Le site qui te squestre depuis vingt-quatre ans.
NFL Football
Konami - 1990
Exprience limite par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
A une poque o circulaient encore des francs en France et des deustchmarks en Allemagne, il tait parfois avantageux de faire un achat compulsif, par exemple lors d'un sjour linguistique Frankfurt am Main - Francfort, pour les incultes.
D'autant que la promotion valait vraiment la peine, du style "2 jeux pour le prix d'un" parmi la liste propose. Evidemment, il n'y avait pas Prince of Persia ni Castlevania II, Belmont's Revenge, fallait pas rver. Mais parmi les titres inconnus du bon franais que j'tais, j'optais pour Castelian et - allez savoir pourquoi - NFL Football. Je dis bien "allez savoir pourquoi", car plus de dix ans aprs, je me dis que c'est typiquement le jeu qu'on aurait pu m'offrir, mais pas que j'aurais achet moi-mme. J'aimais pas trop les jeux de sport, je ne connaissais rien au football amricain et n'avait pas d'affection particulire lui. En plus les screenshots taient miteux. Je crois bien, en fait, que c'tait les deux jeux qui valaient le plus cher vendus tout seul, et que donc, quitte en profiter, autant que a vaille le coup. L'argument qui tue. Me voici donc en possession de ce magnifique jeu imbitable.


Oh Pom-pom girls, where have you gone ?


L o a a vraiment t fun, c'est qu'il n'y avait pas de notice en franais. Et que l'poque, mon niveau d'anglais n'avait pas atteint les sommets auxquels il se pavane aujourd'hui. Et je vous l'ai bien dit, le foot amricain, je n'y connaissais RIEN. Mais vraiment rien de rien. Je savais juste qu'ils avaient de drles d'armures et un ballon comme celui de rugby mais en plus petit


Diantre. Choix Cornlien.


Autant vous dire la vrit : j'en ai pleur. De frustration. "Putain qu'est-ce qui m'a pris de mettre du fric dans ce jeu la con, merde". (D'autant que l'autre achet en mme temps, Castelian, n'est pas mal non plus dans le genre.) Hermtique et oldies dans les moindres recoins. Un cran-titre d'une sobrit record, enchan sur le choix de la dure de partie puis sur un cran de slection d'quipe, et hop c'est parti. Et pour choisir l'quipe, pas de fioriture, hein. Pas de caractristique, juste les noms. Point.

Et c'est parti pour 4 quart-temps de 10 ou 15 minutes chacuns. Oui, vous avez bien vu. Heureusement, les "secondes de jeu" valent peu prs 1/4 de "secondes relles". Sauf qu'avec les arrts de jeu, comptez bien une bonne demi-heure 3/4 d'heure de partie. Et c'est long. Trs long. Long parce que rptitif, lent, chiant.


Indispensables statistiques, sans vous, je me sentirais seul, si seul...


Vous connaissez les rgles du foot amricain ? Trs brivement, chaque quipe doit faire entrer un joueur avec le ballon dans la zone d'essai adverse, en bout de terrain. Sauf qu'il n'y a droit qu' une seule passe par phase. Sur chaque engagement, vous devez progresser, soit en emmenant le joueur qui prend la balle sur l'engagement le plus loin possible, soit en lui faisant faire une passe un partenaire qui son tour va essayer de foncer vers les buts. Sauf que les adversaires vont tout faire pour le bloquer et l'envoyer valser. Quand c'est fait, on remet en jeu l'endroit o le joueur qui portait le ballon est arrt. L'quipe attaquante a quatre tentatives pour franchir au moins 10 yards. Si au bout de ces tentatives elle n'a pas russi ou s'est fait intercepter par l'quipe en dfense, les rles s'inversent. Et une fois qu'on pntre dans la zone d'essai, on a droit une transformation. Un essai = 6 points, une transformation = 1 point. Il existe aussi des coups de pieds de dgagement (on envoie la balle perpt' mais dans les bras de l'adversaire) et des sortes de drops (tirs directs entre les poteaux sur l'engagement).


Bon, les gars, j'ai un plan simple pour nous tirer de l.


Ces explications valent ce qu'elles valent, en tout cas, pour le jeu qui nous intresse, retenez que, quand vous attaquez, l'ordi vous propose une srie de disposition d'quipe, avec place des potentiels rceptionneurs de passes, puis vous fait manipuler un joueur. Lequel se dplace avec une vivacit toute Konamienne, ou plutt toute Castlevaniasienne. C'est--dire avec des poids de 250 Kg chaque pied. Et une balle en bton arm, puisque ds qu'un joueur la reoit, il va encore plus lentement (si c'est dieu possible). Lorsque vous dfendez, mme topo : schma tactique, choix du joueur, et foncez. Sauf que l il faut soit intercepter la passe (facile quand on a la grce d'une armoire normande), soit faire tomber l'adversaire. L c'est facile, ds que le porteur de balle est touch par un dfenseur, il est scotch lui, et l'animation laisse supposer qu'il se dbat vainement sur place avant d'immanquablement succomber.

Et voil. Et c'est comme a 30 minutes.



Et on s'emmerde en mourir.

Dieu ce qu'on s'emmerde ! C'est rptitif, pataud, dprimant. Il y a des soupons de vague dimension tactique quand on cherche bien, et j'ai bien cherch. En tout cas, vu qu'il n'y a pas de niveau de difficult et que toutes les quipes sont identiques, une fois qu'on a pig le truc, c'est d'une facilit repoussante. Et en plus, mme pas de championnat, coupe, inter-classe... Peau de zobi, peau de balle, balai de crin, NADA, du simple match d'exhibition. Donc pas de fin non plus, pas de rcompense pour votre victoire... Non, depuis Alleyway, j'avais jamais rien connu d'aussi dprimant. Se lancer dans une partie de NFL Football signifie que l'on touche le fond, que plus rien n'a de sens dans notre vie. Si vous voyez quelqu'un en faire une partie, sauvez-le, faites un geste, cette personne a besoin de vous, faites des blagues carambar, invitez-la au restaurant, offrez votre corps, voire votre Seiken Densetsu 3 Jap mint in box. Car la mort est peut-tre proche.

Quand la partie technique (oui, on est oblig de passer par l), a sera vite vu : laid. Graphismes grotesques et impossible de virer la musique. Cauchemar assur. Non, techniquement, un vrai naufrage, qui n'a mme pas de petit charme oldie.

A essayer pour dire "je l'ai fait".

Je m'appelle PeteMul. Et je l'ai fait. J'ai mme rejou et pris des screenshots.



Pour toi, [Nes Pas ?].

N'oubliez jamais.
Le point de vue de César Ramos :
Un peu rare, mais pas assez...