Le site qui a dcouvert un mars dans l'eau. Ds 1987 !
Abadox
Natsume - 1989
Voyage au centre de la Terre (ou presque) par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Ah ! Badox ! Je me devais dintroduire cette critique par un jeu de mot de merde, je pense que cest fait. Abadox cest lun des mythes de la NES. Pourquoi vous ne le connaissez pas ? Peut-tre parce que vous ny connaissez rien. Non, je plaisante, si vous tes ici cest que vous tes initi. Lexplication la plus probante est que cest lun de ces trop nombreux jeux qui na pas travers les barrires douanires de lEurope Et quavons-nous rat ? Autant le dire tout de suite, lune des perles, comme dhabitude.



Abadox est comme son nom ne lindique en rien un shoot. Oui, vous me connaissez depuis maintenant de nombreuses annes, et je suis peu enclin ce type prcis. Mais en chroniqueur de lextrme, je fais fi de mes gots personnels pour mattaquer linformation brute. Et de toute faon je nai pas le choix. Jai eu ce jeu dans mon lgendaire lot game axe aux USA, et je me devais de le terminer. Cest chose faite, et jen suis bien content tiens. Un peu comme si vous alliez voir votre vieille tante qui pique et quau final vous repartez avec un gros chque inattendu, justifiant lui seul les biscuits prims et le th vent que vous y avez bu.



Dans Abadox, pas de vieille tante. Non, je prcise car je suis sr que jen ai perdu avec mon habile mtaphore. Plutt un corps mutant, quon va sonder. Oui, l encore vous pourriez y voir une anatomie de votre vieille tante, mais le reste vous concerne, je ne veux pas le savoir, beurk. On va y incarner le lieutenant Nazal (qui rime trangement avec Nasal, vous ne trouvez pas, cest formidable non ?) qui va dfendre le monde libre et bien portant contre le grand mchant Parasitis. Oui, les parents des mchants hsitent souvent la naissance, pour ltat civil. Un prnom classique ? Une fantaisie ? Les mchants naissent dailleurs gnralement avec leurs balafres et leurs airs mauvais, mais chut, vous en savez dj trop



Parasitis ce nest pas le paradis. Je vous prie de vous arrter sur cette phrase dintroduction lintrt proche du 0. Cest une sorte de vers gant quil va falloir traverser de part en part. Pour a on va avoir droit deux scrollings. Un vu latralement, lautre du dessus. Ca en soi cest dj une bonne ide. Ca diversifie un peu le jeu, et notre balade intestine (que ceux qui ont lu incestueuse arrtent leur th et partent immdiatement la recherche dun bon psychanalyste de base pas trop cher) va tre un peu plus rythme.



Nous traverserons donc de lorganique, du gras, du sang, des tripes. Visuellement, cest chatoyant. Non pas que jaime obligatoirement ce genre dambiance, mais cest sympa, a grouille, cest purulent, cest vivant. Tout nous rappelle que lon se bat contre des globules, des yeux, des vaisseaux sanguins, et cest sympathique. La NES donne tout, avec des trucs anims de partout, des centaines de boulettes, des ennemis assez varis et en grands nombres, le tout je le rpte dans des univers bien vivants. Du bonheur pour les yeux.



Et les yeux on va en combattre. Oui, comme dans de nombreux shoot sur NES, on va combattre des organes. Un petit cerveau par l, un il par ci, un tnia l Et cest vraiment beau. Trop peut-tre. Si 90% du jeu suit, en arrachant des larmes de douleur et en faisant apparatre la grosse veine du front la NES sous leffort, il arrive que a rame. Forcment. Mais admettons.



Cette dbauche graphique saccompagne de musiques ma foi sympathiques, mais peu varies. On retrouve les mmes qui tournent en boucle. Mais l encore pourquoi pas. Etrangement le plus drangeant est au niveau du mixage des bruitages. Cest une premire mes yeux. Enfin mes oreilles. Les musiques Konamisantes sont fraches et de bon got, mais sont un peu masques ds lors que lon tire, vu que le bruit du tir est plus fort. Or si vous avez suivi (jen vois encore qui sont rests limage de la vieille tante, et a a le bac, bah franchement) on est dans un shoot, donc on tire assez rgulirement On se retrouve un peu assomm par le bruit franchement pnible des armes avances que lon choppera la sueur de notre front.



Ah tiens, le tuning de notre bon pilier servile de Nazal Navez-vous jamais pest contre un jeu o il faut 10 bonus avant davoir un personnage facilement manuvrable ? Moi si. Et bien, paf, l cest le cas. Et il va de soi que ds que vous mourrez (souvent, vu comment vous tes habills) vous repartez avec votre bite et votre couteau. Et que cest dj cher pay Vous allez donc en baver.



Parce quau final, le jeu nest pas trop long. En masterant mort en 30 minutes cest pli. Mais non, vous ne mastererez jamais ce jeu ou presque. Alors vous allez en baver. La NES qui rame, les centaines de hors ennemies ne vous aimant pas (je sais, je me rpte pour insister), votre bite et votre couteau (que je ne remets pas en cause, hein ? Cest une difficult globale) Tout a font que vous avez du pain sur la planche

Mais au final, on y revient. Comme chez sa Tante On prend un plaisir infini voluer dans le mandre crade et grouillant de Parasitis, zigouiller du mchant, couter son piou piou horripilant darme. Car l sont les vrais jeux. Malgr leurs dfauts, ils savent se faire aimer. Cest une leon de vie que tous les gens qui ne sestiment pas devraient couter. Jouer Abadox et sortez tout donner, vous le valez bien, comme lui.

X Files :

Je sais fieff coquin que vous aimez les surprises. Cela tombe bien, NES Pas c'est d'abord le site des surprises.

Abadox ne fait pas exception la rgle, et il y a du boulot.

Il y a tout d'abord une masse incalculable d'erreurs dans le code. On l'aperoit simplement en regardant les tiles dans les diffrents tableaux. Avec un peu de bon sens on voit que certaines ont t trs mal appeles de la mmoire. Dans une animation 1 - 2 - 3 on voit des 1 - 2 - 4 (ou 4 ne correspond absolument pas 3), c'est assez bon esprit.

Concrtement, cela commence ds l'intro, o Parasitis, la chose dans laquelle le jeu se droule n'est pas anime, alors que tout est prvu pour en mmoire :



Ce qui concrtement donne :


Mais ce n'est pas tout. Dans le mme genre on a la squence d'intro, qui a une belle erreur :


Le tlporteur est fauss, avec l'utilisation assez vidente de la mauvaise tile. On voit en mmoire que les tiles sont les 23, 24 et 25 alors qu'elles devraient tre A3, A4, A5.

Mme combat pour le projectile du niveau 3, qui se trompe sur une de ses 2 images d'animation. Au lieu d'utiliser la 82 :

Il tape sur la 80 :


La mme mmoire graphique nous montre qu'il y a quelques ennemis non utiliss dans le jeu final :

Qui donne in situ :


De mme, on trouve en plus des classiques objets du jeu certains que l'on ne retrouve pas :


Ces bonus n'apportent rien, et concrtement leurs effets ne font que "jouer un son" "sortir du niveau", les liens de codes n'tant pas fait. Vous pouvez nanmoins changer l'adresse 6F1D pour la modifier avec :

01: M (missile)
02: B (barrire)
03: S (speed up)
04: P (bouclier)
05: Z
06: 0
07: 1
08: 2
09: 3
0A: rayon laser
0B: laser
0C: tir trois
0D: tir cinq


Il y a de plus une bizarrerie en mmoire : chaque niveau voit sa police d'criture des scores varier d'un pixel, les niveaux 1 et 2 disposant mme de polices compltement uniques. On ne retrouve d'ailleurs pas ces polices dans la version japonaise du jeu :


Ce jeu est donc parfaitement rgionalis. On voit d'ailleurs cela ds l'cran titre. A gauche la version US, droite la version japonaise avec plus de sang :


Les japonais ont d'ailleurs un petit cran Natsum qui apparait avant toute chose, que les US ont bien dans la ROM mais squeeze purement et simplement :


Mais le must revient la fin du jeu, et la censure US bien marqu. Je ne vous ferai pas l'affront de vous dire de quel pays vient la capture :



Beau spcimen !
Le point de vue de César Ramos :
Trouvable en France, mais en aimant les cendriers en rotins.