Le site qui n'a rien contre le SIDA, mais qui ne l'a pas. Et c'est tant mieux.
Megadrive : Bidouiller un câble RGB

Petit guide pratique pour gens désireux d’avoir un câble qui fait l’admiration de tous par Hebus San & Kotomi
Après les milliers de lettres enflammées, les attroupements de femmes qui avaient visiblement très chaud devant chez nous, et les propositions d’embauche émanant pèle mêle d’Airbus Industries, d’IBM, de Nintendo Europe pour kotomi, et de Gallimard, Jean-Claude Lattès et Albin Michel pour ma part, nous avons décidé de remettre ça.

Tout d’abord parce que les milliers de lettre ont dû se perdre, les femmes aussi (ou alors elles n’ont pas pu choisir entre les deux, ces gourdes), et que pour l’instant niveau boulot les embauches ne pleuvent pas.

Ensuite parce que le génie créatif de kotomi est tel que s’il ne le partage pas il le perd (je vous ai pas raconté comment une jolie petite fée était sortie de son gros chichon 3 feuilles en fin de soirée et quelle avait été sa condition pour le transformer en stakhanoviste du fer à souder ? Non ? Ben ce sera pour une autre fois, on n’est pas là pour se beurrer la raie).

Donc aujourd’hui kotomi le grand va vous apprendre à tripoter votre câble pour le rendre modifiable à volonté. Oui, c’est le rêve de tout homme.

Pourquoi aller tripatouiller un pauvre câble RGB de MD qui ne vous a rien fait ? Tout simplement parce que comme une grosse buse vous avez acheté une MD jap (ou une Genesis) femelle (comprenez en loose absolue, sans câble). Et convenez-en les câbles rca ou rf ce n’est pas vraiment le fun. Donc on s’équipe des pièces suivantes, on resserre ses poignets de force en cuir, on se sort les doigts de la rondelle, et en avant sourire aux dents.

Matériel nécessaire :

* Câble RGB MD Pal (ou SMS, on s’en fout)
* Fer à souder
* Tournevis cruciforme petit diamètre
* Cutter
* Multimètre
* Des fils de couleurs différentes
* Un switch 2 positions (3pin on/off)

Voilà la bestiole sur la table d’opération.



Avec des mouvements pleins d’une grâce féline, kotomi la retourne et la dévisse prestement. Ce qui nous donne ceci :



Vous avez maintenant accès aux viscères de la chose. Il est vivement conseillé de ne pas toucher le PCB. Il est très bien là où il est, sa stabilité vous facilitera la tâche.

Repérez maintenant la piste que kotomi a pris soin d’entourer en rouge (Adobe® est partenaire de ce fichier. D’ailleurs le champagne ne serait plus assez frais si tu te remues pas un peu le derche koto !).



Avec le cutter que vous avez emprunté à vos parents (vous le ramènerez après hein, c’est dangereux ces choses là), coupez cette piste et vérifiez bien que vous n’avez pas tout salopé avec votre multimètre. Si vous avez niqué votre câble, Taz s’engage à vous le rembourser intégralement bien évidemment. C’est ça aussi Nes Pas : le conseil, l’assistance, le service ! (NDLR : Ce rédacteur a fumé. Note pour plus tard : pensez à le virer sans préavis)

Bon tant que vous y êtes, créez deux points sur cette piste en grattant un peu le vernis. Ces points seront nommés B et C (kotomi à un réel problème avec le A, une histoire de sodomie par un orthophoniste pour lui ôter son bégaiement, ou un truc comme ça...).



Ensuite, repérez le point A entouré en rouge sur la photo qui suit (mais depuis qu’il a violé la femme et les enfants de son orthophoniste, il va mieux) :



Et maintenant, grand moment de bricolage sur le net… historique même. Nes Pas invente le bricolage dont vous êtes le héros !

Pour en savoir plus, rendez vous au 1.

1 - Vous arrivez à un carrefour existentiel de votre courte et misérable vie. Il va vous falloir faire un choix. Nous aurions pu débattre de la portée philosophique du concept de choix chez l’être humain, mais comme on a pas la vie des rats, on va juste dire que vous avez 5 secondes pour choisir. Oui, je suis désagréable, mais en même temps j’ai un gros fusil caché sous mon gros câble. Si vous voulez un câble jap/us définitif, rendez vous au 2. Si vous voulez un câble switchable® (exclusivité mondiale Nes Pas), rendez vous au 3.

2 - Soudez un fil entre les points A et C. Ayé, tu peux jouer. On remonte le tout, et on essaie. Joie ça marche. Si pas joie, pas grave, appeler Taz. Il se fera une joie de t’aider financièrement.



3 - Retirez le PCB du boîtier (oui j’avais dit que c’était mal…. Bon vous avez jamais vu Ghost Buster ou quoi ? Quand Egon dit à Peter que c’est mal de croiser les effluves, mais que finalement ils bourrent le gros vilain en le faisant ?! Là c’est pareil. Mais pour avoir un gros câble magique). Fixez le switch au boîtier et soudez-y 3 fils. Repérez bien les points B, C et A comme sur la photo pour souder au bon endroit par la suite. Refoutez le PCB dans le boîtier, soudez les 3 fils sur les bons points (le B sur le B, le C sur le C, et, ô divin plaisir de la surprise hasardeuse, le A sur le A). Remontez le boîtier. Ayé, tu peux jouer.




Ceux qui ont choisi le 3 ont gagné. Ceux qui ont choisi le 2 peuvent tout de même rester, on les aime bien quand même.

Ceux qui n’ont pas participé à l’aventure sont des malappris. Ils ont tous perdu. Na.



Bon kotomi, je ne sais pas toi, mais moi je le sens bien ce gros dossier sur les câbles. Putain si avec ça on ne lève pas Kirby_Bros...