Le site qui trouve qu'il n'y a Pacman à se faire du bien
NES : Fabriquer sa propre NES portable

L'épopée par EcstazY
Je me suis levé un jour, à la bouche une chanson, et je venais de rêver à Super Mario Bros 3 (oui je sais j’ai un esprit un peu tordu, ça va…), et je me suis dis que quand même, ce jeu déchirait à mort, et que c’était fort dommage de ne pouvoir en profiter tous les jours. En effet, ma NES et mes 220 jeux sont dans ma maison de campagne, et je n’y ai accès que rarement. Alors une idée folle traversa mon esprit rongé par la névrose : pourquoi ne pas me construire une NES portable, d’un genre complètement inédit ? Je mûris l’idée toute la journée, en marchant comme un zombie dans la rue, avec le regard du veau mort. Et je me suis couché. Le lendemain, après une dure nuit pour mon cerveau, j’étais d’attaque. Je n’avais abouti à rien de solide, mais il était d’attaque quand même. Je me suis dis qu’il y avait bien un autre psychopathe sur Terre à avoir fait un portage de NES. Hop on fait chauffer l’ami Google, et oui, un ricain a bien construit un cube qui fait office de NES portable (transportable serait plus juste…). Un français aussi, beaucoup plus présentable, et apparemment plus évolué. Ah ah le cerveau chauffe. Je le contactais derechef, et il eu la bonté de répondre à mes 12 000 questions connes. Lio si tu me lis, merci :-p


Ah le bel engin que voila !


Au fur et à mesure de ma réflexion, j’avançais dans mes besoins, ce qui me permis d’établir mon cahier des charges. Ma NES portable se devra d’avoir :

- un écran LCD rétro éclairé
- un haut parleur
- une manette incluse
- 2 prises manettes extérieures
- une sortie vidéo
- une sortie audio
- une entrée vidéo (ce serait dommage de gâcher cette possibilité de l’écran :-p
- des potentiomètres de réglage de l’écran
- une prise adaptateur secteur
- en option un Game Genie
- une NES switchée ;-)


Première vis enlevées


Ah… Le nombre d’heures perdues pour arriver à ça. Voilà une bonne chose de faite. Le raisonnement est là, c’est parti, on sort les truelles et les marteaux !


On vire tout ce qui touche au connecteur


Mais il me manque quand même une chose plutôt importante : je n’ai qu’une NES, et je ne vais quand même pas la sacrifier pour un résultat plutôt aléatoire (pour le moment…). La perte serait trop lourde pour ma misérable vie. Je pars donc en conquête.


On détache l'ensemble et on se retrouve face à ceci. Ouah le monstre qui dépasse, il va pas durer longtemps


Je vais faire un tour à Jussieu, (pour les non initiés, c’est le coin oldies avec République à Paris), mais RIEN ! Pas une seule NES en stock ! Je vais donc faire un tour sur Ebay, en désespoir de cause. Je choppe une NES complète, 2 manettes + câbles, 7 jeux (dont 5 que je n’avais pas, sur 220, c’est pas mal !) pour 40 euros. Oui je sais c’est beaucoup, mais je suis pressé je vous rappelle ;-) Je tombe aussi sur un Game Genie neuf sous blister, jamais ouvert. Fascinant ! 15 euros port compris, moui, cette histoire va me ruiner, moi et mes idées à la con… Une semaine après, je suis OK, j’ai tout sous la main. Dans les 10 min qui suivirent l’arrivée de la NES, elle était ouverte.


Une NES en service minimal de fonctionnement, avec Zelda + un game genie. C'est à pleurer !


On la retourne, on enlève toutes les vis en dessous, et on enlève le capot. Là on se retrouve face à à à ? Une énorme queue. Non je rigole, un simple truc métallique, faisant les contacts de masse. Le truc à faire sauter… Encore quelques vis, et c’est bon. On voit déjà mieux l’engin. On a donc le circuit imprimé, avec le chargeur de jeu et les connections. Première pensée : OUAH Nintendo n’a pas du tout pensé à moi en créant cette console de rêve. Le circuit imprimé n’est pas du tout optimisé, il y en a partout, et va y que ça s’étale, que ça dégueule de composants partout… Le chargeur de jeu est un modèle JUMBO, on ne peut pas faire plus gros, c’est un cauchemar, rien que d’y penser j’ai de l’urticaire. Mais étant optimiste de nature (et comme il est 3h11 du matin) je décide que c’est bon que je suis le meilleur que j’ai un cul de black et un sexe énorme et que je m’en sortirais toujours. J’enlève encore quelques vis, pour sortir le circuit imprimé, et détacher les connectiques, à savoir les connecteurs de manettes, le bloc ON/RESET/DIODE et le chargeur de jeu (le monstre). Regardez le il me donne des frissons !




Alors en 1 on a gros plan sur la bête. En 2, j'avais commencé à le défoncer, mais je n'avais pas vu le point de soudure qui gêne. Qu'à cela ne tienne, une fois détaché, on voit bien l'intérieur. Voila déjà une bonne chose de faite.


A ce moment précis, on se pose la question (enfin si ça va bien dans votre vie et que les abats jour en peau de maïs ne soient pas votre truc) de savoir ce à quoi sert cette chose énorme. En regardant de plus près, on ne voit aucune connexion entre le chargeur et le circuit imprimé. On réfléchit, et on aboutit à la conclusion évidente que le chargeur porte bien son nom car il ne sert qu’à charger la cartouche dans la bonne position. Ridicule, il va sauter. Mais vous avez trouvé, ça mérite un vrai moment Nutella.


Voila avec quoi on se retrouve. C'est déjà pas mal, on va y arriver je vous dis !


Je branche ma console a ma télé (enfin mon circuit imprimé…). Je mets un jeu dans le slot, sans le chargeur, et j’allume tout fiévreux. Je n’ai encore pas touché un seul composant, mais il me vient l’envie irrépressible de jouer à Mario. Un peu comme une envie de pisser, ça ne prévient pas… J’appuie sur ON, et… Rien. Je ne me décourage pas. J’ai juste oublié de brancher l’alim dans l’excitation (ouh !)… Je la branche, et là, joie. Ca marche nickel. Heureusement me direz-vous, car j’ai quand même rien fait encore :->


Et voila la bête une fois soudée, avec ses jolies prises...


... fabriquées main, de toute beauté, on dirait des câbles professionnels ;-)


Je me lance dans une petite partie de Docteur Mario, une petite partie de rien. 4h plus tard, au niveau 32, je décide que c’est trop, et que j’y reviendrais. En fait c’est juste que les plombs ont sauté. M’enfin…


Ca c'est mon Game Genie sacrifié. Il fallait que quelqu'un un jour dans le monde sacrifie son Game Genie neuf sous blister. Je me suis dis que ça ne pouvait être que moi. *snif* je ne me ferais jamais à cette image...


Après avoir vu que ça marchait nickel, je m’approche de l’engin. Merde, mon slot est moitié cassé. Une des pattes de métal est coupé, et une sur deux des autres est défoncée. Mince il ne m’avait pas prévenu sur Ebay… Si je met ce slot sur ma machine, je lui donne 2 jours de durée de vie (et encore 24h parce que j’aurais perdu ma console entre mes caleçons et que je n’aurais pu l’utiliser…). En plus il prend vraiment une place folle. Mince encore un truc de merde… C’est à ce moment précis que la main de Dieu me touche les fesses. C’est une expression, je ne blasphème pas. Je m’assois (enfin je m’effondre) alors déprimé sur un truc qui fait mal aux fesses. Les mauvaises langues diront que je me suis assis sur mon copain nu, mais je ne suis pas gay alors cette phrase est vraiment conne. Je me suis assis sur le Game Genie. Le slot est nickel, normal il n’a jamais servi… Damned et si je m’en servais ? Ca éviterait le classique schéma de branchement Jeux > Slot pourri > Console pour devenir un génial Jeux > Slot Game Genie neuf > Console. Je suis vraiment une sorte de puissance bénéfique de la nature, si je n’étais pas moi-même je m’aimerais… Enfin…


Le machin défoncé... Trop gros, je m'en vais couper tout ça à l'arrache...


Mais avant de concrétiser, je dois voir la tronche du Game Genie. La boite est assez grande, et cette queue ridicule (non les mauvaises langues, vos gueules…) ne va pas durer bien longtemps. Où est la scie sauteuse ? Je ne vois pas de vis apparente, et je commence alors à bourrer dedans à coup de pince coupante à la russe. Je fais levier comme un goret et d’un coup * PAF * Gros bruit. Je reçois alors une merde en plastique dans l’œil, et rien que d’y penser, j’en ai encore mal. Mais c’est ouvert. Je suis là en sueur devant un Game Genie qui n’avait jamais été touché avant que je ne l’éclate complètement. Et je vois l’impensable. Il y avait 4 pauvres vis de merde à enlever, cachées sous l’étiquette… Passons sur cet épisode stupide, il arrive à tout un chacun d’être moyen, même si personnellement ça m’arrive assez rarement en fait ;-)


La future chose qui va sauter. Ah ah tremble misérable slot de mes fesses !


Je note bien HAUT/BAS sur l’engin, pour ne pas se tromper de sens. C’est bon le connecteur est nickel et ne prend pas de place. Je n’ai plus qu’à souder le connecteur du Game Genie à la console.


Voila la bête gisant mollement sur mon parquet. Je l'ai eu ;-)


Voila une NES allégée. Plus de slot ignoble, plus de bloc d'alim. On s'éclate on s'éclate !


N’ayant pas encore acheté d’écran ni d’étain, je me mis à réfléchir à l’ergonomie de la console. Et oui, ce serait salaud d’avoir un truc en main qui donne des ampoules au bout de 5min… Et là, encore une colle. Comment étudier l’ergonomie d’un objet qui n’existe pas quand on a rien ? Je pars de suite sur la base d’une boite. Et oui, c’est étonnant mais je n’ai pas de quoi usiner un moule en plastique, faut pas déconner. La console de mon homologue français est constituée de 5 boîte de NES coupées à l’arrache, et assemblées. Le résultat est à pleurer, mais je n’ai pas 5 boîtes de NES sous la main, et sur Ebay ça ne se vend pas ;-p Mon homologue américain a pris le monospace. Sa boite est un cube, tellement que quand il joue il doit avoir l’impression de programmer un micro onde. Remarque, vu sa tête, fait-il la différence entre une NES et un micro onde ? :-p Analysons.


Ca c'est le symbole. C'est ce qu'on utilise avant une exécution capitale. NES, tremble, on va te couper les...


Je crée un bon gros cube de pâte à modeler, et je commence à créer. Génial, je viens de créer un cube en pâte à modeler, je suis le meilleur, Léonard de Vinci recouche toi, la relève est assurée. Alors je fais une sieste. C’est mon côté du sud qui revient au galop. Et là je rêve à un vieux sage chinois, à la peau ridée comme un caleçon après une dure journée qui me dirait du haut d’un camphrier « prends une boîte que tu as chez toi petit scarabée et analyse ». Je me réveille en sueur, après avoir arraché et balancé mes draps inconsciemment, et griffé le mur dans mon sommeil. Dur la NES Portable. J’ai aussi décapité ma peluche fétiche. Damned. Mais voilà la solution. Je cherche partout chez moi un format approximativement bon. Je passe de la boîte de mon écran 21 pouces à une boite de 6 œufs. Rien. Mais là, le Graal. Il est là posé à 30cm de ma sale tronche, et je ne vois rien. Damned. La boîte du rack de mon disque dur !! Au premier coup d’œil, nickel. Tout passe. C’est bonnard. Ca tient dans la main, c’est adopté je note.


Voila ce que ça donne après avoir coupe une ligne. 1 cm de gagné. La console en perd ainsi plus de 2 autant en longueur qu'en largeur. Le pied. Manque plus qu'un bon coup de lime.


Maintenant c’est bien d’avoir un cube à la bonne taille, mais comment disposer tous les boutons ? Hein hein hein ? Mon camarade ricain a disposé la croix directionnelle en haut. A regarder sa daube ça doit être très désagréable. Mais en prenant ma boîte et en simulant le produit finit, à ma surprise, c’est plus agréable avec la croix en haut. Adjugé vendu les petits gars ! Les autres sorties sont plus évidentes. Les prises manettes devront être sur le côté droit, c’est plus pratique. La sortie casque sera en bas, et les réglages de l’écran en haut à gauche. Bien, j’ai la forme théorique de mon prototype. Allez, la prochaine étape sera l’achat de l’écran. Gros dossier là.


Et voila la coquine à changer par une résistance de 50 ohms


Ca y est j’ai récupéré ma carte bleue. Mon recommandé m’attendait paisiblement à la poste. Vous vous en foutez ? Ok, bande d’égoïstes :-p J’arrive dans mon magasin d’électronique chéri et je balance la liste :

- un fer à souder à panne fine (là j’en ai un qui n’a que trop vécu, avec une panne de ouf, c’est comme si je voulais souder avec une truelle…)
- de l’étain fin (j’en ai aussi, mais c’est un baobab, ça doit être pour souder des échafaudages…)
- 2 Prises RCA femelle, une jaune pour la vidéo, et une rouge pour le son (perfectionnisme en force)
- un mètre d’un double fil pour les prises RCA
- deux mètres de petits fils pour mes usages quotidiens, genre liaison etc…
- une résistance de 50 ohms (vu que le signal vidéo est faible, alors pour réduire la résistance on la changera)
- un tournevis pour ouvrir les jeux NES.


Zoom pour les connexions, après les remarques de camarades sur les forums. Bande d'aveugles va ;-)


Il me trouve tout, sauf le tournevis pour les jeux. Le vendeur arrive : « Ah ce sont des jeux vidéos, ils les protègent bien leurs saloperies… Désolé on n’a pas ça » Ce a quoi je répond « C’est une console d’il y a 15 ans, et les jeux sont limites dans le domaine public… Il y a rien ici je pisse sur ta famille et vomis sur ta descendance ». Ok c’est dit, je n’y retournerai jamais. Je trouve le tournevis sur Internet, aux USA , mais perso ça me fait braire d’acheter un truc 80 euros pour une vis, d’autant plus que c’est vraiment accessoire…

Mais ma liste n’est pas complète. Je demande des renseignements sur ce qu’ils ont en stock en écran TFT 4 pouces. Hilarité dans le magasin, tout le monde me montre du doigt pendant 10 minutes. Je prends mon mal en patience, et j’attends qu’ils finissent de rire. Là, entre deux toussotements, le vendeur m’explique que ça n’existe plus, qu’il n’existe plus que des écrans de 5,6 pouces. Je lui demande de m’en montrer un, pour ma culture, dans ma naïveté. Damned, 390 euros en boîtier. Je lui demande encore plus naïvement s’il n’a pas le même sans boîtier. Ils me rigolent tous une fois de plus au nez, et me disent que ça n’existe plus non plus, car ça coûte la même chose avec ou sans boîtier. Alors… Je retiens de ma bouche acide ma réponse qui aurait pu être : « t’es pas la moitié d’une bite toi mon gars, comment veux-tu que pour la fabriquant le prix soit identique… T’es vraiment une merde *PANG* » Non je fantasme là. Et je pars remonté, je balance au passage une allumette dans la caisse contenant les kits Velleman, caisse qui prend feu. A l’heure actuelle, le magasin brûle encore.

Je rentre chez moi avec les accessoires, mais toujours pas d’écran. Shit. Un petit coup de http://www.pages-jaunes.fr à « composants électroniques » et je prend des numéros. Rien ne me convient. Un petit coup de l’ami http://www.google.fr à « ventes de composants électroniques+Paris ». Beaucoup plus concluant. Catalogues online, liens vers des fabricants, nickel ! Je vais visiter le site de Velleman. Je trouve deux références m’allant bien, à savoir le MONCOLHA et le MONCOLHAE2. En gros pour le décrire, une résolution de 480*234, 12V, une entrée audio, vidéo. A noter que le MONCOLHAE2 est plus fin. Ca me va. J’appelle un magasin, et je commande. C’est bon je l’aurais dans 2-3 jours. Ca me laisse le temps de finaliser le tout, pour avoir une console prête à accueillir un écran !

Et on remet ça. Cette fois je déssoude le bloc qui gère l’arrivée du jus et la sortie vidéo vers la télé. Il a une tête de cerveau de l’opération. C’est le cube en métal qui dépasse du circuit imprimé principal. Il est attaché au circuit imprimé par 4 énormes points de soudure, et 5 petits. Je commence par les petits pour me faire la main, ça fait un bail que je n’ai pas déssoudé quelque chose ! A peu près 6 ans, pour les cours de Technologie en quatrième… Ca marche bien, c’est comme le vélo ou le macramé ça ne s’oublie pas. Ghost_Rider arrive, et on se fait ça à deux. C’est beau. On en bave, mais nous sommes des mercenaires, des mecs taillés pour la sueur et le sang. Alors on le fait. Les petits points de soudure, aucun problème majeur. Mais les gros là ouch. On en a bavé comme rarement en soudure. Fuck. Puis Ghost_Rider me demande à quoi sert l’énorme prise au milieu. Je lui dis sur un air de professeur de faculté que c’est la prise extérieure, le cordon ombilical de la NES, mais peu convaincu il me dit : « et concrètement ? ». Après une grosse réflexion à deux, et bon gros claquage neuronal, on aboutit au fait que cette prise ne sert à rien. Allez, on déssoude, ça fera déjà ça de moins eh eh. Ca prend 30s car on est chaud bouillant là. On vient déjà de gagner de la place là, c’est bon, on y croit à mort.

On regarde en détail le bloc alim/vidéo. En regardant l’intérieur après avoir donné un bon coup dedans (j’en ai encore des crampes…) on peut conclure que l’alim et la vidéo se gère bien dans ce cube moche. On sait en lisant dessus que le transformateur de la NES fournit un bon gros courant de 9v en alternatif. En regardant dans le boîtier, on voit qu’il est redressé, filtré, puis redressé à 5v, tout ça à l’aide du pont de diodes. Classique. Après information sur le petit circuit imprimé dans le cube, on sait que cet engin sert à transformer le signal composite de sortie vidéo de NES (composite = la prise jaune sur une télé : l’image en une seule prise simple) en un signal RVB, compatible avec la péritel. En enlevant le bloc, on se retrouve avec une console à faire fonctionner au 5v continu, et un signal vidéo composite. Bien bien bien !

Je veux tester l’entrée / sortie, pour voir si ça marche encore. Je respecte donc les schémas de l’ami Lio, niveau position de la sortie vidéo / audio / alim. Je soude mon câble, avec les prises RCA au bout. Petites soudures propres. On essaye et ça marche !!!! CA MARCHE !! Ok, la couleur est pâle. Mais comme prévu, on va modifier tout ça, en changeant la petite résistance qui va bien. Hop, on la déssoude, et on la remplace. On test. NICKEL. JOIE. On a une NES light, qui marche sur pile (enfin adaptateur pour le moment, mais c’est pareil, qui donne de bonne couleur et c’est ENORME !! Mais ce n’est pas fini.

Ghost_Rider s’en va. Et oui, ce n’est pas l’armée du salut chez moi eh eh ;-) Je regarde ensuite les bords métalliques du circuit imprimé. C’est une masse. Un truc qui dans le cas présent ne nous intéresse pas. Allez, on va couper tout ça et on va bien gagner quelques centimètres. Allez, c’est parti, je scie dans la joie. Ma petite scie à métaux marche à merveille, vraiment, quelle occasion ! Et là, c’est le drame.

Vous voyez l’espèce de merde bleue derrière la prise externe qu’on vient de dessouder ? Le truc à plein de pattes ? BAH JE L’AI COUPE !! Mon Dieu que je suis maladroit. Je tente de rallumer la console pour voir si ça fonctionne. Eh bah non dans le Q la balayette. ARGH je suis une merde. Je viens de sacrifier une NES !!! MOI !!! Ah le coup bas. Remarque avec mes doigts de bucheron, c’était à prévoir. Je suis au plus bas, ma vie est un caniveau sale ou coule une tristesse douloureuse.

Je détache lentement tous les connectiques de ma console, la manette, et le controleur ON/OFF que j’avais mis pour tester. *SNIF*

Mais tout n’est pas finis pour autant. Suffit juste de racheter une NES. Quel gâchis, je suis une daube. Bon d’un côté c’est pas mal, ça me fera des pièces de rechange. Je suis au plus bas, j’ai déjà un pied dans le vide. Mais NON je ne saute pas, Nintendo est toujours le plus fort.



Je me lève la bouche pâteuse. Allez, partons à la recherche d’une NES sur Paname. Hop un coup de métro, République. Et c’est parti pour la tournée des magasins. J’en fais 8 et je vois 2 NES (OUAH !). Dans le premier, un magasin de pauvre (c'est-à-dire isolé des autres géographiquement parlant) je vois une NES avec une étiquette 50 euros dessus. Gasp ce n’est pas donné ça… Je demande donc au type a combien il la vend (genre le client avec de la merde dans les yeux). Il me répond qu’elle n’est pas à vendre. Dans un magasin, un truc pas à vendre. Ca c’est vraiment un des trucs que je déteste. M’enfin. Je vais dans un autre. Je demande au type s’il a une NES. Il fouille sous un tas de déchets (je vous jure !) et il trouve 2 NES. Je lui crie de joie dans la gueule, et lui demande dans la foulée d’une voix un peu pressée « COMBIEN ». Le type cherche ses fiches dans le tas de boue qu’est son magasin, et trouve. Il me dit en cherchant bien qu’elle ne sont pas vendues avec de câble péritel, ni d’alimentation. Ce n’est pas grave l’ami, j’en ai pleins ma maison, et de toute manière je n’en ai pas besoin, c’est pour faire une NES portable, ah ah ! Il regarde sa fiche et conclu : « c’est entre 15 et 40 euros faut voir ». Je le prend par le col de son t-shirt, et prend ma voix de rescapé du Vietnam (proche de celle de Géant Vert) et lui dit « c’est 10 un point c’est tout et la prochaine fois c’est mon pied au cul ». Le fait d’être une masse physiquement est parfois un sérieux avantage. Et hop je rentre chez moi, la NES sous le bras.

A peine rentré, j’ouvre la bête. Beurk, elle est dégueulasse, si ça se trouve elle ne marche même pas. Je regarde le circuit imprimé. Il porte la mention CPU 10. Marrant, mon ancienne était une CPU 11. Il y a donc plusieurs versions ? C’est amusant ça, j’y réfléchirais un autre jour tiens. Je teste un jeu dessus, un qui passe jamais car le circuit imprimé du jeu est hyper fin (usé…). Et ça passe ! Je regarde mon connecteur. Il est nickel, neuf. Voilà une bonne nouvelle !

Je refais tout le boulot, et ça repart : dessoudure du bloc d’alim/vidéo, dessoudure de la prise, coupure du circuit imprimé pour une réduction de taille, soudure du câble vidéo/son RCA. Ok, retour là où on en était ah ah.

Il faut maintenant un connecteur de jeu fonctionnel. Soit je fais une rallonge avec la prise du game genie directement sur le Circuit Imprimé, soit je fais un truc comme l’ami Lio, à savoir un sabot d’insertion. C’est ce que je vais faire. Si je me la joue ricain, je vais me retrouver avec une console qui aura les mêmes problèmes que la Game Axe, à savoir la tour infernale, où le jeu ressortira de 30 cm au dessus de la console. Ridicule.