Le site qui aime faire la spciale ventriloque.
Last Battle
Sega - 1989
Beat'em all, those developers ! par Pixxell

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
All is not well with the world ! Voil qui commence bien, cher Captain Obvious. On achte un jeu histoire de s'amuser, et on te fout la vrit en face, l, de but en blanc, en mauvais anglais qui plus est. Last Battle, jeu philosophique ? On a un doute lorsqu'on apprend qu'il s'agit d'un jeu bas sur les aventures de Ken le Survivant.

A vrai dire, le jour o j'ai achet ce jeu, je ne connaissais rien de Ken. Je n'en sais toujours pas beaucoup plus maintenant, d'ailleurs. Ou, du moins, je ne suis pas sre qu'il faille croire ce que j'ai appris en jouant Last Battle. Pourtant, le long texte dfilant au dbut de ce beat'em all aurait d m'enseigner nombre de choses. Mais que veut-il seulement dire ? Que dsigne-t-il ? Cette introduction trop verbeuse pour tre honnte n'a rien faire ici. Et comme si ce n'tait pas assez ridicule, je suis prte parier que mme un anglophone rira face au semblant de langue de Shakespeare que balbutie ce jeu. Engrish , dit-on dans les milieux autoriss.



Allez, soyons fous et prenons ceci pour argent comptant. Asseyez-vous au coin du feu et laissez moi vous narrez la fabuleuse histoire (enfin, ce que j'en ai compris) d'Aarzak, plus connu sous le nom de Kenshir.

Suite une mga-guerre qui a dtruit un pays quelconque, une force malfique avait tabli un empire forcment malfique lui aussi o tous les gentils taient tenus en esclavage.

Oui, mais il y avait de l'espoir, car le puissant Aarzak et ses potes Max et Alyssa taient l pour rtablir un monde beau et juste. Ce qu'ils russirent.

Seulement, trois mchants ont put chapper au bottage de cul : Gromm, Gross et Garokk. Durant trois annes, tout fut calme, jusqu'au jour o Alyssa fut kidnappe et amene au Pays de l'Inconnu . Aarzak, dcidment chevaleresque, retrouva la trace d'un des mchants, Gromm. Qu'il tua. Durant sa qute, notre hros croisa le chemin de l'abject Gross, qui se rvla tre son frre. Retournement de situation typique, le monsieur aurait chang de camp cause d'une perte de mmoire qu'il le rendit violent.



Cependant, Aarzak tant fort et trs beau, le Bien triompha du Mal et Gross redevint gentil.

Pourtant, un combat spare encore Gilbert oui, j'en ai marre d'crire Aarzak, c'est chier ce prnom d'Alyssa : le Dernier Combat . Aprs quoi, notre Vrai Hros dcouvrit le moyen de tuer Garokk, et sauva la jeune captive. Fin.

Euh, oui. Vous l'aurez remarqu, il semblerait que l'intro dvoile toute l'histoire du jeu. On a donc une petite raison de ne pas y jouer, puisque l'on connat les tenants et aboutissants. Quoique. Non, en fait, on ne sait pas quoi on va jouer. Le combat final, comme il est dit dans le titre du jeu ? Ou toute l'histoire raconte ci-dessus ? Je ne le sais toujours pas, les dialogues auxquels on aura droit tout au long du jeu tant d'une immense futilit, en tmoigne l'cran ci-dessus, et bien d'autres par la suite.

Bref, la chronologie n'est absolument pas comprhensible, puisque l'on croise durant l'aventure Max qui s'est relook afin d'avoir plus de prestance, Alyssa qui est libre mais en fait non, deux ttes qui aident Gilbert sortir d'un labyrinthe sans instruction dire, un grand mchant nomm Duke qui a une couverture top secrte mais qu'on repre l'instant o on le croise, et des tas d'ennemis un peu plus forts que la moyenne qui retournent leur veste et jurent allgeance Gilbert, lorsque ce dernier se permet de ne pas appliquer son doigt sur le dernier point sensible de leur corps... On est d'accord, c'est vraiment du n'importe quoi.



Heureusement que c'est un beat'em all, et donc que l'on ne s'y essaye pas pour le scnario. Quelle bande de petits malins, finalement, les seuls se plaindre de cette histoire, ce seront les grands amateurs de l'anime original. Si vous en tes, vous aurez srement dj rebrouss chemin en crachant sur votre cran de dgot. Comme je vous comprends, et comme j'aurai du vous suivre...

Maintenant, ce qu'il faut, faute de mieux et pour toi ami lecteur restant c'est trouver un moyen de s'amuser un peu.

Aprs l'cran titre, une jolie scne d'exposition o l'on peut admirer l'animation parfaite de notre hros bodybuild. En haut, un Chapter One (sur quatre) apparat nonchalamment. En bas (1/5 de l'cran), on peut dj voir ce qui nous accompagnera tout au long de ce voyage : une jauge de vie (oh !), un compteur de score (ah !) un chronomtre (wow !) et une jauge de force en quatre parties (ouais !).



On remarque dj que Gilbert sait marcher grce la magnifique utilisation de trois images et donner des coups de poing dans le vide. C'est dj a, mais on voit bien qu'il y a anguille sous roche : les animateurs ont perdu toute leur nergie dans la ralisation du fameux finish ATATATATATATATATATATATATA! de Kenshiro (le vrai). Il ne serait pas tonnant qu'ils aient oubli que tous les autres personnages devaient galement bouger.

cran noir. Gilbert est dans la rue d'une ville dvaste. Personne en vue, on en profite donc pour tester un peu les commandes. Il sait sauter d'une faon trs spciale, la jambe remarquablement positionne. De plus, il est capable de raliser un coup de pied la Van Damme d'une classe folle. Gilbert est dj dans mon cur.



Le chronomtre tourne, je me dcide donc avancer. Des mchants masqus arrivent de la droite, de la gauche, d'en haut, et passent mme par... le sol. Ma crainte concernant le formidable boulot des animateurs moins qu'il n'y en ait pas, a expliquerait tout se confirme : une animation pour la jambe gauche avance, une autre pour la jambe droite, le corps perptuellement pench vers l'avant, le bras qui bouge dans deux positions. Au mieux. Renversant, mme un casse-noisettes est plus agile...

Dans un bruit rappelant un pet, un coup de poing assn 10 mtres d'eux suffit les renvoyer chez leur mre, qui doit vraisemblablement tre dj monte au Ciel. En effet, les gerbes de sang pixellises de la version d'origine et les ttes qui explosent pouvant semble-t-il choquer les joueurs occidentaux, elles ont t remplaces par un dfi envers la loi de la gravit, les adversaires vaincus tant projets dans les airs. On notera par la suite que les seuls ennemis pargns par Familles de France et autres quivalents sont... Les animaux. Un aigle tu salement ne serait-il pourtant pas un affreux attentat contre la personne de Johnny Hallyday ?



Puis, si Gilbert n'a pas russi viter l'assaut d'un adversaire, ce dernier donne mollement un petit coup de son arme, avant de se rebrousser chemin. Comme si de rien n'tait. Ou, pire, il se bloque, se heurtant vous sans fin tel une boule de flipper qui refuse d'chapper aux bumpers. A la fin du niveau (15 secondes environ), on rencontre Max, qui souhaite aider Gilbert dans son aventure. On ignore cependant ce qu'il fait l, comment il est arriv jusqu'ici et, surtout, pourquoi notre Vrai Hros concept trs important dans ce jeu le complimente sur son affreuse tenue verte fluo et sa teinture violette.

Apparat alors une carte du pays, avec diffrents chemins choisir. Une icne renseigne plus ou moins sur la qualit de la destination : ville en ruines, arnes, tour, portail, plaine dvaste, bateau, etc. Quand il s'agit d'une arne, on a le droit d'affronter un boss. Dcider d'un niveau classique, c'est choisir d'augmenter la puissance de Gilbert afin de battre plus facilement les mchants qui parlent. Souvenez-vous de la barre de force... Lorsqu'elle atteint un des quatre paliers, vos muscles se contractent soudainement. Et alors que cotre veste en cuir avec ttons apparents devient trop petite pour vous, vous vous retrouvez torse nu foutre des mandales hyper rapides.



Allons-y pour un autre niveau de 15 secondes o le leitmotiv se rsumera J'avance, j'appuie sur A. Ou B, tiens, pour changer , histoire de tuer les mmes gars que dans le premier niveau, mais coloriss diffremment. Mme pas une once de difficult ou d'originalit, il faudra attendre un peu pour trouver un peu de varit. Et c'est encore beaucoup dire, puisque le clonage et les costumes de chez Michou semblent tre courants dans ce futur apocalyptique. Vivement.

Par contre, lorsqu'on se dcide affronter un boss, a change du tout au tout. La maniabilit rigide, les sauts ridicules, la vitesse de pointe de notre Gilbert... Rien n'est propice un combat intressant. Surtout quand la seule faon de toucher l'adversaire est de savoir raliser un coup de pied en l'air avec un parfait timing, ou d'avoir assez de puissance pour enchaner des coups trs rapides au corps corps.

Prenons cet homme, fils cach d'Hulk Hogan et de Hulk tout court. Il a des bras de deux mtres, possde un coup spcial la Marcel Bison et recule aussi vite que l'on avance. Il en est de mme concernant la supriorit annonce des autres boss, entre les rayons lasers, les projectiles explosifs, les crochets de pirates extensibles ou les gaz soporifiques. Croyez-moi, la vie n'a jamais t aussi injuste que devant ce jeu.



Pour changer du flux ininterrompu des sosies ninjas, les inventeurs de ce divertissement familial qu'est Last Battle ont eu l'ide de gnie d'incorporer des mini labyrinthes sur plusieurs niveaux et dots de divers obstacles. Cela va des simili-boules de chewing-gums roulantes censs reprsenter des rochers, 2-3 couteaux tombant du plafond, ou encore des haches boomerangs constituant de tratres piges. Mais rien craindre. Gilbert est un Vrai Hros, il sait arrter une arme blanche avec un coup de pied sur le tranchant. Surpuissant.

J'avoue. Je n'ai jamais eu la force, le courage, l'audace ou la folie de finir ce jeu qui fut pourtant l'un de mes premiers sur Megadrive. Assez pour utiliser la touche Haut , histoire de passer des rares portes et me faire agresser par un flot continu d'ennemis. Assez pour affronter des zombies Frankenstein qui se tlportent. Assez pour me retrouver en sandwich durant 30 minutes. Assez pour me retrouver colle un adversaire immobile mais impossible toucher malgr la distance parfaite qui nous sparent. Assez pour voir que l'intelligence artificielle des adversaires est proche du nant. Assez pour avoir des centaines de citations totalement hors de propos cits par des personnages compltement attards. Assez au point d'en avoir assez.



Mais j'aimerai bien vous y voir, moi. Ce jeu n'est pas vraiment jouable, autant en lui-mme que manette en main. Ce n'est pas laid pour l'poque mais c'tait dj compltement de mauvais got. La musique rate et rptitive au possible a hant mes nuits, tandis que la dmarche fline de Gilbert et sa puissance si inutile face un systme de collisions pitoyables resteront ancres dans ma mmoire.

Le pire au tableau de chasse de ce jeu reste srement la censure qui l'a frappe au point de transformer la palette de couleur de nombreux personnages en horreurs de la nature vertes ou bleues fluos. Srement est-ce une tactique pour qu'ils paraissent moins humains et que nous ne nous offusquions pas de les voir clater via des milliers de pustules gantes...

J'abhorre les crateurs de ce jeu et leurs descendants. Je hurle de terreur lorsque j'entends la syllabe Ken . Je cuisine tous les Gilbert de la terre en chili con carne. Je vous conseille de ne jamais toucher Last Battle.


La version non-censure de Last Battle. Les gerbes de sang n'y feront rien, a reste une exprience atroce.

~ Et puisque je dteste laisser mes lecteurs dans la difficult, je ddie cette astuce tous ceux qui se seront laisss berner et qui ont pay pour essayer Last Battle. Une fois mort, attendez que la phrase Legend of the Final Hero (ahahah) apparaisse. Maintenez appuy A+B+C et pressez Start pour choisir de continuer un des chapitres dj entams, et continuer le carnage. ~
Le point de vue de César Ramos :
Relativement peu commun, et on ne va pas se plaindre non plus...