Le site qui chie devant ta porte.
Ghosts'n Goblins
Capcom - 1986
Plus qu'un hros, une lgende par Bad Young

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Ghosts'n Goblins. Oui je sais, peine ai-je prononc ce nom qu'un G.I a t victime d'un infarctus, qu'un vtran de la WWII vient de se dfenestrer du 26 tage, et que Sylvester Stallone ressent des vertiges. Bref, constatez par vous mme, la plaie est encore bante. On s'en rappelle tous bien, mme trop bien vrai dire. Lui et sa difficult venue d'ailleurs, ses visions horreur dignes des pires champs de batailles que la terre n'ait jamais connu...


Comment a non? On me signale que je parle dans le vide? Bon ok, c'est cadeau, petit topo pour toi, et rien que pour toi. Nous sommes donc actuellement en 2006, et les premiers faits remontent l'anne 1986. Ouais, 20 piges dj, je sais, a en jette un max. Soyons brefs et efficaces. Vous visualisez tous clairement ce que reprsente un Koopa Troopa l'chelle de la srie "Mario"? Eh bien, prenez un mort, ni trop jeune ni trop vieux disons, et paf, vous avez votre quivalent. Ca y est, vous cernez mieux les choses? Non? Tant pis.


Bref, c'est le genre de jeux auquel on joue le soir en hiver, la peur au ventre, tard, trs tard, bien au chaud sous sa couette, dans sa chambre qui prend des allures de vaste chteau hant, avec comme seule lueur le timide reflet de l'cran tl 40*40 pose au bout du lit, le tout accompagn d'un chocolat chaud la main.


Reprenons. Qu'est ce qui pourrait donc faire l'affaire ce soir? Super Mario Bros? Rainbow Island? Non. Tout le monde m'a compris. Ce soir, on a dit pas de gamines. Personne n'est l pour jouer la marelle, merde. C'est une soire de tueurs, ou de killers pour nos amis anglophones. Une de celles pour les Hommes, les vrais, les hros quoi (le premier qui me dit qu'un hros ne peut se trimballer dans un caleon coeurs, il sort). Bref, tout le monde a suivi.
J'attrape donc le tout mignon Adventure Island, j'allume tranquillou la console, hop, direction le menu "options", "Easy Mode" ... Vous le faites exprs non, bande d'ingrats?

J'attrape Ghosts'n Goblins, et rien d'autre. Lui et sa belle jaquette de monstres en ventail. Une image vous faire pleurer, assurment. (mme toi, le petit aveugle qui me li...ahem, qui m'coute)


Enfin, le jeu est lanc. S'offre alors moi un petit cran roots merveille qui ferait se lever les morts... "One Player; Two Players". Comme je suis un de ces hommes que l'on qualifie de solitaire, la beaut mystrieuse et envotante, dont personne ne sait rien, je conclue rapidement que le mode "one player" est fait pour moi. (d'un autre cot, se faire un mode deux joueurs seul, on oubliera vite)


Apparat alors une scne qui deviendra par la suite un mythe elle seule. On me signale que le petit aveugle demande des dtails. Imaginez le roi Arthur, alors lgrement vtu, reposant dans l'herbe, tel un homme pleinement panoui, aux cots de sa tendre et belle Genevive. Ah, attendez, On me fait signe dans le fond de la salle, " ... Pardon? pas le temps? On s'en fout du petit aveu... ? .. ahem". Bref passons. Oui donc, o en tions nous donc? Ah, oui, LA scne, THE scne, DA scne. Je crois m'tre fait comprendre. Arthur et sa dame reposent donc dans l'herbe que la brise caresse tendrement, tels deux tourtereaux dans leur nid douillet, leur deux corps lgers et innocents fleurtant dans ce petit coin de paradis, sous l'oeil bienveillant de la pleine lune. Bon, soyons brefs et cassons la magie. Cest alors quun monstre dbarque de nulle part, et fait alors une chose qui ne sera jamais has been dans le monde des jeux vido faut-il croire, savoir enlever la belle princesse.

Arthur enfile donc cette fois ... son armure, et se lance la recherche de sa dulcine.


Apparat alors une carte qui dfile horizontalement, nous prsentant les diffrents niveaux du jeu. On ne le sait pas encore, mais chaque vie perdue, cette mme carte redfilera, avec ce mme air de musique agaant, de la mme manire, inlassablement, indfiniment, pour toujours. Et personne n'y peut rien. Ni vous, ni moi, ni mme le bouton Start. J'en conviens, c'est lourd, mais grave quoi. Enfin un moment qui profite aux aveugles et sourds.

Bref, la prairie dans laquelle reposaient Arthur et sa princesse se retrouve rapidement transforme en un cimetire gothique des plus effrayants, avec des morts vivants sortant de partout, des corbeaux tueurs dignes d'un film de Hitchcock, des jambons de Bayonne volants, etc ... Non, je ne suis ni sous l'emprise de l'alcool ni de la drogue lorsque j'cris cet article, mais il faut que vous sachiez que certains monstres ne ressemblent rien, mais vraiment. Vous imaginez le fruit d'une procration entre un gremlins et R2D2? Oui? bah c'est pire.


Personne ne le sait encore, mais les, ou du moins, LA musique du premier niveau, va devenir, au mme titre que l'intro, un des symboles de la srie et la mme occasion un moment culte du Jeu Vido. Mais comme dcrire un morceau de musique, c'est un peu comme se toucher devant un porno,-rien de bien constructif disons-, on ne va pas s'tendre sur ce point.

Arthur court, saute, tire, bref, se manie souhait quoi. Cool, ou presque. Le petit bmol vient du fait qu'il ne peut tirer que dans deux directions diffrentes : savoir gauche ou droite. Oui, a limite vite. Sinon, c'est tout bon, il vous rpond au doigt et l'oeil. (sauf pour toi videmment, le petit aveugle, ahem...)


L'cran principal du jeu est compos d'un chrono vous indiquant le temps restant, ainsi que des informations sur votre nombre de vies et l'arme en votre possession. Inutile de rappeler qu'Arthur est vtu d'une simple amure, et ds qu'il est touch, ou mme effleur par l'ennemi, il perd celle ci pour se retrouver en caleon, et si par malheur, il est nouveau frapp par un ennemi, bah paf, c'est la fin. Oui, inutile je disais.

Heureusement, il dispose d'armes pour se frayer un passage dans ce monde de brutes. Bon, rien de transcendant c'est sr, mais une petite dague ou une hache aura toujours son utilit.


Les dcors sont trs varis. On passe d'un cimetire gothique une ville en ruine hante par des esprits assoiffs d'mes fraches... L'ambiance rend trs bien dans le premier niveau, c'est le style 8 bits par excellence, et plus on avance dans les plaines vallonnes du cimetires, plus les choses deviennent sombres et douteuses. Mais vous mentir serait un crime. Malheureusement, plus les niveaux dfilent, plus les choses deviennent monotones, vides. Non, je ne blague pas, la palette de couleurs alors riche au dbut du jeu s'appauvrit, tel un artiste sur le dclin. Les dcors, les musiques... Tout y passe, pas de piti. Pour les niveaux, cest simple. Soit cest tout jaune, tout bleu ou tout gris. Oui, en veux tu en voil des niveaux varis. Quant aux musiques, mes tympans en tremblent encore, cest vous dire Vous l'avez compris, rien n'est pour le mieux dans le pire des mondes.

Mais d'un autre cot, tout le monde se balance de cette dchance, ou presque.


Je ne vous le cache pas, ce jeu est rserv une certaine lite de joueurs hors pairs. Quitte expliquer seulement pour une personne, on va quand mme le faire. La srie Ghost's Goblins, ou plus rcemment connue sous le nom de Ghouls'n Ghosts, est rpute pour sa difficult lgendaire. Autant celle des opus sur Super Nintendo, Megadrive & co fait gloire cette rputation, autant ici, c'est du grand n'importe quoi. C'est dmesur, mais vraiment. Je n'ai jamais fini ce jeu sur console, malgr les longues et interminables nuits d'hiver passes dessus. A cette mdiocrit s'ajoute un mode "continue" bien vite lassant (cf. la difficult). Dommage, vraiment. Certains passages du jeu regroupant eux seuls plus de monstres que vous n'en avez jamais imagins, et si vous parvenez par je ne sais quel miracle passer un tel guet-apens, vous ne passerez pas le prochain, c'est certain. Pire, comme dans tout Ghouls'n Ghosts qui se respecte, il faut enchaner le jeu deux fois d'affile pour en voir le bout, or ici, a relve de l'impossible. Mme le pire des serial killer ne pourrait imaginer une chose pareille. On a presque l'impression que parfois cette complexit est voulue par les concepteurs du jeu afin que personne n'assiste au massacre des derniers niveaux du jeu. De plus, les trop nombreux sprites l'cran provoquent des clignotements, prts provoquer une crise d'pilepsie chez n'importe qui, mme toi, le petit autiste qui me lit. (surtout toi d'ailleurs, mais ne te sens pas vis)


Mais que cela reste entre nous. Cette dgradation croissante du jeu, c'est un peu comme une lgende urbaine, ce sont des histoires qu'on raconte pour faire peur. Seules certaines personnes ont pu constater le massacre des derniers niveaux, et non pas sans grand effroi, mais depuis, personne n'y a jamais remis les pieds. Donc chut, je vous fais confiance. Il y a des choses qui ne se rptent pas.


Tous les ingrdients taient pourtant runis pour faire un grand jeu. Mais pourquoi alors ? Pourquoi ? Les familles veulent une rponse. Comment expliquer ce dsastre ? Cette chose ? Un cocktail mal dos. Ni plus ni moins. Le barman sest dchir, oui. Autant il tait bien parti, comme un prince mme, a sannonait explosif, tout tait parfaitement dos, les musiques-les dcors-lambiance, autant par la suite, il a commenc mettre nimporte quoi nimporte comment, dans nimporte quel sens, mlanger le tout comme un abruti fini, sans faire gaffe, ce qui a donn ce truc un peu trop fade auquel on joue. Zut. Encul de barman.

A consommer avec modration donc.
Le point de vue de César Ramos :
Trs commun, peu cher.