Chacun sa croix (directionnelle).
Ninja Warriors (The)
Ocean - 1993
Terminator Ninja ! par BlaZe

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Alors que le beatem all a pris de lampleur la fin des annes 80, ce remake dun jeu darcade est sorti tardivement sur Super Nintendo. Jaime les jeux Taito, en particulier celui-l, pourquoi ? Simplement lun des derniers beatem all faire cracher les boyaux de cette console en lutilisant jusque dans ses derniers retranchements. Une merveille !



Parlons tout dabord du scnario, assez simpliste comme dans tous les jeux de ce genre. Cependant, la fin du jeu nest pas trs optimiste. Dans le futur, vous faites partie de la rsistance contre la dictature instaure par Banglar, un tyran nain. Votre seul espoir, diriger un des trois androdes prototypes pour mettre Banglar et son arme hors dtat de nuire, tels des guerriers ninjas surpuissants aux coups dvastateurs. Vous avez le choix entre Ninja, larmoire glace bourrin utilisant des nunchakus, lent mais puissant ; Kunoichi, la seul nana du jeu, ninja muni dun sabre et dun brushing destructeur ; le dernier, Kamaitachi, le plus rapide des trois, dispose de lames la place des bras et dcoupe les ennemis en rondelles.



Graphiquement parlant, le jeu est beau, trs beau, propre, lisse, dans le style anime. La structure des niveaux est cohrente. Lanimation des personnages est fluide et sans saccades, tout juste parfait. Des objets du dcor peuvent mme tre balancs contre les ennemis, (un couteau, un tuyaueuh, non je me suis gour de jeu l !) les androdes, tels des hercules en herbe, ramassent des motos, des bonbonnes de gaz, de lourds bacs fleurs, bref de quoi terrasser une arme entire. Les musiques du jeu sont entranantes et dynamiques, mais nentravent pas laction et les sons sont de bonne facture.



Ds le dpart, on est face une belle brochette de mchants tout pas beau ! On passe des simples soldats paramilitaires des grands robots bodybuilds en passant par les singes mutants et autres gardes du corps lunettes fumes Censure oblige, on rate le combat avec les femmes ninjas et le sang vert (pas rouge, hein ?!) qui gicle partout, seul la version jap du jeu t pargne. Au niveau des boss, on a de tout, le killer avec sa trononneuse, lofficier avec son bret et sa canne qui fait mal ae, ae, ae, le gant vert qui a les membres lastiques (ce serait pas un clone de Dhalsim !?), cest vari pour le coup.



Cest un vrai bonheur tellement le gameplay est intuitif, simple prendre en main. On peut enchainer des projections, des coups de pieds, coups de poing, quelques attaques spcifiques chaque androde, plus une attaque dvastatrice qui met les ennemis outs en un instant. Chose remarquable, on peut utiliser une garde, contre les adversaires tenaces.



Le jeu en lui-mme nest pas trs long finir, juste en quelques heures (plus de 6 niveaux quand mme !). Cest peut-tre un dfaut inhrent au genre, davoir une faible dure de vie, mais de le parcourir en long en large et en travers, en vaut rellement la chandelle. Le fun tant toujours au rendez-vous, le refaire nest pas un problme. Si vous voulez du challenge, finissez le en hard, tiens ! En terme de difficult, cest dans la mme veine que les autres beatem all. Ce jeu na pas de dfaut, le seul gros reproche quon peut lui faire, cest quon ne peut effectivement pas jouer deux, seul inconvnient pour un jeu de son poque alors que beaucoup de beatem all sortis avant possdaient un mode deux joueurs.



Mais, au final, ne boudons pas ce plaisir sur Ninja Warriors, que dis-je cette perle, la crme des crmes du genre, malheureusement mconnue cause dune petite distribution en Europe.
Le point de vue de César Ramos :
Relativement peu commun, mais peu cher.