Attention ! Ce site de possde pas de page n5 !
Asterix and the great rescue
Infogrames - 1995
Asterix et prils... par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Jaime la bande dessine. Toutes ces petites cases dessines avec amour dans un parking, avec un type qui seul face sa planche dessin se marre en regardant sa dernire cration, ructant pniblement un petit ah ah, quest ce que je vais leur mettre ah ah , je trouve cela formidable. Jai connu une fois une dessinatrice de bande dessine de fesses qui Mais je vous en reparlerai. Peut-tre. Toujours est-il que lorsque jai vu Asterix and the great rescue sur Game Gear, jeu licence dune des plus formidables BD de la veine belge du genre, jai cd.

Attention, il ne faut pas oublier que jeu licence : pense ta panse . Cela ne signifie absolument rien, mais ce nest pas ngliger. Car on ne sait jamais ! Ces jeux sont gnralement des daubes, o lon reprend vite fait un concept gnralement cul, o lon gomme la tronche du hros existant, on colle un hros ressemblant, et hop on a un jeu licence. Peu doriginalit, pas de talent, pas de fougue, rien. Le souffle froid du capitalisme sur les landes sibriennes de la cration. Lchec. Le doute tait donc devant moi, un peu gauche, lorsque jai gliss subrepticement la cartouche dans madame.

Ecran titre, choix dune langue. Bon esprit, et relativement rare sur Game Gear. Je choisis le franais par pur flemme, et cest parti. Astrix, seul, sur un fond color, avec une musique extrmement pnible. Je prfre le dire directement car je ny reviendrai pas : mes oreilles pleuraient du sang, et cest lun des rares jeux Game Gear qui ma fait craquer. Mais passons. Notre petit hros est l, et ragit relativement correctement. Nous sommes dans un jeu de plateforme, laction est rapide, alors autant en avoir un peu sous le pied. Et force est de reconnaitre que les savates du gaulois sont au top, car il sen sort bien. On saute comme un cabri (avec nanmoins un peu dinertie) et on dispose de quelques capacits spciales. Tir de noisettes (ou de ce que vous voulez, je men branle), habile camouflage en buisson, et vol. Pourquoi pas. Une combinaison de bas + 2 et hop on change le frle contre lobse, qui lui sait casser les murs en faisant tournoyer son bras. Habile Bill

Les deux zouaves vont devoir voluer dans des niveaux extrmement bien conus pour un jeu Game Gear. Tous les deux mtres, un pige, et lutilisation dune des capacits de lun ou de lautre. On rampe dans un couloir, dfonons un mur, abattons froidement un chien dans une explosion, sautons au dessus de piques mortelles, et paf, on a dj chang 8 fois de mecs. Mais ce nest pas gnant, car cest vraiment bien pens.

Les niveaux sont colors comme seule la portable de Sega sait faire, cest du gros lourd. Des sprites bien fins comme il faut, juste de quoi slalomer et samuser Sil ny avait pas La difficult du mal.

Au dbut du jeu on dcouvre les personnages, les niveaux, les gadgets et les beaux enchanements. Et rapidement, le niveau slve. Slve vraiment haut, jusqu se hisser au rang de Rick Dangerous sous licence Asterix, o chaque faux pas est un pige putride. 2 secondes sur cette plateforme ? Paf, on se tape un projectile quun romain invisible lance. Un saut un peu simple ? Trop, latterrissage sur les piques recadrera tout cela. Oh Assurancetourix, la belle affaire ! Surement lun des boss les plus pnibles que jai eu dfoncer de ma vie de joueur.

La cause de ces fantaisies ? Le level design putride et le maniement approximativement plein dinertie. Ajoutez cela les manipulations peu videntes pour utiliser les gadgets proposs (plus de 20 ans aprs, je ne sais toujours pas exactement ce quil faut faire pour menvoler coup sur par exemple) et le jeu devient rapidement un trs long chemin de croix.

Cest trs dommage car tout tait l pour faire un jeu pas inoubliable, mais sympathique, quon pourrait relancer pour la dconnade une fois tous les 15 ans. Cest mignon, color, bien pens, et ca aurait pu faire une licence vraiment sympa Mais la difficult doutre tombe rebutera les plus retors. Ach, encore rat.

Le point de vue de César Ramos :
Commun absolument rien.