Le site qui connait le sens de "auto-reverse".
Castlevania
Konami - 1987
Et Simon part en guerre par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Ce jeu est bas sur le Dracula de Brahm Stoker's, et prend donc place dans un manoir (hant, une simple maison aurait fait un peu tche...) ou Simon Belmont (le mythe Ghost!) doit purger l'espace et tuer Dracula dans une bataille avec toute la tension de un tel moment. Le combattant des chauve souris (et non pour une fois ce n'est pas Batman!) devra passer au travers d'une bonne srie d'obstacles que tous les fans du bouquin reconnatront srement (enfin j'espre sinon relisez le...). Vous aurez survivre tout au long de 17 stages avant d'obtenir le privilge de voir Dracula. Est-ce que Dracula va couper la ligne de vie des Belmont, ou est-ce que Simon va poursuivre la ligne et enseigner ce qu'il a appris de son grand pre ? A vous de jouer !



L'ide de base est donc de tuer Dracula, en traversant tout le manoir pour le retrouver. Avant cela on croisera des gargouilles, des chauves-souris, des squelettes et toutes les autres btes du folklore. Vous partez avec un fouet de looser, genre corde de string (ou linge pour ceux que le string effraye). Mais il peut tre amlior en tirant dans les bougies qui donnent des bonus, comme des "upgrade", des curs, des croix... On a bien sur une superbe barre de vie, que l'on ne peut re-remplir qu' l'aide de poulet qu'on trouve en cassant des murs. Arf. C'tait une priode si dure que a 1990 ??



La musique est assez sympa, et a le mrite de ne pas se faire remarquer. C'est un peu contradictoire, mais c'est ainsi : elle est bien par sa simplicit :) Elle n'est pas rptitive pour un sou. C'est aussi peut tre d au chrono qui vous oblige ne pas vous attarder un endroit prcis trop longtemps, m'enfin... Comme c'est la fte, la musique est dans la rubrique concerne.



Les graphismes sont assez particuliers. Dans le genre bouillie de pixel mal digre (soire au whisky qui se finit en dialogue avec la cuvette, vous voyez le genre ?) on fait pas mieux. Si j'avais des lunettes, je pense que a me ferait l'effet de quand je les enlve (enfin je vois a comme a...) On a un peu l'impression que Simon a t dcoup et a t coll dans le dcor tel quel bien flou. Etrange, mais pas drangeant. Il y a des pixels, donc j'aime ;) Cependant certains passages deviennent vraiment ardus, par exemple pour un niveau un peu speed, a cre un peu la confusion de ne plus savoir o est Simon. M'enfin...



La difficult est assez faible. Je l'ai fini sur ma NES sans aucun souci, et j'arrive avoir 15 vies sans en perdre une sur l'mulateur. Mouarf. Ds que l'on connat les patterns d'attaques de chaque ennemi, c'est assez simple.



Le seul point faible de ce jeu reste la maniabilit vraiment mdiocre. Rien que d'y penser, j'ai un haut-le-cur... Mais rien ne vaut un bon exemple. Le mythe restera le face face avec Dracula. Je veux sauter en arrire pour viter un tir, et l'inertie de Simon me fait sauter en avant, bouffant ainsi comme une grosse merde le tir que j'aurais voulu viter, me faisant aussi perdre 4 point de vies. Fuck. Certains passages un peu plate-forme deviennent ainsi assez tendu, tout a cause de l'inertie de Simon. Faut attaquer le rgime mon gars ! On a l'impression qu'il pse 200kg tellement il est lent la raction. Dur.



Mais pourtant, malgr certains aspects peu positifs de la bte, j'ai tripp sur ce jeu. Chacune des parties que je commence dure 3-4h juste pour m'amuser. Le challenge est bien prsent (bah oui allez faire de la plate forme avec un golem, vous verrez!), et apprend bien le sens du "jeu dfi". C'est donc un jeu plutt sympathique, auquel il faudra s'attacher un peu pour l'apprcier compltement.

X Files :

Castlevania dispose de quelques petites surprise caches dans la mmoire vido.



Bon, au niveau des armes, pas trop de folie. On retrouve les classiques que l'on retrouvera dans l'opus GBA quelques dizaines d'annes avant, ok... Mais pour les bonus, on en viendrait douter de l'identit sexuelle de notre hros. Une tasse de caf ? Des chaussures talons ? Une lettre d'amour ? Pire que tout : un panier remplis de deux adorables petits chiots ?

Non mais les enfants, nous sommes bien dans Castlevania, le truc o l'on tue des vampires ? N'en jetons plus !
Le point de vue de César Ramos :
Peu coter une fortune si vous tombez sur un vrai collector man (ou un vrai con, rayez la mention inutile). D'habitude assez cher, voir monstrueux. Arf...