Veni Vidi Capelovici.
Captain Skyhawk
MB // Rare - 1989
Say Captain, Say Wot ! par Benjamin

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Si je vous dis Rare, vous pensez immdiatement Donkey Kong Country, Killer Instinct et Goldeneye 007. Pourtant, cest bien avant que ce studio anglais participera la gloire des consoles Nintendo en dveloppant un grand nombre de hits pour la NES et la Game Boy. Battletoads, Slalom, Snake Rattlen Roll, R.C. Pro-Am... ctait eux ! On a affaire une vraie usine hits dvelopps pour divers diteurs avant de tomber dans le giron de Nintendo puis de Microsoft.



En 1989, MB alias The Milton Bradley Compagny qui fait le bonheur des enfants avec des jeux de Socit tel que le Puissance 4 (bien !) ou lAttrape Souris (pas bien !) publiera Captain Skyhawk. MB est dj clbre dans le milieu des jeux vido pour avoir distribu la Vectrex et son chec cuisant... Mais pour cette fois, ils ne sont pas plants car Captain Skyhawk fait partie des petites perles de la NES et de ces jeux bourrs dides qui marqueront une gnration de joueurs.



Vous incarnez le capitaine faucon des airs, un nom certes bien ridicule mais qui en jette mort. Et puis un faucon des airs, cest quand mme plus logique quun renard de lespace non ? Mais je mgare je crois. Pas tant que cela en fait car la comparaison avec Starfox est amplement justifie. Les deux jeux sont des shoot en 3D dans lesquels on doit dtruire des mchants. Si Starfox est en full 3D polygone flat shading (a vous la coupe non ?), Captain Skyhawk nous propose une 3D isomtrique vu de haut de trs belle facture o les zones dombre sont mmes prises en compte. Le choix dune vue de haut pour une 3d isomtrique peut paratre trange mais cela savre bien plus jouable que des jeux comme Zaxxon ou Viewpoint.



Comme dans Zaxxon, vous pouvez incliner votre vaisseau pour descendre ou monter en altitude. L encore, on remarque le souci du dtail : quand vous tirez avec le vaisseau (qui ressemble un F-22) inclin vers le sol, les tirs niront pas tout droit et rebondiront sur le sol. Mais il est quand mme prfrable de rester le plus haut possible. Vous aurez ainsi nettement plus de chance dviter les reliefs du dcor. En effet, durant la premire phase de chaque mission, vous voluez dans une srie de canyon avec montagnes, volcans et passages trs troits. En plus dviter les tirs ennemis, il faudra constamment faire attention ne pas se payer le dcor sous peine dexplosion immdiate. On tire normalement avec le bouton A et B sert utiliser les armes secondaires.



Chacune des 8 missions se droule en 3 phases. Tout commence par le passage dcrit ci dessus dans lequel vous devez soit dtruire une base, soit ravitailler des points prcis soit sauver un scientifique. Ensuite on enchane sur une phase qui fait nettement penser du sous-After Burner : cette fois, votre vaisseau est vu de derrire et vous dtruisez tous les appareils qui passent en vitant leurs missiles. Cest quasiment une phase de bonus stage vu sa facilit et son cot dfouloir. Enfin au cours des 7 premires missions, il faudra vous arrimer une station spatiale ce qui consiste bien vous placer dans laxe et appuyer sur B au bon moment. Cest lexplosion en cas dchec. Assez crispante au dpart, cette phase se rvle finalement trs simple une fois quon a chopp le timing mais cest vrai que les premiers arrimages font penser une navette russe conduite par un pilote bourr cherchant rentrer dans Mir.



Les niveaux dans les canyons sont quasiment tous les mmes au niveau de leur conception. Seuls les ennemis, la couleur du dcor, et quelques lments changent. Si vous connaissez la map de lun dentre eux par coeur, vous les connaissez tous. Le facteur qui les diffrencie vraiment est la vitesse de chacun deux. La majorit des niveaux sont ultra rapides mais certains niveaux (les bleus) se droulent vraiment un train denfer. Pour compliquer le jeu, si les premiers ennemis se dtruisent en un coup, les suivant sont solides et les montagnes laissent place des volcans dont vous devrez viter les roches jectes. Sans tre un manic shooter, le jeu est vraiment intense dans ces phases et vous naurez pas une seconde pour souffler sauf lors de la destruction de base.



Heureusement, pour vous aider, il y a deux choses importantes : les indications en bas de lcran et vos armes. Commenons par analyser la barre gristre qui fait office de cockpit. Le curseur rouge tout gauche marqu ALT indique votre altitude. Le curseur rouge qui suit marqu POW ainsi que le nombre quatre chiffres indique votre vitesse. En dessous, il y a votre nombre de vies. Juste aprs, un petit cran vous donne des indications sur ce que vous devez faire. Juste cot, il y a votre score et le nombre restant de vos trois armes secondaires ainsi que de vos thunes. Enfin, le dernier curseur rouge indique votre jauge de carburant. Je vous rassure, on ne vous fera jamais le coup de la panne.



Comme tous les rtrogamers sont beaux, riches, intelligents et svrement burns (et franchement vantards), je sais que vous avez compris o je veux en venir avec mon histoire darmes secondaires et de thunes : on peut upgrader son vaisseau entre chaque mission grce aux thunes gagnes ! Vous pouvez augmenter cinq fois la puissance de feu de votre arme principale et acheter trois types darmes secondaires : les missiles air-air Phoenix Aim54 (4 maximum) qui servent durant les phases de combats ariens, les missiles air-sol Maverick AGM (4 maximum) qui ciblent automatiquement de multiples ennemis et les bombes Hawk (12 maximum) qui se prsentent sous la forme de trois grosses boules de feu dvastatrices.



Le jeu est assez dur mais le challenge nest pas de finir le jeu mais plutt de faire exploser le score. En effet, vous disposez de 5 vies par continue et si vous les perdez toutes, vous pouvez recommencer indfiniment le niveau depuis son dpart mais votre score est remis zro. Du coup, on cherchera sentraner le plus possible pour finir le jeu sans perdre de continue (bon courage ^^). De toute faon, un shoot trop facile est un shoot ennuyeux. Evidemment, on fait nettement plus la gueule sur la version arcade (sur les bornes Playchoice) quand on doit aligner les pices.



Les graphismes sont plus que potables et lanimation de votre F-22 carrment excellente surtout quand vous faites des tonneaux en maintenant SELECT. Les crans de prsentation des missions ou intermdiaires sont trs classes et le mini cockpit est vraiment bien rendu. Par contre, la partie sonore a t totalement rate. Les bruitages frisent le ridicule et la musique est absente la plupart du temps. De toute faon, on na quune envie quand on lentend : la couper ! De plus, on met un peu de temps shabituer aux collisions avec le dcor qui ne sont pas trs clairs au premier abord mais ce sont vraiment les seules ombres au tableau dans cet excellent shoot !
Le point de vue de César Ramos :
Trs commun, trs peu cher.