Le site truculent la dtente
Syndicate
Bullfrog - 1993
Conventions collectives et 9mm par Clence_tum

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Syndicate est un jeu culte, le Highlander de la manette, la cl de vote romane en plein cintre de la cathdrale du vidoludisme. Syndicate est la conscience collective des joueurs ce que Chuck Norris est la pense occidentale : le commencement et la fin de toute chose. Syndicate est le jeu dont vous avez toujours rv, que vous avez toujours connu sans le savoir, un peu comme Lea avec Luke. Bref, Syndicate est un de ces mythes auquel il FAUT avoir touch pour pouvoir causer srieusement en soire, sous peine de passer pour le boulet de service qui na pas compris pourquoi seul le matre connat le bruit de son ombre, le soir derrire les bambous. Exactement.



On vous la dit et rpt, le futur cest la zone. Que ce soit le communisme, la pollution, les machines ou les terroristes barbus, il y a toujours un flau pour faire de la vie de nos arrire petits-enfants un enfer. Dans ce cas prcis, des mga-conglomrats sans scrupules ont rachet tous les pays de la plante un par un, et sont donc devenus les vritables matres du monde. Le sale hippie aux cheveux sales que jai trs bien entendu dire comme aujourdhui, quoi me fera le plaisir de sacrifier deux tls HD et un Touran diesel au dieu du Capital. Oui jeune homme, inutile de vous retourner, cest vous que je parle.



Aprs des annes dOPA hostiles, le rsultat reste trouble et aucune des trois plus grandes corporations ne semble lemporter, quand un beau jour un jeune ingnieur dEurocorp invente miraculeusement le CHIP. Le CHIP, cest la version technode du panem et circenses : une puce quon implante dans la nuque et qui, en diffusant diverses drogues dans lorganisme, fait croire au porteur quil vit dans un monde rose bonbon ou les immeubles sont en marshmallow et les parcmtres en sucre dorge. Vous aurez compris lavantage conomique dune telle invention : il suffit dimplanter un CHIP louvrier qui passe huit heures par jour au charbon visser des bouchons sur des tubes de dentifrice, pour quil se croit rentier sur une plage de Papeete. Exit les grves, les manifestations et les revendications, place au profit. Evidemment, les autres entreprises ne tardent pas mettre la main sur cette technologie miraculeuse, et sensuit une guerre de plus en plus ouverte pour la domination du monde, laquelle ne tardent pas se joindre les Syndicats (des organisations criminelles du futur, genre Jihad International ou une CIA privatise), qui noyautent petit petit les runions dactionnaires et entendent bien bouffer salement leur part du gteau, en employant pour cela des cyborgs lobotomiss contrls distance, surarms et massivement drogus. Imaginez le Terminator sous PCP aux commandes dun B52 Stratofortress avec deux miniguns greffs la place des bras, vous seriez encore loin du compte. Le contrle de gestion a a lair vachement plus chouette dans le futur.

Au dbut du jeu, on endosse le costume Armani en solde dun jeune executive aux dents longues, au service dun syndicat dEurope occidentale et prt conqurir le monde, le souffle de laventure sentant leau de Cologne bon march caressant son visage ras de prs. Pas le temps de smerveiller devant la Porsche de fonction ou les toilettes rserves aux cadres, au boulot. Le jeu dbute devant un planisphre, divis arbitrairement en une cinquantaine de zones (Kamchatka, ceinture du Pacifique, Scandinavie, Saint-Etienne nord, etc etc). Le but est de conqurir le monde en expulsant les syndicats adverses de toutes les rgions, les unes aprs les autres.



Pour ce faire, laction se divise en deux parties. Premirement, sur la carte, on dcide dune zone attaquer parmi celles proposes chaque tour. Ensuite, on slectionne quatre agents cyborgs dans notre rserve cryognique personnelle, on leur achte des armes (qui vont du piou-piou au turbo-laser qui fait fondre la cible en un tir), des bricoles (mdikit, bombe retardement), des implants cyberntiques (cerveau, il, torse, cur, bras, jambe) qui amliorent la rsistance aux balles, la gurison automatique des blessures, et jen oublie. On passe aussi par la case R&D o lon peut attribuer des fonds plus ou moins importants aux diffrentes branches de recherches (armes lgres, lourdes, implants, tout a), histoire davoir du matos encore plus puissant au tour suivant. Puis on lit le briefing de la mission, basiquement un policier/journaliste/procureur menace de faire du tort notre belle entreprise familiale de rillettes en conserves, tuez-le, violez sa femme, vendez ses enfants un bordel de Bangkok et persuadez sa mre de travailler pour nous .

On entre alors dans le vif du sujet. Le jeu passe dans une vue en 3D isomtrique, et on contrle nos quatre agents, seuls ou groups, la manire de nimporte quel jeu tactique en temps rel. On se ballade gnralement dans des mtropoles cyberpunks du futur, avec des voitures qui circulent, des flics qui patrouillent et des pitons qui pitonnent. Les objectifs se rsument souvent tuer quelquun, persuader quelquun ou tuer quelquun puis voler des documents, voire persuader quelquun puis voler des documents. Evidemment, on ne va pas vous laisser faire, et si le sheriff local nest que rarement un problme, il arrive que les agents des autres syndicats dbarquent et l tout se complique, vu quils sont aussi rapides et aussi mchants que vous, voire plus si vous navez pas gr au poil votre quipement. Pour saider, on peut trifouiller les taux de drogues dans le sang de nos champions, et selon la quantit injecte, modifier leur intelligence, leur perception et leur ractivit, pour augmenter leur vitesse, leur capacit viser juste, et ainsi de suite. En cas de problme, on peut mme enclencher un Panic mode en appuyant sur L et R en mme temps, qui booste toutes les jauges au max et qui permet un agent de se dpatouiller plus ou moins tout seul (plutt moins que plus) pendant que vous tes occup ailleurs ou que vous tes dbord par la situation. Evidemment, lusage de la dope est limit dans le temps, et si on puise les rserves on retrouve nos agents se tranant dans le caniveau et servant daimants balles.



Si on russit la mission, la zone passe sous le contrle de notre syndicat, et on pourra lever des impts pour faire rentrer toujours plus de liquidits afin de soutenir leffort de guerre. Attention cependant, si vous essorez trop les contribuables, ils se rvolteront ( croire quon leur a implant des CHIPs tombs du camion), et vous perdrez la rgion.

Cest bien joli tout a, mais cela ne nous dit pas pourquoi Syndicate est un jeu gnial. Certes. Tout dabord, Syndicate cest une ambiance. Sans vraiment savoir prcisment pourquoi, on a immdiatement limpression de se retrouver dans un monde foutu, immoral, o lon joue un type sans scrupules qui serait prt manger des bbs phoques si a lui permettait saugmenter ses parts de march sans tcher son veston. Par la fentre de son bureau au 250me tage de la tour de Crapules Incorporated, on naperoit pas le haut des grattes-ciel, cach par lpaisse couche de pollution. La pluie qui tombe en continu fait apparatre des halos autour des enseignes au non vantant les mrites des faux souvenirs de vacances prfabriqus ou la dernire pilule-suicide. Dans les rues, des hommes presss en trenchcoats noirs croisent des filles de joies en mini-jupes fluorescentes et des flics en armures anti-meute. Oui bon, cest Blade Runner quoi, vous aurez compris le potentiel jouissif dune telle ambiance quand elle est russie, ce qui est le cas ici. On se ballade dans des villes crades et grouillantes, les gens vaquent leurs propres occupations, et ils sgayent en hurlant quand on dclenche une fusillade au milieu de la rue, en poursuivant un agent ennemi en fuite au milieu des voitures ( ce propos, vous ais-je dit quon pouvait prendre le contrle de nimporte quel vhicule ?), scne courante dans Syndicate, qui nest pas sans rappeler lxcution de Zhora par Deckard au milieu dun Chinatown futuriste et bond (Blade Runner toujours).



Dailleurs, je ne vous ai pas encore parl de lobjet qui est un peu lme du jeu, qui rsume lui tout seul cet esprit si particulier: le persuadatron. Vous vous rappelez peut-tre que jai parl un peu plus haut de persuader des gens , h bien le persuadatron sert exactement a (cest fou hein, de prime abord on aurait plutt pens que ctait une machine plucher les bananes). Il squipe comme nimporte quelle arme et se dclenche tout seul ds quune cible est porte, et alors l zzzzap, le sujet passe de votre ct, et combattra mme avec vous sil trouve une arme ramasser sur un cadavre. Il faut commencer par convertir les civils, puis une fois quon en a un certain nombre on peut persuader les flics, et enfin les cyborgs ennemis (ce qui est dailleurs le seul moyen de remplacer vos propres agents morts au combat). Et rien nest plus reprsentatif de Syndicate que de persuadotroner toute une ville, pour tre suivi partout par cinquante clampins, avant de poser une bombe et de vous barrer en voiture avant de tout faire exploser.

Par ailleurs, la ct RPG est bien amen, jamais trop lourd, toujours plaisant. Soyons clair, Syndicate est un jeu pour les durs, ceux pour qui lintrt principal dun jeu de rle nest pas de contrler un groupe de gamins prpubres pour sauver un village de bouseux, mais plutt den chier un maximum, de passer des heures leveller , comme on dit dans ce milieu austre, pour enfin se payer la grosse pe et aller expliquer au sorcier malfique que non, ce pays nest pas pour le vieil homme. Ici cest pareil, en remplacant lpe par un lance-flammes, bien videmment. Au dbut, on lutte, on transpire des litres dhuile, on se fait retourner par les agents ennemis, et puis petit petit on investit dans la recherche, on achte des implants de plus en plus puissants, de nouvelles armes, et l je peux vous dire que quand on arrive en ville, les gens nont pas le temps de changer de trottoir, car une rafale de sulfateuse leur a dj coup les jambes. On massacre tout le monde indiffrement, on explose les voitures de flics pour le fun, on se retrouve extraire en urgence un VIP en courant dans les rues dune mtropole est-asiatique du futur aprs avoir fait exploser une boite de strip-tease, et on a un peu limpression de se rejouer la sortie de la banque dans Heat, version XXIIIme sicle.



Malheureusement tout nest pas aussi gris quil le faudrait. Syndicate est surtout connu comme tant un jeu dordinateur, et ce nest pas pour rien. Les versions pour consoles sont amputes de pas mal de choses, et cest bien dommage. Dj, le moteur graphique na rien voir avec celui du grand frre, ici on a une sorte de version cartoon mignonette qui cache difficilement les faiblesses de la Super Nintendo. Attention, je ne dis pas que cest moche, mais a na pas la classe des versions Amiga ou PC. De plus, pas mal de dtails superflus et donc essentiels ont t oublis, les missions sont moins varies, cest bien triste. Et noublions pas la maniabilit, qui sans tre vraiment dfaillante fait bien sentir que le jeu a t conu pour un clavier et une souris.

Autre problme, prsent dans toutes les versions celui-l : on ne voit pas les intrieurs. Quand on rentre dans un batiment, on devient aveugle et on est bon pour se diriger avec la carte minuscule et tirer au hasard (merci la vise automatique). Nanmoins, a vous a un certain style, quand un agent dboule dans lun ou lautre bistro glauque, quon appuie mollement sur le bouton de tir et que le bruit des balles n'est ponctu que par les cris d'agonie en 16-bits (les mmes font les bruits de moteur en sous-rgime dans Top Gear) ; tout cela est trs cinmatographique, et nous rappelle un peu la camra qui sloigne pudiquement quand le hros solitaire va flinguer tout le bar de la mafia qui a tu son pre sous ses yeux denfants. Oui, avoir de limagination est un plus quand on joue Syndicate.



Voila donc un jeu pour ceux dentre vous qui sont dnus de toute morale et qui ne rechignent pas tuer des innocents pour augmenter leurs profits, bref ceux qui auraient bien aim devenir jeune cadre surpay mais qui ont prfr aller la fac. Nanmoins, privilgiez plutt le jeu sur ordinateur, parce que Syndicate sur console, cest comme le sexe quand on est moins de deux, cest vachement moins drle.
Le point de vue de César Ramos :
C'est le genre de jeu que l'on trouve sans faire exprs, pas trop cher, mme s'il est plutt rare.