Le site qui a drogu et viol Roman Polanski.
Silent Service
Microprose - 1989
20 000 lieues sous la NES par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
La NES avait peu prs tous les genres de jeux possibles et imaginables, de la course de chevaux, en passant par les "simulations" de drague (oui, j'utilise toujours le mot "simulation" sur la NES avec des pincettes. Surtout lorsqu'il s'agit de drague...) mais il lui manquait le genre intimiste de la simulation de sous-marin. Oui, intimiste en ce sens que l tout de suite, rveriez-vous de passer 4 heures devant votre tlvision, regardez les poissons volants vous lcher le visage de leurs nageoires trempes et puant le sureau ? Non ? C'est plutt rassurant. Vous tes comme tout le monde, comme vous comme.... Vous. En tant que journaliste d'investigation, je me devais de plonger dans la grande bleue (qui, au risque de vous surprendre est grande, et bleue) pour vous, public. Ainsi on se retrouve avec une simulation de sous-marin. On n'avait pas dj "A la recherche d'octobre rouge" ? Non, je parle ici de simulation, pas de jeu la petite semaine. Et a donne quoi une simulation sur NES ? Suivez le guide (qui, soit dit en passant n'est pas rmunr, alors je vais passer parmi vous avec un tronc...)



Ds l'allumage de la console, un cran titre peu expansif. Une image, rien d'autre. Tiens, c'est RARE qui fait le jeu, c'est dj un gage de srieux, voire de qualit, mais n'en dvoilons pas trop d'un coup. Par dfinition une simulation se doit d'tre proche de la ralit. Personnellement, je n'ai jamais mis les pieds dans un sous-marin, et je doute (mais en fait je n'en sais rien, bah !) que vous aussi. Donc je ne vous parlerais pas pendant longtemps des heures de la vracit de l'action. M'enfin. Aprs l'cran titre, vient le choix. Nombreux, trs nombreux. Par quoi commencer ? On serait tenter par le tutorial, mais non, pas moi, ah ah. Mais en fait si. Le manuel fait mention d'une action que l'on dirige avec les deux manettes de la NES. Cela mrite une formation, a ne s'improvise pas. Une leon de tir, chouette.



Hop, 4 navires couler. Sur papier c'est simple, on va devant, on vise, on tire. Simple. L, c'est un peu plus compliqu. On va d'abord lancer le moteur, vitesse intelligente. Oui, notre sous-marin n'est pas un hors bord, mais sait tracer quand il le faut. Et si on va trop vite pendant que l'on tire, c'est l'accouplement nautique assur. Une fois lanc dans la bonne direction (oui, les bateaux ennemis bougent aussi. Oui, s'ils taient immobiles, toutes les guerres du monde ne dureraient que 4 secondes. C'tait la fin de la seconde politique de la critique) on passe au priscope. Oui, vous avez dj essay de tirer l'aveugle ? Donc on sort son tube, et on regarde. On vise, on choisit si une bonne torpille (ou plusieurs, je suis le roi du lcher de grappes maritimes) ou la mitraillette de pont feront l'affaire pour couler le vilain. Parfois il faut s'y reprendre deux fois pour achever le bestiau. Et c'est l o la deuxime manette sera utile. Elle donne la vise de la mitraillette de pont. Ca passe, aprs quelques minutes, les 4 ennemis sont envoys ad patres ("voir le pre", pour mes ami(e)s non latinistes. "Ad" indique une direction, une chemin, et... Ok je continue). Simple. Tutorial de mes deux, je m'en vais devenir le baron rouge. Mince ce nom est dj sur google. Le Baron Bleu devrait faire l'affaire, moi la mer haw haw haw !



Oui, mais ce n'tait qu'un tutorial. Simple et fait pour prendre le jeu en main. L une mission. Accompagner un convoi, et tant qu' faire, le protger. Simple sur le briefing, mais une tout autre ralit dans la vie la vraie (Auchan). Oui, les options avant missions sont folles. On peut choisir si les ennemis vous voient, si la visibilit est forte, si on a des mines flottantes, du canon, si il y a des ennemis sous l'eau, etc... C'est peut-tre l o le mot "simulation" est le plus flagrant. L, pour faire le cake, j'ai dcid d'tre aux instruments, contre une flotte entire, uniquement jouer sur la carte. Enorme, la partie s'annonce d'tre folle. Mais je ne peux pas dire, je suis laiss sur la carte 7 secondes. Le temps d'avaler 17 torpiles fusant de toutes part. Mince.



Je recommence (oui, j'aime ce jeu, il me plait) avec les options de base. L c'est jouable. Les bateaux du convoi avancent tranquillement, malgr leurs horizons chargs de vaisseaux ennemis. Et c'est moi de purger cet horizon, d'un coup de pinceau de feu. Les vaisseaux ennemis rtorquent mes coups, pas comme dans le tutorial. Il y a des sous marins, difficiles tirer car il faut trouver leur profondeur, il y a les mines flottantes viter, les bateaux amis diriger... On ne s'ennuie pas. Et si c'est le cas car l'action se traine salement, il existe la possibilit d'acclrer le temps. Magique.



L'interface droutera le non possesseur du livret, mais comme je l'ai, et comme je suis vraiment sympathique (et surtout beau, riche, et malgr tout terriblement modeste) je vais vous aider. On se retrouve au dpart sur la carte du monde. Plusieurs niveaux de zoom, pour bien cibler l'action, l'environnement proche. Et une croix avec un carr au milieu. C'est le gouvernail de notre monstre d'acier. Gauche droite, puis monter descendre. Le carr au millieu est pour fixer le cap actuel. Une fois la direction prise, une petite pression sur SELECT, et on se retrouve dans la cabine. Avec notre curseur, on peut choisir le tlescope (s'il est sorti), ou bien l'inspection du navire, ou bien le livre de bord... Une fois en mode priscope, en visant avec la tourelle, diverses informations de distance, de porte de tir, etc. On clique sur la torpille ou le tir de pont. C'est tout, simple non ? Avouez que vous avez paniqu en voyant l'interface au dpart hein ? Petit fripon va ! Allez dd, amne une bire pour le monsieur (ou la dame, je suis pour un oldisme mixte).



Graphiquement, Silent Service fait ce qu'on lui demande. Oui, en fait que demandait-on un jeu de sous-marin ? Reprsenter les vagues ? Irrel. Voir les hommes s'agiter sur le pont comme des fourmis ? Ridicule. Le niveau de dtails des bateaux est dj norme. En s'en approchant, et en les coulant, on peut les voir couler, proprement, doucement, centimtres aprs centimtres. La cabine de commandement rpond l'exigence, maniable et mignonne. La carte est trs propre. Le seul reproche est peut-tre le ct statique de l'ensemble. Mais comment pouvait-il en tre autrement ?



Musicalement, l aussi c'est la simulation " la NES". On est tranquillement accompagn par le "Dzzzzzzz" plus ou moins fort des moteurs, le "Pshhhhhhh" des torpiles qui partent, le "tac tac tac tac" des mitrailettes de pont, les "BOUM" de l'impact. Pas le hurlement des marins qui meurent, des vagues lchant la carlingue, des "Passez moi le pastis caporal". Mais le minimum vital est l. Gnralement je ne tiens pas une mission complte couter mon moteur. Une indication serait d'avoir toujours une chane audio allume proximit. On pourrait donc reprocher le ct statique de l'ensemble. Mais comment pouvait-il encore une fois en tre autrement ?



Au final, des centaines de missions possibles vu toutes les options de base, et les trs nombreux rglages possibles. On ne peut pas s'ennuyer en se tapant toujours l'inlassable mission. Une mission peu prendre de 5 minutes plusieurs nombreuses heures. Pour une vraie bataille complte o l'on a mme pas le temps de mettre le temps en accler, l'abngation est de rigueur. On ne part pas 5 heures devant son cran couter des Dzzzz des BOUM des Tac tac tac sans un minimum de prparation. Mais l'immersion est alors total. Quoiqu'un peu statique. Mais pouvait-il encore une fois en tre autrement ?



Pour conclure, Silent Service est mes yeux un excellent jeu, mais ne pas mettre entre toutes les mains. Pour les patients seulement. Ce n'est pas le jeu que l'on lance entre deux coups de fil, pour passer 5 minutes. L il faut tre disponible pour recevoir le bonhomme. Mais il saura vous le rendre avec amour, aisance, et surtout passion.
Le point de vue de César Ramos :
Moyenne srie, mais tout de mme trouvable petit prix.