de cuir par Fungus

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Lorsqu'on aspire une vie calme et peu primesautire au-del du raisonnable, dans laquelle la plus intense des pripties se limite au tuyau de la douche qui fuit, il est prfrable de ne pas choisir de la passer dans un univers d'heroic fantasy. Car pour ne rien vous cacher, c'est un vrai bordel. Impossible de faire une sieste au bureau ou de regarder Motus en profitant tranquillement de sa Ricore. L'aventure est au coin de la rue, mme prendre le beurre dans le frigo peut s'avrer une priptie de tous les instants.



Autant le confesser tout de go, pour qu'il n'y ait pas maldonne par la suite : j'ai choisi ce jeu pour sa couverture. Une impulsion, je ne saurais vous dire autrement. L'envie subite de faire sonner une misrable poigne d'euros sur le comptoir d'une boutique sans me. Il trainait l, dans un bac misrable de vendeur de bonheur d'occasion, coinc entre un Fifa 96 et un Fifa 97, deux enjambes de piles de jeux Playstation 2 abandonns par des cohortes de jeunes enfants ingrats qui ne mritent pas le bonheur dont on les gave. Soupirant une fois de plus devant l'imbcile indice des prix pour des titres dont les emballages semblaient avoir travers Verdun et Guernica un jour de tempte, elle m'apparut soudain. La jaquette avait subi les outrages d'une lumire agressive mais a ne suffisait pas voiler son clat. Ce regard fier, cette pose irradiant l'hrosme et la dtermination, ce bras tendu vers les nues dlivrant cet clair de puissance : une guerrire des anciens temps, une vraie. Et elle tait presque poil. Oui, c'est seulement dans un second temps que j'ai vu le dragon derrire elle, cette rutilante crature de crocs et de feu, irradiant le souffre et l'adrnaline. Je ne l'ai vu qu'aprs cette peau dore, ces muscles finement cisels et ce slip en cuir. Oh oui, ce slip.



Souffrez un petit apart. Surtout si vous tes ns dans les annes 90. En parcourant ce site, vous vous tes probablement rendu compte que les annes 80 revtent une importance singulire pour la brochette d'adolescents attards que nous sommes. Si, soyons francs. Allez, certains se roulent mme dedans en riant btement. Il y en a carrment qui coutent du Kim Wild. Vous voyez le niveau. Et les annes 80, au-del des vestes paulettes et des chanteuses en rouge et noir, c'est aussi l'ge d'or de l'heroic fantasy. Ces fiers guerriers aux muscles hypertrophis et huils qui traversaient des royaumes entiers pour aller corriger un sorcier moiti fou, dans des territoires au nom devant au minimum se composer d'une apostrophe et la lettre K. Donnez moi du Conan, donnez moi du Frazetta, ne me donnez surtout pas du Kalidor. a dcoupait du gobelin la hache, foltrait avec des amazones peu farouches, dfiait les dieux et a payait son tiers provisionnel en or des nains et rubis de Kir'Athoum. Une priode pour les durs, les vrais avec des testicules en fer forg et un slip en cuir de ptrodactyle. Ensuite, Chirac est arriv au pouvoir et les choses n'ont plus t les mmes. Ou peut-tre que cela n'a rien voir, qui sait.



L'univers de l'heroic fantasy est un monde o la stabilit est rarement de mise comme nonc plus haut. Et le royaume de ... allez savoir, on ne prend mme pas la peine de nous le dire en fait. Quoi qu'il en soit, le royaume de bidule n'chappe bien sur pas la rgle. La faute en incombe une fois de plus l'incontournable prophtie de mes deux joyaux qui sert de toile de fond notre histoire. Un des grands pas en avant de notre monde moderne, avec l'invention de l'ogive nuclaire et du jambon sous vide, est d'avoir tranch le jabot de l'quipe de Barbapapas moiti fous qui nous sert de la prvision apocalyptique depuis 10000 ans. L'avenir se prsente dsormais sous un horizon serein, lection prsidentielle aprs lection prsidentielle. Mais nous n'en sommes pas encore l et l'orage gronde encore au loin dans les montagnes. Vautrons nous donc dans le clich tel le parisien oisif dans sa fange.



Bras arm de la justice royale, notre petite Alisia s'en va purifier la lande de toute prsence dmoniaque et tuer dans l'uf toute ambition apocalyptique d'un quelconque archidiacre cingl jusqu'au bout de la mitre. Et ceci avant l'heure du th si possible. Le cuisseau dcouvert pouvant entrainer moult excs (allant de la papouille timide au cannibalisme pervers), notre jeune fille est accompagne de sbires (oh oui, des sbires) l'paulant dans son opration de dfrichage. Un quatuor de bestioles qui constituent d'ailleurs le principal attrait du jeu. Ils sont quatre, comme le Club des Cinq aprs ce fameux accident d'autocar. Quatre charmantes cratures : une salamandre lanceuse de boomerang, un dragon, un feu-follet et un, heu... oiseau du tonnerre probablement emprunt une quelconque mythologie prcolombienne. Prsent comme a, il y a un petit got de Pokemon. Pas faux, puisque vous pourrez faire voluer vos compagnons au cours des niveau. Une volution qui se prsente sous le schma "plus gros et qui fait plus mal" mais qui permet de rompre un tantinet avec la linarit de l'ensemble. D'o lgre tromperie sur le titre : l'honntet du service marketing aurait du tre de nous prsenter "Alisia Dragoon, Salamender, Thunderbird et Will-o'-the wisp". Quoique cela sonne comme une troupe de cirque itinrante des Balkans.



Mais baste, Alisia Dragoon est avant tout un shooter sandales. L'occupation principale est de rduire en copeaux fumants tout ce qui se trouve sur votre passage et de vous goinfrer de bonus. Outre ses Pokemons volants, la guerrire court-vtue se dfend coup d'clair. Ce qui est ici intressant, c'est que votre arme est un faisceau continue qui se dcharge en cas d'utilisation prolong. Un peu comme un Tazer, sauf qu'ici la bavure est encourage. Votre clair prendra de la vigueur au fur et mesure que vous le nourrirez en amliorations. Du classique. Mouais, voire. Le droulement est plutt avare en surprise, d'aucun diront qu'il est mme linaire. Pas faux : on traverse un niveau, on dgomme du mchant, on amliore son tir et ses bestioles et on apprend la politesse un boss. Rptez le mlange plusieurs fois et vous aurez un jeu entier.



Heroic Fantasy, quoique. On lorgne tout de mme un peu du cot du Space Opera. De cet univers o l'on traverse les systmes solaires bord d'un astronef mais en portant tout de mme une cape de cuir et une couronne d'ivoire. Ambassadeur de l'lgance new age travers le cosmos. Cet esprit se retrouve dans des phases de jeu d'un classicisme parfois prouv comme la balade arienne sur une espce de gros vaisseau militaire (l, une sorte de rorqual mutant hlices). De mme, les phases pied dans la grotte ctoieront des balades dans un vaisseau spatial en rvision bien aprs l'expiration de la carte grise. Avec, la cl, du mutant gant ou du magicien en guise de dessert, au choix. On ne se refait pas.



Sur le plan visuel, on est dans une correcte moyenne de la Megadrive. En concordance avec l'poque charnire laquelle le jeu est sorti : ni laid ni magnifique, mi figue mi raisin, mi beaut micheline dax. Tare classique : l'ensemble est un peu trop sombre. La Megadrive nous fait encore son complexe d'infriorit. Certes l'apocalypse est en approche mais tout de mme, ne faisons pas grise mine pour autant. Au-del de a, les graphismes sont relativement fins sans pour autant affoler les processeurs de la machine. L'ambiance mdivo-spatiale est bien retranscrite, la cuisse lgre de notre hrone joliment dvoile par un plis d'toffe soulev par une brise friponne. Ou dites tout de suite que c'est moi.



Cot oreille, la console ne sue pas sang et eau pour le coup. Ou du moins l'eau possde un petit got de pipi. On est loin de crier au scandale mais aucun thme ne trottera dans votre esprit, si ce n'est celui d'ouverture, fugace. Et les bruitages donnent dans une discrtion encore plus prononce : qui un couinement de gobelin virevoltant, qui un petit gmissement de mademoiselle lorsqu'elle est indispose et hop, rideau. Ou peu s'en faut.



La maniabilit se rsume en peu de mots : les niveaux ne sont pas particulirement exigeants et les mouvements de votre brave petite seront vtres en un tournemain. Du reste, il n'y a rien de bien compliqu : du saut, du laser et le changement de votre bestiole. Emballez, c'est pes. Cela donne une difficult que l'on aborde comme la petite Emilie : un peu de doigt mais on peut tout de mme avancer avec fermet. Assez rapidement, le jeu posera un pied terre en une heure. En supposant que vous y reveniez, le jeu ne possdant peut-tre pas assez de fumet pour avoir un petit got de reviens-y, hlas.



Mais probablement que le propos n'est pas l. Non, peut-tre que l'on ira vers ce jeu pour d'autres raisons, celles qui nous poussent aujourd'hui encore entasser ces vieilleries de silicium pour nourrir dieu sait quelles nostalgies lectroniques. Pour raviver un court instant dans nos esprits adultes au-del du raisonnable la fugace sensation qui pouvait nous parcourir l'chine une poque o l'achat d'un jeu ne se dcidait parfois que sur la base d'une jaquette affriolante. Des dragons, des chevaliers, des vaisseaux spatiaux, des rayons lasers foison ou mme des mutants dgoulinant de vilnie. Et ce slip de cuir. Oh oui, ce slip.

Le point de vue de César Ramos :
Peu cot, peu recherch, peu cher. Fatche de con.