Le site Halal mode de chez nous.
Indiana Jones and the Last Crusade
Sega - 1986
Tu aimes le fouet ? Tu m'intresses. par Clence_tum

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Quoi ? Encore un test ? Et un jeu Indiana Jones en plus ? H oui. Les critiques de jeux vidos cest comme le sexe : tant quon ne connat pas on pense que ce nest quune branlette sans les mains, et puis on essaye et trs vite on se rend compte quon ne va plus pouvoir sen passer. Et quand Indy est de la partie, cest encore meilleur. Mais je digresse. Graisse.


Rassurez-vous, la clbrit ne ma pas encore perdu, je ne suis pas en train dcrire une deuxime fois la critique de Greatest Adventures. Indiana Jones and the last crusade est sorti sur NES en 1991 et il na rien voir avec le jeu du mme nom sorti sur la mme console, mais en 1993. Pour tout vous dire, il na mme aucun rapport avec la choucroute. Mais je diverge. Verge.

Indiana Jones and the Last Crusade est oldies. Il est mme pire que a. Cest une exprience diffrente, une sorte dhybride entre pointn click et runn gun, vaguement interactif, mais pas tellement en fait. En y jouant, on a un peu limpression quun dveloppeur maniaque a voulu faire un livre dont vous tes le hros dans lunivers dIndiana Jones, mais en jeu vido. Cest pas clair ? Oui, cest vrai, je divague. Vague !



Aprs cette introduction par-dessus la jambe (euh), attaquons-nous au jeu proprement dit. Un coup dil sur la jaquette nous apprend que le dveloppeur nest autre que Taito. Merde, Taito, quoi ! Space Invaders ! Bubble Bobble ! Enfin, je suppose que tout le monde tombe dans lornire un jour ou lautre LHomme naura jamais la perfection du cheval, comme disait ce fameux comique troupier qutait Spinoza.

Mais assez datermoiements, les franais veulent de laction. Bien, allons-y. Que Putain mais cest quoi cet cran start de merde !!? Ah, je comprends. Taito a voulu rabioter sur la licence et a donc remplac Indy par un berger corse. Bien sr. Tout se tient. Bon, allez, on fait semblant de navoir rien vu et on continue. Le jeu dbute lorsque Junior reoit le journal de son pre ainsi quun tlgramme de Marcus lui indiquant que la croix de Coronado a t repre au Portugal et que lui-mme part en villgiature Iskenderun. Bon dj le jeu traite lhistoire avec un peu trop de dsinvolture. a mnerve pas mais presque. Bref, on nous donne le choix entre deux destinations : le Portugal pour rcuprer la croix, ou Venise pour enquter sur le graal. Va pour la premire, faisons les choses dans lordre.



Nous voil donc sur un bateau perdu au milieu de la tempte. Premire impression : Jsus, quest-ce que cest laid. Je crois que jai rarement vu pire sur la NES. Mais surtoutbeuuuh, je suis malade ! Oui, les dveloppeurs ont voulu faire les malins en baladant le bateau dun coin lautre de lcran pour simuler le roulis; mais la gerbe, elle, est relle. Allez, on sert les dents, on enlve les petits morceaux colls lcran de la tl, et on continue.

Lanimation dIndy consiste en deux images diffrentes et un balai au fond du cul, mais on en est plus l. On doit buter une dizaine de gars pour rcuprer la croix. On peut utiliser le fouet pour les liquider de loin, mais bien souvent ils viennent au contact et on doit alors les affronter mains nus, ou encore coups de roundhouse kicks (ou de french cancan, cest pas vident de distinguer). Tout a ne pose pas vraiment de problmes pour les fins gamers que nous sommes et on met vite la main sur la croix. Hop, direction Venise.



Cest l que les choses prennent une tournure inattendue. Sous prtexte de retrouver un croquis du Graal, on se retrouve devant un casse-tte, du type de ceux quon pouvait trouver dans les paquets de BN de lpoque. Vous savez, le puzzle constitu de petits carrs faire glisser, le genre quon finissait par pter sur le coin de la table pour remettre ensuite les pices dans lordre pour faire genre. Le tout en temps limit. Pas vident, mais de toutes faons si on ny arrive pas le jeu continue quand mme.

De retour lcran de slection des niveaux, on a accs au reste des missions : retrouver papa Brnwald, rcuprer le carnet de notes Berlin, dlivrer Marcus du tank, ou retrouver le Graal. Dans le dsordre, si vous voulez, pas problme. Sauf pour le Graal, quon doit faire en dernier, les apparences sont sauves. Menfin



Dans le mme dsir dordre, on poursuit donc par le chteau. Pour faire court, cest comme le bateau, sans le dgueulis mais avec beaucoup descaliers et de murs verts. On se perd trs facilement, tout se ressemble, cest pas folichon. On touffe un billement.

Niveau suivant, shmup vertical en moto. On pousse les ennemis dans le foss, on vite les tirs de barrage, on saute au-dessus des ravinsPar contraste avec le reste du jeu, cest assez sympa, on se surprendrait presque samuser. Jai dit presque.



On soccupe ensuite de ce boulet de Marcus. En gros, on affronte une dizaine boches sur un tank en marche, toujours coups de poings. L on touffe plus rien, on se dcroche la mchoire.

Le dernier niveau, enfin. En vue de dessus, on rejoue la fameuse squence des chiffres et des lettres, Jhovah en sept pour monsieur Jones, pas mieux. Oui, Jhovah avec un j, quand je vous disais quils se foutaient de lhistoire Bref, on arrive la fin, on doit encore choisir le bon graal (grce au croquis rcupr Venise. Si vous navez pas rsolu le casse-tte ce moment-l, vous tes dans la merde). Dtail rigolu, si vous navez pas fait toutes les missions avant (genre vous avez oubli votre papa en Autriche, a peut arriver), le chevalier vous envoie bouler : dsol mon con, tu nes pas digne, recommence, ah ah . Connard. Allez cest fini, on se dtend.



Si vous avez lu ma prose attentivement, ce dont je ne doute pas une seconde, vous avez remarqu que je nai pas encore parl de la bande-son. Pour tout vous dire, au dbut jai cru quun petit lutin pervers stait cach dans mon poste de tlvision et quil frappait frntiquement les touches dun clavier Bontempi, dans le seul but de me faire perdre la raison. Les musiques sont dune mdiocrit coupable, un blasphme ruct la face du dieu Williams. Quant aux bruitages, je suis perplexe. Jen ai compt deux diffrents dans tout le jeu. Je ne sais pas, probablement un pari stupide de dveloppeur un soir de boisson.



Au final, jaurais quand mme un peu de mal dire que ce jeu nest quune sombre merde. Certes, il est chiant comme la pluie et laid comme un gamin morveux. Je ne le nie pas. Et pourtant, il dgage quelque chose. Les dveloppeurs ne se sont pas simplement reposs sur la licence, on sent quils voulaient bien faire, mais que, faute de moyens, de temps ou simplement de talent, ils se sont foirs lamentablement. Reste un jeu absolument injouable, mais avec un certain charme dsuet, un peu comme ce tlphone cadran que vous gardez sur le coin de votre tagre, qui ne sert rien si ce nest prendre la poussire et vous donner bonne conscience lorsque vous faites le kk avec votre portable 3G.


Le point de vue de César Ramos :
Pas particulirement commun, mais trois fois rien.