Le site qui connat le Vatnajkull.
H.A.T.E
Vortex Software - 1989
Love & HATE... par Zygot

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours t attir par la 3D isomtrique. Cette espce de reprsentation batarde entre la 2D et la 3D a permis des jeux cultes : rappelez-vous Solstice sur NES et Monster Max sur Game Boy. Ne vous offusquez pas devant cette appelation, je suis littralement amoureux de ce type de rendu (certains dirons que je vais plus loin, mais par avance, je les cule) (et j'oubliais : merde la censure)... L, je crois que je peux tre fier de mon introduction : mlanger dans le mme paragraphe "amoureux", "cule" et "merde" (re-merde la censure), c'est os et je m'en dlecte. Aprs cette douce mise en situation, passons au jeu.



Le jeu H.A.T.E. est apparu en 1989. Il a t dit par Vortex Software qui nous a habitu aux jeux en 3D isomtrique avec notamment Highway Encounter en 1985 et Revolution en 1986. C'est d'ailleurs le mme programmeur, Costa Panayi, qui a travaill sur ces deux projets avant HATE. Au niveau des musiques, on les doit Ben Daglish qui a lui-mme travaill sur de nombreux projets comme Gauntlet : Deeper Dungeons en 1985, Gauntlet 2 en 1986 et l'adaptation du fameux dessin anim Mask en 1987 et 1988 dans Mask et Mask Two.



Tout d'abord qu'est ce que HATE ? Tout d'abord, ce n'est pas HATE mais "H.A.T.E.", ce n'est pas moi qui le dit, c'est comme a. H.A.T.E. pour Hostile All Terrain Encounter, que l'ami Google se prcipite de traduire par "Hostile Toute la Rencontre De Terrain"... Mouais... Plutt quivoque comme traduction. L'ide est surtout que vous ne rencontrerez pas que des amis dans ce jeu, et qu'il va falloir tirer sur tout ce qui bouge (et mme ce qui ne bouge pas) pour survivre en terrain hostile. On se retrouve donc avec un jeu d'action, qualifi du barbarisme shoot'em up par les profanes. Sa particularit est donc sa reprsentation en 3D isomtrique, assez inhabituelle pour un jeu de shoot.



Je vois d'ici les vieux briscards ayant connu l'poque de gloire de la 3D iso s'ructant, hurlant qui veut l'entendre "Arghh ! La 3D iso, maniabilit pourrie !". L j'arrive tel un fier guerrier chevauchant sa mule rpondant "Je vous c* !". Mais je m'gare. Il est vrai que peu de titres ont su associer une reprsentation isomtrique et une maniabilit sans faille. Mais le problme vient surtout de la perception humaine : le dplacement ne se faisant pas selon le mme point de vue : gnralement Bas vous faisait aller en bas droite, Gauche en haut gauche, etc... Ici, le problme se pose moins de part la nature du jeu, l'adaptation sera plus aise que dans un jeu comme Batman par exemple. Pass les cinq premires minutes, vous serez forgs aux dplacements, par contre, inutile de prciser que la jouabilit est ignoble au clavier : le joystick s'avre donc indispensable pour profiter au mieux du jeu.



Au niveau des graphismes, sachez tout de suite que l'on touche l au gros point noir de H.A.T.E. : c'est pas terrible, et mme franchement laid par moments. Autant les sprites des avions (le votre et ceux que vous affronterez) sont assez russis, autant le reste n'est pas franchement folichon. Les ennemis manquent cruellement de varit, de plus, hormis ces fameux chasseurs, le reste est tout simplement moche : des boules rondes, des carrs, voil l'essentiel de vos cibles. Non, vraiment, le CPC pouvait, et mritait de faire mieux. La conception des niveaux, la gestion de la gographie (collines, montagnes et autres plateux) tentent de rattraper le coup mais sans vraiment y parvenir. Les niveaux finissent fatalement par tre un peu rptitifs la longue. Dception sur ce point en tout cas, on aurait aim un peu plus d'approfondissement.



Bon, il y a quand mme des petites ides bien sympathiques. Il est important de signaler que dans votre priple, vous aurez disposition deux vhicules : un tank et un chasseur. Il faut savoir que la maniabilit est assez diffrente entre les deux. Votre avion vous permettra de vous dplacer horizontalement et verticalement, le tank quand lui seulement sur l'axe horizontal bien sr. Mais il possde une seconde arme pour palier ce dfaut (ben oui, on a rarement vu un tank voler...) : une espce de mortier mais dont l'effet est assez similaire l'arme principale. Encore une ide insuffisamment explore je serais tent de dire. Parlons des bonus : lorsque vous dtruirez certaines de vos cibles, celles-ci librent des bonus qui viendront se fixer l'arrire de votre appareil, s'accumulant pour former une chane, elles auront alors pour effet d'amliorer lgrement votre dfense. Ce qui nous amne la difficult gnrale du jeu.



Celle-ci n'est pas excessive comme dans beaucoups de titres de l'Amstrad. Elle est plutt bien dose au long des niveaux : les premiers ne rebutent pas et sont accessibles. Forcment, il arrive un moment o il va falloir batailler ferme pour rester en vie. Les niveaux o vous piloterez le tank seront un peu plus dlicats du fait de la maniabilit plus faible du vhicule.



On va finir par les choses qui fchent, comme d'habitude pourrait-on dire sur CPC : les ralentissements. Ds que le nombres de sprites affichs simultanment l'cran devient trop important, des ralentissements se font cruellement sentir. Seule solution : faire diminuer le nombre de sprites, traduction : atomiser du mob. L'animation redevient alors un peu plus fluide.



Pour conclure, je dirais que nous sommes passs ct d'un hit : les bases sont l avec l'originalit mais on en ressort avec un ct rptitif sur le long terme et des graphismes pas franchement la hauteur. Le jeu ne tient pas la comparaison en terme de graphisme face Zaxx, un autre shoot'em up, franais et dit par Chip, galement en 3D iso sortis trois ans plus tt !


Le point de vue de César Ramos :
Relativement rare neuf, mais en copie un grand classique...