Nos burnes ne comptent pas pour des prunes.
Jordan vs. Bird
Electronic Arts - 1992
Les glands ne savent pas sauter. par Gregoraktor

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
La vache! On pourrait peut-tre arrter cette critique ici tellement ce jeu est... heu, comment vous dire... diffrent. Trs diffrent. Trop diffrent. Mais vraiment beaucoup trop. La taille de mes critiques tant, en gnral, proportionnelle la qualit du jeu, celle-ci risque d'tre trs courte. Pour la faire plus longue, il faudra la fois un humour surdimensionn, et un talent d'crivain hors pair. Je vais tenter d'y arriver pour toi, ami internaute.

Commenons ce jeu par le commencement: l'intro. Rien que a, c'est du gros dossier. On voit un nom dfiler sur l'cran: Jordan. A cot, sa photo. Enfin une image. Enfin, devrait-on dire, un bouillon de pixels, o l'on devine Jordan. Puis Bird. Encore une fois, on suppose. Et comme le jeu s'intitule "Jordan vs. Bird", on se dit qu'on suppose bien.



Ensuite le jeu en lui mme. Exceptionnel! Au menu : un concours de dunks, o Jordan peut lutter seul, ou mme contre Jordan, et, si vous aimez les challenges, contre Jordan. Vous choisissez votre dunk, puis vous vous lancez. Une flche vous indique l'endroit du saut, et paf! vous crasez un mga-pastos dunk. C'est norme!

Passons. Toujours dans le menu, le concours 3 points. L encore, un grand choix, puisque le Grand Larry Bird peut concurrencer Larry Bird, et, vous ne me croirez jamais, Larry Bird. Mais ce dernier tant plus mauvais que les deux prcdents 3 points, il n'a aucune chance de remporter le concours. Alors c'est parti. 5 positions de tir, 5 ballons chaque fois, le dernier comptant double. Que du bonheur!



Mais j'ai gard le meilleur pour la fin, ami internaute. Le fameux un contre un, le one to one, le mano mano tant attendu entre ces deux lgendes vivantes. L, des options genre la limite du match ( comprendre : quel moment on veut l'arrter. Le plus tt tant le mieux). a se fait soit au nombre de points, soit au temps. Mais ATTENTION !!!!!!! C'est trs long. Et donc trs chiant.

On peut aussi choisir les ralentis automatiques. Que des trucs utiles au bon fonctionnement du jeu. On hsite appuyer sur start, mais on le fait quand mme. Une pulsion venue du fond du slip nous fait appuyer sur ce bouton, que l'on peut, ici, considrer comme maudit.



Et l on y est. En plein vif du sujet. C'est hallucinant de lenteur et de trucs mal faits. Quand on est rookie comme moi, on a une fcheuse tendance tre mauvais. Et quand on se fait dunker sur la tte par Bird, c'est tout d'abord son orgueil d'homme qui en prend un coup. Puis aprs, on se dit que c'est finalement le jeu qui est une merde sans nom.

A part a... pas grand chose. Le mec nous contre des bras rouls comme il veut, les deux joueurs ont un premier pas encore plus lent que le mien (c'est dire), et le public est chier. Aucune affiche genre MJ on t'aime! , ou mme Bird petit zizi! Ta mre t'as chi (merde la censure) pour encourager, ou au contraire, envoyer se faire foutre les joueurs. Dplorable.



Moralit : NE L'ACHETEZ PAS !!!!!!!!!!!!!! Ce jeu est bidon de bout en bout. Tout lent, on supplie la console de planter pour finir un match. Pourtant, avec le nom du jeu, on s'attendait mieux. Il n'est pas du tout la hauteur de ces joueurs d'exception. Les concepteurs auraient du l'appeler... je sais pas moi... "Oakley VS Gugliotta". Ou "Price VS Laettner". a aurait t plus plausible.
Le point de vue de César Ramos :
Heureusement, classique, mais pas trop prsent.