L'auberge de jeux NES.
Haunting starring Polterguy
Electronic Arts - 1993
Bouuuuuuuuuuuuh ! par Ghost

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Vous tes mort! (Eh ben! a commence bien!) Eh oui! C'est la vie... enfin, c'est la mort mais bon... la mort, c'est pas la mort non plus. La preuve: vous revoil. Un meurtre horrible, commandit par Vito Sardini, raclure mafieuse qui devait vous reprocher quelque chose de suffisamment important pour vous envoyer bouffer des pissenlits par la racine (maintenant, impossible de vous dire quoi vu que j'ai gar le livret...) Aussi, vous tes bien dcid vous venger de ce poulpe grassouillet et de sa "charmante" famille.



Pour cela, vous voil de retour sous la forme d'un ectoplasme, un "Poltergeist" comme on dit chez les Spielberg. Votre but: foutre une trouille suffisamment bleue aux Sardini (Vito, sa femme Flo, et leurs deux enfants Tony et Mimi) pour les faire dguerpir successivement de leur quatre maisons, que vous hanterez votre manire. Mais comment faire? Leur diffuser le porno home-made de Mat? Leur montrer la recette de prparation des hamburgers de chez McDonald's (copyright inside) ? Non non, il y a bien plus simple...



Vous disposez d'une capacit particulirement intressante: possder un objet quelconque pendant un court instant pour le rendre monstrueux. Grce ce pouvoir, vous devrez faire grimper le trouillomtre de chacun des membres de la famille jusqu' leur faire pter un plomb pour qu'ils se cassent fissa de leur baraque de luxe. Vous voluez donc dans la maison, vue en coupe et en perspective, dans une pice la fois (tant qu' faire dans une o se trouve l'un des quatre clampin). Vous devrez possder plusieurs objets conscutivement, de manire faire un enchanement de monstruosits suffisamment effrayantes pour faire fuir l'occupant au pire dans la pice adjacente, au mieux carrment dehors.



Il y a diffrents types de possessions: les simples, les dclenchables et les contrlables. Les simples (de couleur bleue) sont... simples (Non!?! Siii!!) : vous possdez un objet, vous en sortez et il se dclenchera quelques secondes plus tard, attirant votre proie par un lger frmissement. Les dclenchables (de couleur jaune) se dclenchent (Pas possible?!?! Siii!!) par vos soins et sont idales pour complter un enchanement. Enfin, les contrlables (les verts) peuvent tre contrles (Arrrtte!?!?!! Siiiii!!!) pendant un court instant pour accentuer encore plus la trouille de votre cible.



Mais bien sr, tout ceci n'est pas gratuit. Pour possder, vous utilisez du "slime" prsent sous forme d'une barre verte au bas de l'cran. Chaque fois qu'un membre de la famille quitte une pice, pour vous rcompenser (et vous aider tenir), une boule de slime apparatra chaque endroit o, de peur, il aura chi dans son froc. Quand celle-ci est sec, vous voil bon pour vous retrouver dans les sous-sols des mes perdues, des limbes hantes et dangereuses (mme pour vous), dans lesquelles vous devrez ravitaillerez votre bouillie verdtre pour revenir charg bloc. Mais ne croyez pas que cette petite escapade sera une promenade de sant: chauve-souris, bras qui sortent des murs, geysers de vapeur, crnes rebondissants etc... Bref, un parcours du combattant qu'il vous faudra traverser sans mourir... enfin, sans mourir pour de bon, quoi (comment a c'est pas clair?!)



Autre problme: le chien. Les Sardini ont un clebs de merde, genre chihuahua poil long qui l'on aime coller des rubans (il est o le gentil Youki!?) Cette saloperie la fcheuse capacit, quand lui, de pouvoir vous "sentir". Si vous tes dans une pice et que ce foutu clebs s'y trouve aussi, il aboiera, ce qui aura pour principale consquence de faire diminuer votre fameuse barre d'nergie. Et puis il y a aussi d'autres ectoplasmes qui n'auront de cesse de vouloir vous envoyer dfinitivement dans l'autre monde une bonne fois pour toute, et que vous serez oblig de savater coup de tatane dans une attaque tourbillonnante du plus bel effet.



Nous sommes ici en prsence d'un jeu Electronic Arts pur souche: graphiquement fin, color, l'ambiance BD trs prsente et au concept unique (mais o vont-il chercher tout a?) Animation sympatoche mais relativement simpliste, musique merdique mais qui transpire la bonne volont, difficult pas super leve, maniabilit douteuse mais pas non plus horripilante, bruitages insipides mais qui collent parfaitement l'ambiance... Bref, un jeu EA: de la demi-mesure cultissime qui fait un peu de peine par rapport d'autre ralisations chiades mais qui enfonce la concurrence grce un gameplay unique. Et dire que maintenant ils se prostituent...



Le MU du jeu ("Mythe Ultime" pour ceux qui reviennent de vacances) reste quand mme les diffrentes manifestations monstrueuses des objets possds: un aquarium qui se remplit de sang, un plaid de fauteuil se transformant en langue, une chane hi-fi cracheuse de missiles, des botes en carton qui forment un cercueil etc... Quantits de petites animations (pas toujours russies, il faut l'avouer) qui vont du plus gore (le basketteur qui s'arrache la tte pour faire un 3 points) au plus insignifiant (l'iguane qui traverse la porte) mais qui apportent cette petite touche "d'exotisme" et de second degr indispensable pour justifier l'existence du concept.



En bref, "Haunting..." est un jeu-concept particulirement attachant auquel on prend un certain plaisir (doubl d'un peu de sadisme gore d'enfant de 15 ans) jouer quand on n'a rien faire. La difficult est risible, on tourne en rond, l'ambiance a la tension d'une bite cancreuse en phase terminale un jour de pluie froide (copyright Gregoraktor), certaines animations sont tellement pauvres qu'on a mal pour les concepteurs (mais o ont-ils t chercher a?) etc etc... Mais on s'en fout! Le jeu fait passer le temps. Tout le temps ^^.

Le point de vue de César Ramos :
Commun, prix correct.