Le site qui te console quand Tetris.
Judge Dredd
Acclaim - 1995
Police, milice, prte tirer par Clence_tum

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Jhabite ct dun commissariat. a nest pas drle tous les soirs, surtout ceux o lon a une soudaine envie de rcouter cette fameuse cassette curieusement tiquete mix from hell by MC Bozo - live Indochine 83/Elmer Food Beat en poussant un peu lampli de Papa, pour le fun ; mais cette proximit permet nanmoins de faire quelques tudes intressantes. Par exemple : luniforme. Souvenez-vous, dans votre jeunesse, cette douce poque o vous aviez des cheveux et o la baguette tait 2 francs, les policiers taient fin classes, avec petit kpi, cravate, et mocassins cirs



Aujourdhui, le flic de faction a un gilet pare-balles beaucoup moins classe que celui de Jack Bauer, un pantalon treillis rentr dans les rangers, et surtout cet immonde blouson trop court et trop large avec un lastique en bas, couramment appel bombers du vigile de lEuromarch de Dammarie-les-Lys . Je ne parle mme pas de la baguette 90 centimes, qui en plus est dgueulasse (preuve dune conspiration des boulangers pour vous obliger acheter leur pain pour bobos aux neuf crales ; mais je mgare). Et, si lon en croit Judge Dredd, a ne sarrangera pas dans le futur, puisque les gardiens de la paix safficheront dans une combinaison en noprne ridicule, avec des paulettes gantes en plastique dor, un casque au design douteux, et une moto qui donnerait la gaule un CHiPs.



Mais chaque chose en son temps. Judge Dredd, le jeu est adapt de Judge Dredd, le film, lui-mme adapt de Judge Dredd, le comic. Oui, a commence faire beaucoup, mais attendons un peu avant de juger (ah ! ah ! ah !). Le pitch est le suivant : Mega City One, genre de super mgalopole la Blade Runner, mais pire, sombre un peu plus chaque jour dans la misre, le crime, la prostitution, le vol la roulotte et les immigrs clandestins. Ses dirigeants dcident donc de se dbarrasser de ce concept un peu pompeux quest la justice quitable, et ils crent les Juges, magistrats chargs de constater les dlits, de prononcer une sentence, et de lappliquer. Cest l que la fameuse expression de ce comique, qui a malheureusement fini en peinture lhuile sur le pare-chocs dun camion, prend tout son sens : plus ya de flics autour deux, plus les gens ont peur .



Bref. Le film en question, sorti pendant lt 95 avec le Stallone des grands jours, sest ramass lamentablement, sous les prtextes fallacieux quil sloignait trop du comic pour tre apprci par les fans, et quil tait vraiment trop nul pour plaire au grand public. Personnellement je ladore, car avec ses dcors en carton, ses punks drogus, ses voitures carres et ses rpliques qui tchuent ( -Vous plaidez comment ? Euh, non coupable ? Jtais sr que vous diriez a. ), cest un vibrant hommage aux sries B de science-fiction des annes 80, et cest dj beaucoup.

Le jeu, donc. Vu sa lourde hrdit (licence, film de merde, bd de seconde zone, multi-plateformes, a finit par se voir, quand mme), on pourrait sattendre une sombre bouse, cest bien lgitime. Mais curieusement, il nen est rien, Acclaim a russi la performance non ngligeable de pondre un jeu plus russi que le film dont il est tir. Quoique la rflexion, ils pouvaient difficilement faire pire. Voyons cela plus en dtails.



Lhistoire suit plus ou moins celle du film. A chaque dbut de niveau, on reoit des ordres de Justice Central, avec un objectif principal et un secondaire. La premire mission consiste pacifier le bloc de Heavenly Haven . Pour ce faire, on se balade dans des niveaux plateformes assez classiques, et on tire sur tout ce qui enfreint la loi (cest--dire tout le monde). Certains criminels se rendent au bout de quelques balles, ils jettent leur arme, et un gros GUILTY clignote au-dessus de leur tte. Deux options soffrent alors nous : soit on les arrte, et une petite plateforme volante vient les chercher ; soit, si lon veut jouer au flic besogneux, on peut les abattre dune balle dans la nuque, ce qui comporte le double avantage de rduire le taux de rcidive nant, et de ne pas surpeupler les prisons. Bon, jarrte, je vais finir par donner des ides des gens (il est noter tout de mme que si vous choisissez la deuxime option, non seulement vous subirez le courroux dAmnesty International, mais surtout les ennemis ne lcheront pas leur bonus).



Cependant, la plupart des ennemis ne se laisseront pas faire aussi facilement, soit parce quils ne veulent pas aller ramasser la savonnette pour le gros Ren dans la torpeur humide des douches collectives, soit tout simplement parce quils ne sont pas humains (on affronte en effet un certain nombre de robots et autres bestiaux). Il ne reste alors dautre solution que de leur avoiner un chargeur dans leur sale tronche de parasites de la socit, parce que merde, cest eux ou nous. Heureusement, notre flic du futur est quip du Lawgiver II, pistolet qui peut tirer tout un tas de munitions, comme des grenades incendiaires, des missiles tte chercheuse, et autre joyeusets probablement interdites par la convention de Genve. Et il faut bien a, parce que les bougreux sont sacrment coriaces, et les bonus de soins sont plutt rares. Cest l quon comprend lintrt de remplir tous les objectifs secondaires (dtruire des caisses de munitions, fermer des portes) et de ne pas abattre froidement les ennemis dsarms, puisque a rapporte plus de points, et terme, plus de vies. A part a, on rencontre aussi quelques boss, pas impossibles mais assez chiants.



Mais dj je sens poindre en vous comme une irrprssible envie de biller et de scroller jusquau bas de la page. Nhsitez pas le faire, parce que je vais aborder la partie technique et cest toujours barbant, un peu comme ces dbuts de soires o lon se sent oblig de sintresser aux conversations des gens, alors que tout ce qui nous importe, cest le bol de sangria au bout du salon. Bref. Les graphismes sont assez russis, pas du genre vous scotcher dans le canap avec les cheveux en ptard et la bave aux lvres comme dans les publicits dpoque, mais jolis, dtaills sans tre trop chargs. En revanche, cest un poil rptitif, puisquon alterne entre zones industrielles, immeubles crades, prisons, et linvitable chantier avec ses chafaudages (alors a, je minterroge, on le retrouve tellement souvent que a doit tre une blague de programmeur, un peu comme comme quand on parie avec un pote quon va russir placer une photo de Jacques Villeret dans une prsentation powerpoint). Les musiques quand elles sont anecdotiques, on ne sen souviendra ni en bien ni en mal.



Le verdict est donc le suivant: Judge Dredd est un jeu licence gentillet, plaisant mais pas indispensable pour autant. Un peu comme votre oncle alcoolique qui raconte toujours les mmes blagues pendant les repas de famille, il na pas invent le bidon de deux litres, mais cest toujours sympa quil soit l.
Le point de vue de César Ramos :
Moyennement commun, mais rien du tout.