Site en authentique 2D prcalcule.
Teenage Mutant Ninja Turtles
Konami - 1989
Posie et peintures italiennes par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Aaah, l'Italie... pays de mon enfance, pays d'Art, pays des ptes et du catenaccio. Pour l'homme de got, l'Italie est un pays Mditerannen aux mille merveilles, somptueux, riche, et plein de jolies brunes, largement prfrable son pendant Ibrique. "S'ouvrir l'esprit en matant des culs", voil ce qui distingue le gentleman de la pitoyable tudiante en cole de commerce qui soupire la nuit en se moitant la bavette avec le bandana de Rafael Nadal, sous prtexte que "ils sont trop sympa l-bas et c'est tout le temps la fte." Las, laissons-l Madrid, Dali et le pojon, et allons voir Le Tintoret, Vicence et Berlusconi. Et ne voyez dans mes propos aucune ibrophobie de bas tage de une mre un peu cran.

Mais si le gentleman esthte coute Monteverdi en admirant le dernier Giotto de sa collection, le ber-gentleman fait la mme chose, avec une boucle de ceinture taill dans un pad de NES. C'est bien connu. Et pour cet homme, aussi, appel "Oldies qui se respecte" (celui n d'avant The Big Bang Theory), ou pour cette femme appele "Chimre divine, je n'en peux plus sois mienne", l'Italie est la patrie des plus clbres hros des annes 90. Mario ? Nenni. Luigi ? Nada. Wario ? Allons reprenez-vous, j'ai dit que nous tions entre gentlemen. Roberto Baggio ? Vous avez bu, mon ami. Laissez-moi vous aider.



N le 28 mars 1483 Urbino en Italie, et mort le 6 avril 1520 Rome, le peintre Raffaello Sanzio, que d'aucun appellent Raphal, est reconnu pour son trait prcis et son traitement particulier des teintes, ainsi que son habilet dcouper le pepperoni la truelle de pltrier.

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni, alias Michel-Ange (1475 - 1564), est un peintre, sculpteur,et architecte italien connu en particulier pour avoir peint les plafonds de la Chapelle Sixtine, pour avoir sculpt le Mose de la Basilique Saint-Pierre-aux-Liens, et pour avoir ravag la gueule de son percepteur d'impts coups de chanes dans les gencives.

Donatello (Florence 1386 - Florence 1466) rvolutionna le style occidental de la sculpture en travaillant la perfection le marbre et le bronze. Il travailla galement la perfection le coup de tasseau de 12 sur ses jeunes apprentis indlicats qui se foutaient de la gueule de son Couronnement de la Vierge parce qu'il avait forc sur le jaune.

Vritable gnie aux milles lgendes, l'artiste du sourire mystrieux et des machines improbables, au point que Franois 1er alla le dbaucher en Italie au prix d'une coteuse opration de RH, Leonardo Da Vinci (1452 - 1519) est toutefois moins connu pour son penchant pour le massacre la machette gante, inventant le gnocide Rwandais avec un demi-millnaire d'avance.



Vous connaissez la suite. Un bouddhiste factieux devait passer par l, et ensuite c'est l'escalade : la rincarnation, l'immigration italienne New York au XIXime sicle, les pizzas, Don Vito Corleone. On prend 4 tortues qui passent par l et zou, on fusionne avec les individus sus-nomms. On saupoudre avec un Yoda rat, une poufiasse rgulirement en dtresse, un Dark Vador de pacotille : voil les Tortues Ninjas, Splinter, April, et Shredder. Aussi connus comme les hros les plus improbables de nos jeunes annes.

Le succs fut la hauteur de l'indigence du propos d'origine : cosmique. Les produits drivs se comptrent par milliers, voire millions, ce qui explique l'omniprsence aujourd'hui du jeu Teenage Mutant Ninja Turtles ( "Tortues Ninja 1" pour les franais et handicaps de l'anglais qui nous coutent par wagons entiers). A tel point que j'irais jusqu' dire que si vous avez une NES et que vous n'avez jamais pos les mains sur lui, c'est que vous tes victime d'un complot, ou que vous vivez dans un trou de l'espace-temps. Par exemple la frontire Mayenno-Sarthoise. Pour tout vous dire ce fut le premier jeu auquel j'aie jou de ma vie sur la NES. Chez Jrme, un samedi de printemps... Le bienheureux avait Tortues Ninja 1, Super Mario Bros, Batman, et Rescue - the Embassy Mission : sans le savoir, il tait dj homme de got. Je ne suis pas surpris de l'avoir crois par hasard 20 ans aprs, c'est dire il y a deux ans, arborant un charme et une classe faire plir Cary Grant lui-mme.



Autant vous le dire tout de suite : ce jeu n'est pas exempt de dfauts, mais il a tout de mme une rputation solide, paradoxale, et irrationnelle. Clairement, nous avons un jeu "moyen mais avec des trucs qui claquent". Quand nous tions petits, nous n'avions pas l'oeil objectif et burin du critique pour dmolir le moindre faux-pas programmatoire : seul notre cortex reptilien ragissait, et vous savez combien il est facile de l'abuser. Un saucisson frtillant, une mini-jupe bien tendue, une photo de Pompidou : la chair est faible, hlas, et vous avez lu tous les livres. Et quand on est un mme d'une dizaine d'annes, qui jusque l n'a connu que la Videopac C52, forcment, se manger Tortues Ninja 1 dans les dents, a pique.

Ne serait-ce que l'intro. Un beat nerveux, une cascade se synths, des graves qui attaquent, une prsentation dynamique des personnages qui n'est pas sans rappeler "Le Bon, La Brute et le Truand" : mon Dieu. Je vous rappelle que nous parlons d'un temps o le concept de cinmatique d'intro pour un jeu tait trs facultatif. Alors moi forcment !! Bave, rection, de la joie. Une fois cette friandise passe, je peux rentrer dans le vif du sujet. Une pression sur start et pouf, nous voil plong dans une vue la verticale, o l'action se limite aller aux bons endroits en vitant des trucs tout mchant. Et une fois qu'on a trouv le bon gout ou la bonne maison, passage en vue de profil, et l commence vrtiablement l'essence du jeu : la peinture.



Mais non jeune sot, je plaisante. Il s'agit de castagne pure et dure, vous allez donc avoiner du dcrbr - non hispanique, comme quoi - par camions de 50. En apparence c'est simple et y'a bon : des plateformes, des ennemis, on saute, on fritouille. En appuyant sur start on peut changer de tortue, ce qui a deux implications. D'une, chacune de vos tortues a une barre de vie indpendante des autres (et UNE seule), ce qui fait que quand par exemple Raphal commence fatiguer du pinceau, vite vite, on appelle Donatello la place jusqu' retrouver une recharge de sant (je vous le donne en mille : une pizza). De deux, chacune a des caractristiques bien prcises, notamment au niveau de la porte, de la vitesse et de la puissance de son arme ; caractristiques qui seront utiles en fonction des passages.



Et l, le monde est divis en deux catgories, pour reprendre un film cit plus haut. D'un ct, ceux qui aiment ce concept frais, qui adorent explorer la ville et les gouts et grer leur petite quipe, voil, tranquillou, sur fond de musique groovy, youpi, ah Leonardo va crever vite je passe sur Michelangelo qui en plus a trouv des shurikens et peut donc shooter de loin ces connasses de mouches cyberntiques, ah oui prenez a et a et a et a dans ta gueule ah ha ha. Cette catgorie de la population est totalement dans l'esprit d'alors, sortant des jeux tableaux en boucle infinies, et nourries aux cartouches qui tombaient tous les six mois, et qui, donc, prenaient n'importe quel jeu comme un graal qu'il fallait presser jusqu' l'os. Ne riez pas, le Saint-Suaire a t fabriqu de cette manire. Vous l'aurez compris, nous avons l ceux qui aiment le jeu par pur stocisme, ainsi que pour ses musiques qui claquent quand mme un peu quelque part, mais cela ne nous surprend pas : le philosophe est le meilleur ami du musicien.



D'autre part on a les vieux briscards manirs et un brin racs, qui composent la majorit de nos lecteurs et chroniqueurs, qui dardent leur intransigeance au travers des charpes de la nostalgie. Et ceux-l vont hurler. Hurler parce que ce jeu a quand mme une chie de dfauts. Premirement, sa difficult intrinsque : pas de vie, a veut dire que toute mort de tortue sera ( peu prs) dfinitive. Ah. Ensuite, des graphismes un souffrant du syndrme "je dtaille mort". Sur une console comme la Nes, a donne un bel exemple d'Art Squentiel compltement rat (oui, le terme d'Art Squentiel est inappropri mais je vous merde). C'est fouilli. En mme temps, on manie Raphal, pas Andy Warhol hein. Mais le pire est venir : une maniabilit de savonette dans les douches de Fleury-Mrogis, oui, ce mme genre de glissando qui se termine en fist anal. Pour faire simple : les sauts sont une plaie. Les tortues peuvent s'envoler sur tout l'cran, chouette, mais non, c'est comme essayer de marquer un panier avec un ballon de baudruche, vous voyez ? Donc quand vous vous enfilerez les sauts la chane au-dessus d'une eau mortelle, vous comprendrez votre douleur. Puisque, je vous le rappelle, toute mort sera dfinitive, ah ha ha, maxima merdam et bordello alla chiotta. C'est un tort, et je vous rappelle le tort tue. Humour !



Tout de mme, rien que parce que c'est le jeu qui m'a fait entrer dans l're 8-bits et qui a veill ma conscience au jeu vido, j'ai pour lui ce petit plus sentimental et compltement subjectif. Mais il faut bien le reconnatre : on a un jeu moyen. Qui claque, par certains aspects (la musique des "gros" boss est une pure tuerie), et qui pique, par d'autres. Des bugs compltement cons (la technique pour battre le second boss, une honte), des passages se flinguer (la dsactivation des bombes sous l'eau, ha ha ha combien d'entre vous ont cru mourir ce moment l ?), une map vous rendre fou, surtout sur un jeu sans sauvegardes ni passwords (huhu le dernier niveau et ses rseaux de galeries, ou le niveau 3 et ses immeubles identiques rptition)... Sans oublier les trucs qui sont soit des bugs, soit des features, vous de voir.



Oui le jeu a son lot de conneries. Et pas des moindres ! Un respawn infini des ennemis dj. Vous sortez d'un gout, vous revenez, hop tout le monde est l pimpant. Parfois le set de monstres change. Donc c'est pratique si une zone parat lourdingue. En plus comme certains laissent des items comme des armes de bourrin... youpi. Des fois si vous avancez doucement aussi, les ennemis n'apparaissent pas. Culte ! Ou pas srieux, c'est selon.



Bref. Si vous avez encore du pur oldisme d'antan au bout des doigts, a passera, sinon vous aurez envie de tout envoyer fracasser devant ce jeu la difficult dmente. Ceci dit, vu que la cartouche vaut peu prs rien, vous ne perdrez pas grand chose l'essayer. C'est un peu un incontournable de la culture vidoludique, tout comme certaines toiles de Vronse le sont la culture picturale ; toiles qui sont certes d'une rare beaut classique, qu'il faut connatre pour ne pas passer pour un branque, mais qui feraient super moche dans mon salon.

Le point de vue de César Ramos :
Une des plus grosses distributions de la console, le jeu de tous les lots, toutes les brocantes...