Chacun sa croix (directionnelle).
Ninja Gaiden
Tecmo - 1988
Et le ninja est en toi par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Ninja Gaiden est la srie de Ninja la plus connue des annes 80-90, sortie sur peu prs tous les supports de l'poque, savoir en arcade, sur NES, sur SNES, sur Megadrive, sur Master System, et aujourd'hui sur ce qui nous intresse, savoir sur Game Gear. Que vaut alors vraiment cet opus ?



Nous avons affaire ici un jeu de Ninja. NON ???? Si !!! Et parmi le peu de jeu que compte la portable de Sega, c'est loin d'tre le moins bon, loin de l! Le genre est classique, on dirige un petit ninja, qui doit sauver le monde, en traversant des niveaux pur plate-forme, sont sabre la main. Il peut collecter dans la foule des options, savoir une deuxime arme, accessible en appuyant sur bas+A. On peut alors tirer des toiles, des boules de feu, des boomerang allant la vertical, et surtout les trois boules de feu partant en triangle. Quoi de plus bateau que a ? Qu'est ce qui peut bien faire la diffrence avec le reste de la ludothque Game Gear ?



Les graphismes sont somptueux. Le premier niveau est un peu plichon, avec l'absence de noir pour marquer les contours, ce qui donne une impression un peu fade, mais ds le premier boss, on voit que les dcors ne sont pas en reste. Le deuxime niveau (la ville by night) est splendide. C'est l'archtype du dcors oldies par excellence. On a une vision de la ville des annes 90 de nuit avec 22 couleurs (juste dans ce niveau), avec ses buildings tout clairs, ce dgrad typiquement oldies, les petites barges que l'on saute... En fait je crois que c'est ce pur ct oldies de ce niveau qui m'a fait accroch ce jeu pour la premire fois. Le niveau d'aprs est trs sympa et amusant. Le ninja escalade le building du vilain pour arriver dans son bureau. Il est alors confront aux sbires du vilain qui jettent des pots de fleurs, des extincteurs, et mme aux vilains eux-mmes qui se jettent corps et mes dans le vide, juste dans l'espoir de vous shooter en passant. Le must restera le ninja emmerd dans sa monte du building par l'oiseau. Rien que d'y penser j'en ris encore. Imaginez le dialogue intrieur de notre hros : "Ah encore un con au tapis et 3 pots de fleurs vits, mais ce $^^m de perroquet qui me chie dessus l c'est trop". Ouh c'est bon :) Le niveau d'aprs n'est qu'un boss, librant le niveau final, le seul vrai dfi du jeu.



Et oui le jeu n'est pas trs dur. Les pattern des ennemis sont trs simples, et avec de l'habitude, on peut finir le jeu sans se faire toucher. Le level-designing est au poil, avec des obstacles l o il faut, et o l'on prend ses marques instantanment. C'est tellement bien conu que l'on se prend tripper sur des enchainements du genre je saute j'vite le plongeur et son harpon, je retombe sur les caisses auxquelles je m'accroche, j'attends 1/6me de seconde, et je resaute pour viter la salve de mitraillette du vilain. Fort.



Mais ces enchanements ne seraient possibles sans la maniabilit exceptionnelles du jeu. Notre petit ninja rpond au doigt et l'il. Nickel du bonheur. Il fait tout ce qu'on lui dis de faire, il est souple comme un roseau, il dgaine en 1 millime de seconde, bref rien redire. Les sauts sont gracieux, lorsqu'il s'accroche au mur pour ne pas tomber, j'en reste tout choqu tellement ce que je lui fais subir est odieux, mais jamais il ne bronche. Fantastique !



Mais ce jeu en plus d'tre beau et hyper maniable se voit surtout dot d'une bande son culte. C'est le seul jeu sur Game Gear qui mrite le mythe du fameux Dolby 5.1 avec un volume fond (soire oldies quand tu nous tiens). Ds l'intro on est saisis par la musique, et a ne s'arrte pas avant la fin du jeu. Toutes les musiques sont bonnes. C'est tellement rare sur cette console que a mrite de s'y arrter. Je ne suis pas encore en possession de la musique, mais ds que je saurais ripper une musique Game Gear je la met ici, oblig, c'est bonheur (dirait chico).



Ce jeu est de prime abord d'apparence dbonnaire. En regardant par dessus l'paule, on voit un petit jeu de plate forme sympa, pas chiant, plutt joli, mais pas de quoi casser des briques. Mais en se penchant un peu plus dessus, on dcouvre une vritable merveille, l'un des piliers mconnu de la Game Gear, le seul jeu qui ne me fait pas jeter la mienne, beau, maniable, entrain par une musique de feu, MAIS mais mais mais TROP COURT !! Le jeu se finit en 9 min chrono (je l'ai refais pour le test...) ce qui est quand mme bien peu. Mais quelles minutes exceptionnelles..

Le point de vue de César Ramos :
Rare, mais quel pied !