Cliquez ici pour la version 800x600 sans frame.
Double Dragon 2
Nintendo - 1991
Double drame tragique Colombey par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Oh le beau cas. Rien qu'en voyant le titre de ce jeu, on en frmit, on a la bave aux lvres. Une licence en bton, des prdcesseurs remarquables, un support de lgende ; a sent bon, trs bon, comme une finale Brsil-Italie d'une Coupe du Monde 94. On va s'en mettre jusque l.



Mais si vous avez quelques souvenirs de foot, la dernire comparaison pique un peu. Oui, il y a de grandes affiches qui souffrent de l'effet "souffl au saumon" : un coup de couteau malencontreux et a retombe lamentablement. Eh ben l c'est pareil.



"J'tais jeune, j'tais fou." Voil pour l'excuse, pour mon excuse, d'avoir un souvenir dor de ce jeu l'heure o je le refichais dans mon Game Boy d'origine, des annes aprs mes premires passes vidoludiques. J'tais jeune et fou, et surtout, je n'avais pas beaucoup de recul, et l'poque, le simple fait d'avoir un JEU entre les doigts me suffisait. Double Dragon II fut de ceux-l. Mais maintenant que j'y vois plus clair, je peux l'affirmer : ce jeu est un navet.



Pas une daube, non, un navet. Oui, pourquoi cette distinction, eh bien parce que j'avais envie. Entendons-nous bien : ce jeu est bel est bien la suite de Double Dragon 1, un jeu brillant, puissant, qui tape dans le bide. Il faudrait vraiment tre mad, ou trs con (voire les deux mme !), pour le nier. Double Dragon 1 tait le clone noir & blanc d'un jeu succs, Double Dragon 2 est une "oeuvre" originale ddie au Game Boy. Eh bah j'en connais qui auraient mieux fait de continuer copier plutt que de mettre leur talent cratif l'preuve.



Nous voici donc avec un systme de jeu prouv : je me balade dans un monde en 2D avec de la profondeur et je satonne tout le monde. Soit. Double Dragon tait sur ce point jouissif, percutant (ha ha), frais et de bon got. Donc quand j'ai jou au numro 2, j'tais sur ma lance et je n'y voyais que du feu. Et a se comprend : on a un jeu propre, dans les standards de l'poque. Pas de scintillement, pas de ralentissements (sauf dans le jeu deux, mais bon, vous en connaissez beaucoup des gens qui ont jou deux Game Boy, part pour Tetris ?), une ralisation scolaire.

Avec un contenu inexistant.



Il m'en souvient cependant, oui, sur le coup, j'avais aim cette succession toute nouvelle d'ennemis qui venaient s'emplafonner sur mon uppercut. J'avais aim cette progression vers le building du gros mchant qui se terminait par un affrontement au dernier tage dans un rythme haletant. Sauf qu' y regarder de plus prs, il n'y a rien. Le vide. Double Dragon 2 est creux, bidon. Et ce pour les raisons suivantes, ou LA raison suivante : il y a dj le 1 sur Game Boy, et le 2 sur NES. Et ct, a fait tache. Alors plus en dtails, a donne la liste suivante :

1. Aucun rel progrs graphique, mais la limite on s'en cogne.
2. Des musiques insipides l o celles du 1 s'accrochaient votre cortex.
3. Un level-design aussi plat que les plaines de Champagne.
4. Pas une seule gonzesse en short moulant et bottes de cuir. D'ailleurs, pas une seule gonzesse du tout.
5. Plus aucune phase de plate-forme.
6. Des coups moins nombreux.
7. Les coups restants sont grotesques.
8. On ne peut pas piquer les armes des adversaires.



Vous l'aurez devin, ce sont surtout les 4 derniers points qui font ladite tache. On se fait chier !!! Les dveloppeurs ont russi l'exploit d'enlever tout l'intrt du jeu ! Alors on avance et on fritte avec des coups de poings mous du slip et des coups de pied au ralenti. Sans rire. Les coups de pied sont vraiment au ralenti. Et ressemblent des coups de pied de cour de rcr "tiens prends a dans ton genou et rends-moi mes billes".



Tout a pour faire diffrent du premier opus... ah, pas de coup de pied saut (enfin si, sur place, ouaiiis), pas de coup de coude en arrire, pas de coup de genou, pas de projet par dessus l'paule, pas de coup de pied rotatif. Pas non plus de choppage de batte de base-ball, de chane, de pistolet, de couteau, rien, que dalle. Le seul truc un peu marrant, c'est l'uppercut saut, et la possibilit de s'encastrer des deux talons sur le ventre des adversaires terre. D'ailleurs vous finirez aisment le mode "hard" en enchanant systmatiquement ces deux coups sur tout le monde.



Rajoutez cela une carte pipeau, des boss pipeau, une intrigue pipeau (mais a, la limite...), des rptitions de niveau pipeau, une difficult pipeau, et tout sera dit.



Pourtant j'y ai jou, beaucoup. Oui, je l'ai dit, il est propre, net, sans bavures, on ne peut rien lui reprocher en l'tat brut. C'est un bon gros jeu de bourrin. Il y a toujours ce plaisir malsain donner des grands coups de poings qui font "scruitch" dans la gueule. Si Double Dragon 2 avait t un jeu isol, seul dans sa catgorie, seul dans sa srie, il aurait t rigolo, il aurait mme t une pure bombe. Il est bon, mais dcevant, faisant moins bien que les autres membres, plus anciens, de sa famille. Sans charme, sans saveur, sans le ct "mgapole oldie des annes 80" dans les dcors, dans l'ambiance, qui faisait du 1 une bombe. Sans tout ce qui fait de Double Dragon un Double Dragon. Mais donnez-lui sa chance, il la mrite, surtout si l'on considre qu'il y a eu un pisode 3...







Addendum :

Ce changement de gameplay m'a quand mme interpell, du coup je me suis rencard, sous l'injonctions de quelques Nespasiens scrupuleux, un peu plus sur le jeu. Et la cl de l'nigme ne s'est pas faite attendre. Pourquoi un jeu pareil, pourquoi un gameplay si rgressif, compar au 1 ? C'est tout simple : ce jeu n'est PAS vraiment un Double Dragon. C'est en fait un Nekketsu Kouha Kunio-Kun : Bangai Rantouhen, joyeux jeu de baston qui n'a rien voir. Pour une sombre histoire de droits, les diteurs ont juste chang les sprites, les musiques, 2-3 trucs par rapport au jeu original et l'ont fait basculer dans la srie des Double Dragons. Il y a parfois des magouilles dont les motivations m'chappent...
Le point de vue de César Ramos :
Commun, et presque souvent trop cher.