Pour rentrer sur ce site, rendez-vous p.32, ligne 2, mot 6, de votre manuel.
Gangster Town
Sega - 1987
Gangster Paradise par Ti Jen-Tsie

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Je vous ai dj parl de mon tonton Cristobal ? Celui qui est revenu ? Non. Bon et bien je vais vous raconter la vie passionnante de mon tonton des Amriques, son tmoignage et diapo lappui. Prenez un oreiller, a risque de durer pas mal.



Mon tonton, cest la lgende de la famille, un homme comme on en fait plus. Il tait aux tats Unis pendant la prohibition, il tait dtective, le meilleur. Tellement bon, que 50 ans aprs, Sega lui a ddi un jeu sur Master System. Gangster Town raconte donc un pisode insignifiant de la life de tonton, mais je vais lui laisser la parole pour nous raconter a

"Salut gamin. Installe toi l et fait pter le whisky, jai la gorge sche... Tu sais, cette ville tait pourrie. Pleine de gangsters. Heureusement, mon pote et moi on tait l pour prendre des noms et botter des fesses. Dailleurs une fois on a d se faire une descente dans le centre ville pour dloger cette racaille.



Et ouais garon, la vie de dtective, ctait pas de tout repos. Tout ce quon a pour se dfendre, ctait nos ptards. Heureusement quils taient barillet infini, parce que sinon avec tout ce quon avait abattre comme ouvrage, on aurait de toute faon pas eu le temps de recharger.

Dabord, il a fallu quon prenne la vielle Ford de Jacky (mon collgue un peu gn gn) et l les embrouilles ont commenc. Il a fallut faire causer la poudre, parce que les gangsters nous ont attaqu en voiture. Et ces sales fumiers ont aussi sorti lartillerie lourde, avec un zingue qui nous bombardait en mme temps. Heureusement quon pouvait faire sauter les roues des voitures facilement, en ce temps l Aprs quelques kilomtres un peu agits, on est finalement arriv en ville. LA ville. Tellement pourrie quon lappelait Gangster Town"



"Gang ? Comme dans gang-bang ?"

"Mais non connard. Cette partie l ctait aprs la mission. Allez, tais-toi et laisse parler ceux qui savent. Bref, jai vu quon avait repris a en jeu, chez les brids, alors je vais te montrer a en direct. Et tu verras que tonton tire toujours comme un pro. Va chercher ton bordel l, ta Sega."



--- Intermde branchement de console. Tonton en profite pour sentrainer en dgommant un tiers de la bouteille de Whisky ---

"Donc l tu vois, cest le premier niveau, cest aussi le dbut de la balade avec Ibrahim, mon collgue amerloque pure souche. Ah ouais, cest pas mal fait leur truc, on se fait vraiment canarder depuis une Ford T, comme la belle poque.



Par contre cest moyen raliste, tes gangsters ils ont tous la mme tronche. Et quand on les abat, ils montent au ciel sous forme dange. Cest choupi mais ces raclures mritent pas tant de bien. Ah, on peut buter les anges aussi ? Bon point, a garon.

Ton bouzin en plastoc vaut pas un vrai ptard mais cest prcis quand mme. Pis moi quand jy tais, on voit que le bruit des balles, l il est pas top. Voil, fini, on sest mme fait bombarder par un biplan. Tout y est, comme dans le temps. Allez, le temps que le niveau deux arrive, remet moi un whisky ou deux.



Ah la ville. Ouais. Cest un peu momoche, on dirait pas trop la ville que jai connu. Ctait pas aussi flashy niveau couleurs, il me semble enfin Oh tiens un gazier plus rsistant que les autres. Vais lui coller du plomb dans le buffet et il fera moins le malin. Ha ha. Pov con, va.

Allez va me servir un verre le temps que je commence le niveau 3"

"Tas pli la bouteille, tonton"



"Fais pas chier ouvres-en une neuve, merci. Bon, le jeu tain il commence tre flou ton truc ha ha ! le niveau 3 cest le bar ! Moi quand on me dit bar, je rponds whisky !"

"Tonton"

"Whisky jai dit. Merci. Bon, encore des mecs buter. Ils sont tous jumeaux ou quoi ? allez hop, le bar. Pan pan, tas mort . Ha ha ha .Oh putain, a tangue, tes sr quil marche ton merdier japonais, l ?"



Bon, vu ltat de tonton ce moment l, je vais reprendre le clavier avant quil ne gerbe dessus. Surtout quil reste encore 3 niveaux : la ville acte 2, le club de jazz, et enfin les docks. Chacun se terminant par un boss plus ou moins solide. Une bonne partie du dcor est destructible, et le jeu est plein de bonnes ides. Par exemple, dans chaque niveau, il y a un objectif de statistiques de tir remplir : si on latteint, on gagne un cur de plus dans sa barre de vie, sinon on continue comme a. Il va donc falloir tre bon dans les premiers niveaux pour ne pas trop en chier dans les derniers.

De temps en temps, un petit jeu bonus vient gayer le tout. Franchement dispensable, mais a permet un retour immdiat dans les salles darcade des annes 80, o tout bon jeu se devait davoir une phase de bonus (oui, oui, mme Street Fighter, souvenez vous)



Techniquement il est plutt sympa, mme s'il est trs court (il se termine finger in ze noze en 20 minutes) mais par contre assez difficile, parce que les tirs sont vraiment trs prcis et les ennemis pas bien gros. Niveau graphique, cest correct, sans plus, mais suffisamment clair pour quon dgomme sans se planter. Le gameplay est truff de bonnes ides, comme les objets quon peut faire tomber sur les vilains ou les chapeaux des mchants faire sauter dun tir bien plac. Zizique et bruitage mettent bien le bazar en valeur, mme sils ne sont pas inoubliables.



Bref, Gangster Town est un excellent jeu de tir, un des rares exploiter le pistolet de la Master System, et il serait fort dommage de sen priver. Bon, ce n'est pas tout a, mais tonton est en train de ronfler dans le salon, faut que je le traine jusqu son lit.
Le point de vue de César Ramos :
Pas obligatoirement des plus communs, mais rien.