Le site de la droite cassoulet.
Ikari Warriors 2
SNK - 1988
Rambo meurs (bis), la relve est l par Nashou

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Il y a des amis dont l'on croit tout connaitre et qui surprennent lorsque lon samuse dpoussirer leur pass. Je pense tout particulirement un estim collgue Franois qui passait ses nuits traquer de la vieille pour lui casser quelques dents ( cest pas lAsie, cest pas de livoire, mais lexcitation est la mme me confia-t-il autour dun verre). Mais cest fini tout cela, cest dsormais une personne respectable.



La socit SNK, que tout le monde connait au moins pour Metal Slug et King Of Fighters a eu aussi quelques problmes didentit comportementale ses dbuts. Avant de crer le monstre de puissance que fut la NeoGeo, il fallait bien vivre, et SNK dcida de porter son jeu darcade nomm Ikari Warrior sur la console phare du moment : la NES. Je ne vous la joue pas suspens, allez donc lire la critique sur le site pour comprendre ltendue des dgts. Ce quon ne sait pas forcment, cest quils ont os sortir une suite : Ikari Warriors 2 Victory Road. Et rien qu observer la boite du jeu, on sait quon est parti pour un grand moment vido ludique.



Tout dabord, le scnario est tout bonnement extraordinaire mme sil suit directement celui de Ikari Warriors 1. Paul et Vince, deux militaires bien pils et moustachus viennent de sauver leur colonel. Alors quils reviennent en avion : un accident surgit, lavion tombe en flamme et cest la warp zone. A vous daffronter le war dog Zang Zip qui dtient la terre en esclavage sur des plantes extra-terrestre !



Ensuite, le jeu sannonce techniquement fantastique, tel latteste sur la boite ltiquette featuring voice and morse code . Et en effet, ds la scne dintroduction le code morse est utilis. Pour chaque lettre de chaque mot de chaque phrase, la console bip en morse. Le texte de 23 mots met 1 minute et 25 secondes safficher et vous avez perdu 8% de vos capacits auditives. Pour les voix digitalises, encore une fois cest tout fait vrai. Le hros parle, crie quand il meurt et de manire bien plus varie que Monopoly sur Nes (qui lui aussi possde leye-catcher Avec voix digitalises ). Cependant, il existe un petit problme de restitution : on ne comprend rien. Je ne suis pas une star en anglais, mais la cest de la bouillie. Je suis dailleurs prt filer une cartouche de Lees Trevinos Fighting golf au premier qui me fera la traduction des voix.



Graphiquement, ce jeu est ingal : il alterne entre le laid, le mauvais got, et le nant. Autant les deux premiers sont comprhensibles, autant pour le nihilisme des dcors On dirait que le graphiste sest barr en cours de jeu tellement il avait honte. Certains crans sont vides. Il y a le hros, le sol, et rien dautre. Avec du recul, je me demande si le graphiste ne soccupait pas galement, en mme temps, du contrle qualit : on est tous habitu aux petits clignotements droite gauche et aux sprites, mais l on a carrment le droit par moments lcran complet qui dconne, le temps dune ou deux images. De mme le jeu est dune fluidit absente. Lcran tilte de haut en bas, en saccades, suivant les mouvements du moustachu. Chaque niveau et menu mettent 2 secondes se charger (avec cran noir lappui). Ca surprend tellement sur NES quon croit que le jeu a bugg.



A cela il faut rajouter ldifiant chec du gameplay, ruin par une lenteur omniprsente, et le fait que notre brave mette une demi-seconde se retourner. Les ennemis sont atrocement laids mais efficaces : a ressemblerait presque un manic shooter si le hros ntait pas si large, si vulnrable et si handicap. En plus ce gros crtin ne tire mme pas en face de lui, mais en face de son fusil quil porte lpaule droite, ce qui est ber pas pratique. Les boss sont varis et terrifiants : ils se dplacent deux fois plus vite que vous, ils sont deux fois plus gros que vous, mais heureusement ils sont bien plus cons que vous. Il suffit de rester un endroit en shootant, sans bouger, pour les tuer. a ne compense pas le fait que dune manire gnrale, le jeu est extrmement incontrlable, difficile, intolrant et que vous ne possdez quune seule vie, sans continue.



Certaines innovations sont sympathiques cependant. Par exemple le fait de devoir lancer des grenades pour percer un mur (repris plus tard par le fantastique Guerilla Wars, galement de SNK). Ensuite, les magasins. La le concept est encore une fois un peu laid. Pour pouvoir rentrer dans le magasin vous devez tout dabord payer (avec les curs des ennemis abattus). Ensuite, vous pouvez soit acheter, soit combattre pour vous faire de largent. Ds que vous achetez un objet, vous ressortez tout seul du magasin, et vlan, il faut casquer de nouveau le droit dentre. Dans larne, on se croirait chez Ika. Les ennemis portent les noms de Epinda , Clinjon et Branjosp , tout droit sortis du catalogue 1989. Surement sorti de linspiration du dit graphiste Et puis enfin, il y a les phases WTF, o lon fait du balltrap pour gagner des curs.



Jaurai aim en dire plus, mais aprs 2 heures de jeu, je nai pas pass le troisime niveau. Les faits de navoir que 6 points dnergie, 1 vie et 0 continue, et pas moyen den regagner aurait du minspirer la mfiance ds le dbut du jeu



De par tout a, Ikari Warriors 2 est je pense bien plus mauvais que le premier. Oserais-je dire quil est pire que 10 Yard Fight ? Non, il ne faut quand mme pas dconner. Par contre Ikari Warriors 3



Supplment gratuit : Mais pourquoi sont-ils si mauvais, les Ikari Warriors ?

Outre les dfauts de ralisation, le plus gros problme des Ikari Warriors sur Nes vient de leur maniabilit catastrophique. On passe son temps se tourner pour aligner les ennemis, deux lheure. A lorigine, le jeu tait sur arcade et possdait un stick trs particulier : un pouvait faire tourner la boule du stick pour orienter le personnage. Cela permettait de se dplacer dans un sens mais de tirer dans un autre. Cette chose bien videmment disparue sur Nes, provoquant le dsastre que lon connait
Le point de vue de César Ramos :
Inconnu en Europe, abandonn au coin de la route aux USA.