Le site qui dtient la force toute-puissaaAAAANTE.
F-Zero
Nintendo - 1991
Voir le mode 7 et mourir par Hebus San

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Pour remdier une terrible absence sur le site du bien, je me lance une fois de plus dans le prilleux exercice du test de jeu de lgende. Dune part parce que Nes Pas le vaut bien, et dautre part parce que jadore me vriller le cortex pour aiguiser les apptits dun lectorat blas par la redondance nauseuse de tels articles. Que celui qui na jamais lu un article sur F-zero me balance la premire caillasse. Ce jeu a tellement rcolt de superlatifs, tellement secou les autres titres de la production dalors, tellement livr de lui mme au fil des kilomtres de lignes accumules sur son compte quau final on se demande bien ce quil reste encore en dire.



Autant jouer franc jeu : il ne reste rien. Voil. Sans dtour aucun, je conois volontiers que ce que je vais relater ici la dj t au minimum un bon millier de fois dans une bonne centaine de langues diffrentes par des gens qui, si a se trouve, ont beaucoup plus de talent que moi. Autrement dit si vous avez une vie intressante, fuyez ce qui suit, vous napprendrez rien.



Alors pourquoi un nime papier sur F-zero ? Et bien disons que justement puisquil y a tant de choses disponibles, une de plus, si elle nest pas remarquable, ne sera pas fustige si elle est minable. Oui Nes Pas, je vais me contenter de drouler tranquillement puisque je sais que si ce nest pas le Pulitzer qui mattend au bout, ce ne sera pas non plus la fange et loubli.



Vous y avez cru ? Ah que vous tes nafs mes bons amis. Comment pouvez vous pensez une seconde que moi, Bubus le beau au poil soyeux, je puisse traiter un tel jeu par dessus la jambe. Comment pourrais-je sacrifier sur lautel de la facilit la plus anonyme un tel monument ? Non rassurez vous, le Troll est lch. Planquez les pucelles, enfermez vos femmes double tour, et blindez vous la rondelle, quoi que vous fassiez, je vais quand mme vous remplir de plaisir. Cest dit.



Et comme je suis inventif en matire de plaisir, vous comprendrez aisment que je ne peux dcemment pas aborder un tel test de manire conventionnelle. Non, ce serait commun et insignifiant. Lair du temps est teint de qualit, procdures, accrditation et autres respect des bonnes pratiques. Allons-y donc.

Contexte :

F-Zero fait partie de ce quon appelle un line-up. Il est disponible ds le lancement de la Super nintendo, et a sans lombre dun doute grandement contribu au gigantesque carton des premiers jours aux ct de Super Mario World, Super Tennis et Super Soccer.
Mais Super mario world mis part, les autres ne sont que des volutions de gameplay dj rds, prouvs. F-Zero est all bien plus loin que a.



Graphismes & Animation :

Nous sommes en 1991, et lil humain frle la syncope devant tant de dbauche visuelle. Cest beau, mais cest surtout dune rapidit hallucinante. Finies les courses de bagnole ppres la Chase HQ o on a le temps de lire les panneaux publicitaires. Place la grosse dose dadrnaline en intracardiaque. Les dveloppeurs ont bien boss, et ont surtout mis de gros morceaux de mode 7 dans leur bijou. Le mode 7 cest un peu la rvolution de lpoque. Des rotations dans tous les sens qui immergent le joueur et lui donne lillusion dun monde en pseudo 3D. Et croyez moi nom dune loutre (NDLR : tu dis a pour moi, sale chien ? ;)) , cest bigrement russi. Ca tourne dans tous les sens, a zoome, a dzoome, et a colle la nause. Cest tellement rapide qu lpoque nombreux sont ceux qui crient pendant les parties lors dun saut particulirement mal ajust tant on voit le crash se rapprocher vite. Cest nerveux, cest grisant, cest beau en crever. Alors oui aujourdhui le dpouillement gnral de lensemble peut faire peine voir, mais pour qui a connu la rvlation dalors, F-Zero reste et restera une ppite dans un crin de soie.



Gameplay & Jouabilit:

SCHBAM. La grosse claque. Il aurait t vain de faire un jeu aussi avanc techniquement si on avait pas pu le contrler loisir (Dragons Lair je pense toi). F-Zero est une leon de gameplay made in nintendo. Si la vitesse peut drouter lors de la premire prise en main, lapprentissage se fait trs rapidement, et au bout dune dizaine de courses on fait ce quon veut de son vaisseau. Ca tombe bien parce que certains circuits sont particulirement torturs ! Barrires lectriques latrales de rigueur qui endommagent le vaisseau, sauts imposs sans la moindre sortie de piste autorise (vu que la piste est un peu des kilomtres du sol), champs de mines, surface dgueulasse qui ralentit votre carlingue, vent de travers, etc etc etc Chaque choc bousille un peu plus votre fragile monture, et quand la jolie barre rouge arrive au bout du rouleau, boum, vous vous transformez en ptard du 14 juillet. Cest sympa mais a irrite.
Autre point fort du jeu, les ajouts bien pens du gameplay qui augmente le plaisir de jeu et la dimension tactique, savoir le turbo et le virage qui touche . Le premier est octroy chaque tour boucl et vous permet datteindre des vitesses phnomnale pendant un cours laps de temps. Le second est devenu un classique depuis lors ; en appuyant sur les gachettes L et R (une vritable bizarrerie lpoque) vous ferez pencher votre vaisseau de telle faon que son aile ira racler la piste et vous permettra des angles impossibles en plein virage. La matrise de cette technique sera indispensable pour gagner les courses de haut niveau de difficult. Mine de rien, avant F-zero on se demandait quoi pouvait servir ces gachettes, et aprs y avoir jou on ne sait pas comment on pouvait sen passer tant la prise en main est naturelle.
Dernire invention de gnie : le ranking volutif (si vous avez un meilleur nom je suis preneur). A chaque tour boucl (sur un total de 5), vous devez imprativement tre dans les clous imposs par le soft. Ainsi, la course sarrtera delle mme si vous entamez le dernier tour en tant class moins bien que 5me. Cette ide toute simple apporte finalement une petite dose de stress trs agrable, dautant plus quelle est soutenue par une alarme sonore qui met bien la pression.
Et puisquon en est aux cages miel, abordons ce qui a fait la lgende du jeu.



Sons et Musiques :

Quel jeu peut se vanter dapprocher autant la perfection sur ce plan l ? Bon baissez la main, je sais quil y en a plein dautres, ctait juste une phrase dintroduction pleine demphase.
F-zero est une merveille musicale, rien de moins.
Rarement musiques auront aussi bien coll latmosphre gnrale dun jeu. Plus que de simples mlodies, les morceaux crits par Yumiko Kameya et Naoto Ishida renforcent lidentit dj puissante du jeu. Dire que le jeu a t crit en fonction de la musique et aussi probable que le contraire, fait rarissime pour un jeu vido. Paradoxalement, ces deux compositeurs nont jamais rien crit dautre pour la SNES, voire mme nont jamais rien crit dautre tout court (lami Google restant trangement muet ce sujet).
Les mlodies vous resteront en tte vie. A la fois entranantes et nerveuses, elles paississent le background du jeu en enveloppant chaque piste dune lourde atmosphre. Un travail dorfvre assurment.
Et pour ce qui est des effets sonores, ils ne sont pas en reste puisque parfaitement assorti la qualit de lensemble. Rugissement des moteurs, chocs lectriques, explosions, tout est parfait.



Avis Global :

Il ne servirait rien de tourner autour du pot. F-Zero est un mythe. Un mythe essentiellement parce quau jour de sa sortie, il affichait une telle supriorit technique et artistique que le voir entranait invitablement un furieux dsir de possession de la console. Outre limpression de vitesse dlirante transpirant du soft, outre sa beaut, ce qui frappe surtout cest la cohsion de lensemble. Rien na t laiss au hasard. Chaque partie est une immersion totale qui entrane un plaisir quasi orgasmique. Mme la difficult est parfaitement dose.
Mine de bonnes trouvailles, partition musicale de rve, rcital de jouabilit, jen passe et des meilleures. Si F-Zero est considr comme lun des piliers du succs de la SNES, cest juste titre.

Le point de vue de César Ramos :
Commun, mais relativement cher gnralement...