Le site qui parpille les sprites faon puzzle.
Alleyway
Nintendo - 1989
Ca ne casse pas des briques. GAG. par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Il y a des moments dans la vie d'un joueur qui comptent. Des moments dont on se souvient toute sa vie. Des moments o l'on touche du doigt LE jeu dont on sait qu'il va vous marquer pour votre existence entire.

Et puis il y a des moments o l'on dcouvre Alleyway.

Alleyway, chers amis (et les autres), a t commis en 1989 par Nintendo. Il fallait donner au tout nouveau GameBoy, ce monstre technologique, SON casse-brique. Estampill Nintendo, celui-ci serait alors forcment aux "couleurs" de Mario. Le sympathique plombier enfourche donc sa capsule (?!) pour dtruire le Mur de l'Espace grands coups de balles nergtiques dans la tronche.


To the infinite, and beyond !


Alleyway est oldies. A mort. Graphismes inexistants : pas de fond, des briques presques unies, peine un petit mario qui rentre dans sa capsule en dbut de partie pour faire joli. La balle est une boule de feu dbarque de de Mario Land.


Le Retrogaming dans toute sa splend... dans toute... dans rien.


Musique : idem, le nant. Une petite rengaine l'cran-titre, un gimmick obsdant (pour ne pas tre grossier) pendant les stages bonus.

Ct son, il y a de quoi faire craquer un Lama Tibtain ceinture noire de zen : un bruit pour le rebond sur la raquette, un autre pour les murs, et 4 "tings" cristallins pour les 4 types de briques. Je vous garantis que vous ne laisserez pas longtemps le son de votre console allum.


Quatre couches, quatre sons, quatre bonnes raisons de dire NON !


Tout cela pourrait en faire un super jeu bien Oldie si c'tait jouable. Le seul problme, c'est que c'est chiant. Mortel. Je vous passe rapidement la structure du jeu, sur un beau rythme en quatre temps :

1 - niveau avec un mur de briques

2 - le mme mur avec les ranges de briques qui coulissent latralement de guingois (hlal)

3 - le mme mur qui progresse vitesse exponentielle vers le joueur (mais qui disparat quelques lignes avant, faut pas que a soit trop dur quand mme :-) )

4 - un niveau de bonus avec de jolis dessins en briques reprsentant des persos de la saga Mario, avec des briques qui ne renvoient pas la balle.

Et a repart... pour 4 niveaux. Indfiniment. Au bout de 24 niveaux, on recommence...


Niveau bonus. Trouez le plombier


Mais a encore, ami oldies, c'est supportable pour les lites et esthtes que nous sommes. En revanche, ce qui est moins supportable, c'est le gameplay. Zro ! La capsule est maniable, rien redire. Trois vitesses de dplacement, soit. Mais par contre les angles d'attaque et de rebonds de la balle se rduisent trois ou quatre possibilits. On a vite fait de tourner en rond... et une assez grande zone de la raquette renvoie le mme angle, ce qui est assez frustrant.

En plus, aucun bonus ! Rien, pas de machins qui feraient changer la taille de la raquette (celle-ci se rduit au premier contact de la balle avec le mur du fond), pas de multi-balles, pas de dsorienteur, pas de superlaser mgasonic pulvrisateur protons, rien QUE DALLE !!


"Nant conceptuel sphro-briquiste" (Oeuvre Anonyme du XXme sicle)


Vous comprendrez que mme moi, qui suis pourtant bonne pte, ne puis vous conseiller ce jeu. Sauf si vous tes un collectionneur pur et que vous ne comptez pas y toucher... dans le cas contraire achetez plutt, je ne sais pas, un jokari ?
Le point de vue de César Ramos :
Malheureusement tellement commun...