MON SHAQ EST FAIT!
Milon's Secret Castle
Hudson Soft - 1986
Ne jouez pas ce jeu. par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Notre vie possde ses dmons. Des choses qui leur simple vocation provoque urticaire, fuite urinaire, problme dincontinence fcale et grincements de dents. Des trucs qui vous hantent, sans que vous en ayez spcialement conscience, mais qui a des instants trs prcis de votre vie sauront se rappeler vous, par le biais cognitif dsormais classique du Ah tu es heureux l pas vrai ? Mais cest parce que tu mas oubli. Je suis l. Tranche-toi les veines maintenant. Milons Secret Castle est de ces fantmes du pass. De mon pass, et peut-tre bientt du votre.



Lhistoire commence il y a une bonne dizaine dannes de cela. Je collectionnais avidement les jeux NES, et tombe navement un beau jour de printemps sur une couverture inconnue, colore et lallure dbonnaire. Les oiseaux chantent, la douceur peine supportable de ce dlicieux moment me pousse tester ce jeu. Je sautille gaiement vers ma console chrie, allume dun geste doux et clin la tlvision, et prpare mes petits doigts potels samuser et passer de bons moments pleins damour.



Milons Secret Castle mest tout dabord apparu comme un simple jeu de plateforme des premires heures de la NES. Un hros inconnu au visage ingrat, des graphismes laids, nous voil projet de plain-pied dans lanne 1986. On y est bien, a sent un peu le renferm, mais admettons. On dmarre au pied dun chteau, paisiblement. Des portes, des fentres, des pices dcouvrir, que de mystres venir, quelle hte jai daller plus loin !



Ds les premiers mouvements de Milon, on voit quil a chauss ses semelles de merde. a glisse, cest pais au dpart, et a file vite aprs. Assez loin de lquilibre dlicat dun Super Mario, Milon est le diesel du pauvre de la course pied. Les premiers sauts vide avant dentrer dans le chteau permettent immdiatement de voir que le jeu aura immanquablement une chouette difficult rien quavec cette petite particularit .



Premire pice, la pice pour se chauffer. On rentre, la porte disparait. On est donc dans limpossibilit de revenir en arrire, tout simplement. Lors de sa premire partie, a ne choque pas, mais lorsque lon commence comprendre les mcanismes sous-jacents, on commence frmir. Pas de retour en arrire. En faisant le tour de la pice, pas de sortie apparente. Non. Il va falloir faire apparatre la porte de sortie en tirant sur un bloc particulier, qui fera apparatre ladite porte, et permettre notre petit hros dutiliser la cl quil aura trouve dans un premier temps. Facile.



Sur papier, cest probablement facile. Mais pas quand on sappelle Milon. Car outre le fait dtre chauss de merde, Milon ne dispose que dune arme. Des bulles. Milon. Crache. Des bulles. Mme 10 ans, cela fait bien entendu sourire de ridicule. Mais lorsque lon prend quelques minutes dattention, et que lon saperoit que lingrat Milon lance des bulles, et ce dans deux directions : haut ou bas, on soupire de lassitude.



Une arme a deux voies, pourquoi pas, mais mal implmente comme ici, cest diabolique. Il faut donc tirer partout pour avoir lespoir de faire apparatre la porte. Espoir fou et vain, car rien nindique o est cach quelque chose. RIEN DE RIEN. On doit donc tirer sur TOUS les blocs dune salle dans lespoir de faire apparatre quelque chose. Ou pas. Aussi peu dinformation pour avancer, cest dj fort. Mais quand en plus on saperoit quil faut tirer avec une bulle prcise (haute ou basse) sur un carr pas indiqu, on frle le gnie du mal.



On va donc sauter partout avec notre ami lourdement chauss qui tire des bulles, dans lespoir de faire apparatre des trucs indfinis. Oui, vous ne saurez bien entendu pas ce que vous cherchez avant de lavoir fait apparatre. Ah l je sais que jai fait mouche et que le poison insidieux de lchec sinsre doucement dans vos veines. Le frisson parcourt tout doucement votre chine, vous ne comprenez pas encore, mais a vient.



Vous voil donc arm de votre seul patience pour tenter de trouve les lments qui vont vous permettre de sortir dune salle. Sur papier cest trs pnible, dans la ralit cest encore pire. Si vous arrivez sortir de ladite salle, vous vous retrouvez devant le chteau avec encore les mmes choix de portes quauparavant, et bien entendu aucune indication pour savoir si ctait la bonne porte dont vous sortez, ou si vous devrez refaire cette pice plus tard. Vous avez collects des objets, peut-tre, mais ce ntait peut-tre pas les objets quil vous fallait pour dbloquer le vrai chemin du jeu pour avancer. Jamais vous naurez une indication sur comment passer sur les tages suprieures du chteau. Rien nest l pour vous le dire, et vous avancerez ttons, tout simplement.



Et parce quon a aussi le droit de rigoler dans lennui, le jeu introduit une autre fantaisie gniale. Si par une chance insolente vous arrivez sortir dune pice et que vous vous retrouvez dehors, bravo. Cest dj a. Lair frais vous fait du bien, et Milon a envie de respirer un peu. Posez-vous, relaxez-vous, vous lavez bien mrit. Mais non, au bout de 4s dinaction, des clairs apparaissent dans le ciel et vous cartonnent. Vous devez retourner au chteau trs rapidement si vous ne souhaitez pas mourir. Le repos nexiste que pour les faibles.



Il va de soi quen plus du ct labyrinthique du jeu, vous ntes pas seuls dans les salles, oh que non. Toute une faune assez varie pour un jeu de 1986 vous attend de pieds fermes avec leurs facis ingrats et leurs patterns de prostitue. Rien ne vous sera pargn, puisquon vous le dit. Par salle, on trouve de base une dizaine de monstres bien retors comme il faut. Chaque combat est une victoire, chaque meurtre une cause entendue : ctait un fils de chien. Mais pas de chance pour la paix de lesprit : les monstres rapparaissent quasiment immdiatement, pour foncer de plus belles vers votre gorge. Le monde vous en veut, et il vous le fait merveilleusement comprendre.



Vous serez donc harcel de monstres. Certains avec de classiques patterns gauche/droite faciles, dautres avec de plus friponnes je traverse tous lcran en mode totalement alatoire toute vitesse et tue tout ce que je touche, et ne mourrais que si tu me touches 731 fois en moins de 4 secondes . Par chance vous avez une consquente barre de vie. Non, ce nest pas ce que vous croyez. Vous avez de quoi vous faire dglinguer avant de mourir face contre terre, loin des galres. Heureusement le jeu ne vous voulant aucun moment simple de bonheur introduit l encore une autre merveille de gameplay.

Dans un bon jeu, lorsque lon se fait toucher, on a quelques secondes de clignotements, o lon ne peut pas se faire toucher nouveau. Et bien pour Milon, non ! Vous tes touchs ? Pas de chance, si le monstre vous retouche la frame daprs, vous tes retouch, et ce en boucle. Votre barre de vie peut donc disparatre en un clin dil, suce par un ennemi qui ne veut plus vous lcher.



Par chance, et parce que tout nest pas tout noir, lors de lapparition alatoire dobjets et portes, vous vous retrouverez parfois dans le havre de paix de la boutique. Un homme oubli de tous depuis fort longtemps moisi dans son choppe, et nattend que vous pour refiler son improbable camelote. Patins glace, chaussures, bougie, collier-boule, tout est bon revendre lorsque lon a lternit devant soi. Chaque objet vous aidera dailleurs avancer, et vous devrez sans rflchir tous les acheter. Mais plus que la vente, lhomme derrire le comptoir distille des bons conseils pour vous aider dans votre qute.

Des bons conseils, vraiment ? A moins dtre devin, chaque astuce lche ngligemment ne fera que perturber encore plus votre psychisme dj dfaillant. A la manire dun matre Yoda sans le gnie, lhomme lche dinnocents dans le noir utilise de la lumire entre par la porte a va toi ? Eh, le barbecue je ne vais pas le garder trois jours ? qui ne vous aideront finalement en rien, et achverons votre bonne volont dj bien fragilise.



A cet instant prcis, je sais que les portes du panthon de la misre souvrent enfin devant vous. Le dsespoir vous envahi, peut-tre une larme commence couler sur votre doux visage, en silence. Et parce que les dernires marches de lescalier qui mnent au suicide sont les plus difficiles, je vous aide : cest dautant plus la misre que vous navez quune seule vie, et que quand vous la perdez cest le simple retour la case dpart, comme si de rien ntait. Pas de continue, un simple reset.

Je vous laisse vous poser deux petites minutes pour prendre la pleine mesure de cette situation.



On a donc un jeu primitif, moche, rigide, diablement long (le chteau fait 3 tages, qui mme avec tous les artifices modernes de lmulation ne peuvent raisonnablement tre intgralement boucls en moins de deux bonnes heures), maniable comme un golem de plomb, o lon se bat avec des bulles contre une arme infinie de monstres, vritable labyrinthe sans carte, avec une seule vie.
On nest pas bien l tenter laventure sur une grosse daube impossible ?

Car autant tre honnte, je doute quen 1986 quelquun ait rellement vu la fin de ce jeu. Cest tout simplement impossible. Tout est fait pour ne pas sen sortir. Mme arm dun vieux magazine Nintendo pour les astuces, le plan, des mouvements magiques o que sais-je, les ennemis auront tt fait de vous mettre mal et de vous faire stopper laventure, dfinitivement. Personnellement, ma dcouverte, jai d tenir 23 minutes, maximum.



Ce jeu fleure donc les annes primitives de la NES, avec ses graphismes et son principe dun autre ge. Mais mme arm de notre meilleure volont et de notre amour pour les vieilleries, rien ny fait : ce jeu nexiste pas. Passez donc votre chemin, aller prendre lair, oubliez ce que vous avez vu, il ny a rien voir.
Le point de vue de César Ramos :
Relativement peu commun dans nos contres, mais pour une fois ce n'est pas trop grave.