Ceci n'est pas une pipe. C'est un atelier du got.
Michael Jordan : Chaos in the Windy City
Electronic Arts - 1994
Space NBA Jam par Fungus

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Mon cul. Mon cul Justin Timberlake. Mon cul Christiano Ronaldo. Mon cul Jean-Sigismon du Secret Loft 4. MON CUL. Bon sang, par les burnes d'Astaroth, c'est tout ce qui nous reste en ce XXIme naissant ? Ces rsidus de l'industrie des produits plastiques ? Ces baudruches remplies d'air tide et de flatulence molle ? Des putains de djection de vgtariens ? De gauche ? Un peu d'air je vous en prie, je me sens dfaillir. Il y a de quoi, soyons francs. Parce que je pose la question qui est sur le point de dgouliner de vos lvres : qui a vraiment tu Robert Boulin ? Ah non, merde. Attendez, j'ai mlang mes fiches. Ah oui, voil : elles sont o nos figures d'idlateries des annes 90 ? Celles qui donnaient du brillant nos yeux, du sucr nos rves et peut-tre parfois quelques rections intempestives ? Mon cul Justin Bieber. Qu'on le balance dans le bac compost, la crme ptissire a ne se conserve pas et c'est trop gras pour mes artres. Et ramenez-moi les figures charismatiques de ma tendre adolescence. Vous avez quoi en stock ? Shaquille O'Neal ? Haha, bien jou petit malin mais on s'est dj fait avoir. Je veux l'autre noir l, celui qui dansait avec un blanc tout maigre, vous savez l, Michael Jackson. Jordan, voil, je veux Michael Jordan.



Tout joueur de plus de vingt ans ayant possd une Super Nintendo ou un Mega Drive dfaut un ami aux parents plus gnreux ou mieux pays que les vtres gardent la marque glace d'une partie de Shaq-Fu un moment ou un autre de leur enfance cotonneuse. Que l'on ait t gratifi par un tonton croyant bien faire en offrant un jeu avec le gros noir alors superstar ou que l'on ait vu le jeu chouer dans sa console aprs qu'un ami se soit fait avoir et ait dcid qu'il ne serait pas le seul, nous avons souffert. Partant de l, ce Michael Jordan, c'est ce chocolat abandonn au milieu du carton, que l'on croit fourr d'une pte d'amande dgueulasse et que l'on regarde avec soupon puis ddain. Pourtant, la vilaine friandise peu parfois se rvler une fois sous la dent tre une tendre ganache au Cognac. Oui j'ai subi des Nols gustatifs dcevants qui ont entretenu ma haine de la pte d'amande. Que le ptisser dmiurge l'origine de ce truc soit cuit dans le caramel de l'Enfer.



Michael Jordan sur Super Nintendo. Je n'en ai pas rv, ils l'ont tout de mme fait. Soit. Maintenant qu'on l'a dans les mains, autant voir comme il se dfend. J'ai pay, j'ai le droit. Le postulat de l'objet : votre quipe des Bullots de Chicago les Chicago Bulls pour les non-anglophones s'est mystrieusement vaporise votre retour dans les vestiaires aprs une sance de ddicace de votre dernire godasse. Un message au marqueur pais est crit sur le pense-bte coll votre casier : "Mardi anniversaire de Mamie/ Jeudi penser prendre la trithrapie de Magic Johnson chez le pharmacien/ Aujourd'hui J'ai kidnapp tes coquipiers pour en faire des mutants ou les vendre une boucherie halal. Dr. Cranium Maximus, bisous". Peste, la journe s'annonce charge et c'est mal engag pour les play-off.



J'ai donc dans les pattes un grand chalas en short, que je vais devoir faire trottiner au fil de niveaux pour une grande partie de cache-cache et de dmonstration de dunk. Soit. J'ai jou plus obscur aprs tout. D'autant que la chose s'annonce bien moins nausabonde qu'il n'y parait. Plate-forme action, plate-forme raction. Enfin, je me comprends. On dbarque en terrain connu, pas de crainte, suivez la ligne jaune. Pas plus mal j'ai envie de dire. On sait de suite ce que l'on a faire, sans cherche se dpatouiller d'une tentative de gameplay aussi innovante qu'un souffl l'eau. Donc on court, on saute, on grignote du bonus et on cherche prserver sa petite sant. Bon. En ce qui me concerne, je dis banco. D'autant que ce qui se lit sur le papier se vrifie l'cran. Car ce jeu roulant des mcaniques sous l'clat du nom de Michael Jordan vite avec adresse les chausses-trappes et les croque-en-jambe en empruntant un sentier sr et balis. On pourrait pousser un soupir devant le manque d'audace ; on prfrera pousser un ouf de soulagement devant le pas de deux qui permet d'viter un pril annonc. Parce que dshabill de ses oripeaux de titre capitalisant sur une frimousse clbre jusqu'aux confins du Cosmos, MJCITWC souffrez cet acronyme est une soupe cuite dans un vieux pot, garantie d'une certaine qualit.





A peine le temps d'enfiler un short et de passer un coup de dostick que nous voil dj dgommer du mutant au dtour de sombres couloirs sous-terrains. Hop hop, on est rapidement dans le bain : les rflexes s'obtiennent rapidement et les contrles sont pur sucre. Notre sportifs court, saute et dfend son intgrit ainsi que celle de ses contrats publicitaires avec ce qu'il matrise le mieux : un club de golf. Je dconne. Un ballon, bien entendu, tas de cons. On retrouve ainsi la formule use parfois jusqu' la toile : l'armement bas sur la thmatique du personnage titre. Passons en vitesse poliment. Pas que l'armement d'ailleurs. L'environnement tout entier est au diapason avec le monde du basket-ball. Vous disposez d'un panel de ballons offensifs spectaculairement classique : ballon de feu, de glace, tte chercheuse, explosif, multiple, salade, tomate, oignon. Pas de quoi en faire un anvrisme de surprise mais suffisamment efficace pour ne pas se surprendre bailler au bout d'une poigne de minutes de jeu. Et tout ceci pour dgommer du mutant rigolo, lui aussi se pliant la thmatique globale. C'est assez grotesque mais a m'a arrach quelques sourires. Vous aurez donc vous farcir des zombies tte de ballon, des joueurs gorgs de strodes, des cyborgs par paquets de douze, des mutants divers, d'adorables robots ballons et quelques chauves-souris histoire de dcorer. Les boss sont l'avenant, l'adversaire final en chef de file. Autant dire que si le basket vous donne de l'rythme, passez poliment votre chemin. Continuons en petite foule.



Si votre pcule de vies ne craindra pas les assauts rpts de la faune hostile, ce sera en revanche plus souvent les btes glissages et drapages qui vous entraneront vers une mort rapide, honteuse et faisant des taches qui ne partent pas 60. Car pour s'orienter et progresser dans ce jeu, mieux vaut ne pas attaquer celui-ci le lendemain de la feria de Dax et avoir les ides claires. Non pas que vous devrez dambuler dans le labyrinthe de Crte mais les niveaux dnotent tout de mme une tentative de briser une certaine linarit. D'aller en retour, de mont en descente, de diagonale en heu... diagonale inverse vous aurez saisi l'ide vous mettrez l'preuve l'endurance de votre chalas afro-amricain. Oh certes, la construction desdits niveaux n'est pas non plus d'une finesse en rester comme deux ronds de flan mais l'effort est l. Car effort il y a en effet. Qu'il s'agisse de la collecte de cls, pour tenez vous bien, ouvrir des portes Nes Pas ?, le site qui te prend pour un jambon , d'actionner des leviers pour activer des plates-formes ou encore dbusquer des passages drobs, votre parcours est loin d'tre une autoroute belge. Et a, le joueur qui flairait l'attrape-couillon, il apprcie.



Ce Michael Jordan est rudement chouette en fin de compte. Sa premire qualit est de passer l'preuve du "jeu licence dont on n'aurait pas pari que l'on pourrait tirer quelque chose de potable". Ce qui le place d'emble au-dessus d'un tombereau de jeux sortis la mme poque et reposant dsormais dans le bac compost de l'histoire. Partant de ce postulat, jusqu'o va-t-on ? Vers un jeu correctement fignol et suffisamment riche pour nous pousser voir la fin. On vite l'cueil de la linarit bte et paresseuse, l'ambiance dcale tenant la route, pour peu que l'on ait le sens de la dconne. Bref, un titre qui ne part pas en miettes une fois le premier niveau termin. Oh certes, il ne pourrait avoir la prtention de jouer dans la cour ou le terrain, haha der gross poild des grands. Mais doit-on pour autant lui fermer la porte au nez ? Pour vous oui, peut-tre. Mais vous tes un lecteur de droite. Pour ma part, j'y ai trouv une bonne surprise qui tient en haleine jusqu' la dernire goutte et qui fait front face la houle des ans. Si je m'coutais, j'en viendrais mme le recommander tiens.

Le point de vue de César Ramos :
Plus commun que des Air Jordan et surtout beaucoup moins cher.