Le site qui n'est
Tiny Toon Adventures : Buster Busts Loose
Konami - 1993
Somewhere, over the rainbow... par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Admettons que l, d'un coup, vous vouliez en finir avec la vie. Oui, pouf, a vous prend, je ne sais pas, vous avez fait une promenade dans le couloir des cancreux en phase terminale de la clinique du coin, vous venez de regarder Les Aventures de Tchaou pour la huitime fois, vous avez rencontr une Polonaise aux yeux pleins de regrets, ou vous tes supporter du PSG. Par malheur aujourd'hui vous tes en plus coinc Tulle, chez votre grande-tante qui pique, il pleut et la fosse septique se rappelle vous. Sans un seul Figolu.



Vous avez cru un instant chapper la folie en dgottant par un hasard compltement fabuleux une Super Nintendo en tat de marche brancher sur la vieille tl du salon, celle sur la commode en buis avec le napperon en dentelle. Mais un rapide coup d'oeil au jeu fich dedans vous glace le sang : Pit Fighter. Eli, eli, lema sabachatni...



Vous remarquez que le cordon de la manette peut faire un admirable noeud coulant lorsqu'un bout de plastique au fond du tiroir attire votre oeil. D'une main tremblante, vous dcouvrez un deuxime jeu. L'tiquette couverte de poussire ne laisse nanmoins aucun doute quand son identit : Buster Busts Loose.



Bnie soit la providence. Mais vous ne le savez pas encore. Tout ce que vous savez, c'est que l'espce de lapin bleu sur l'tiquette, vous l'avez dj vu dans un dessin anim : Buster, la version en culottes courtes de Bugs Bunny, hros de la srie des Tiny Toons, joyeuse bande de frappadingues qui, s'ils n'ont pas le talent de leurs ans de la Warner, ont tout de mme eu quelques belles heures. Dans un dernier sursaut d'instinct de survie, vous dcidez d'essayer ce jeu avant d'aller ouvrir le robinet du gaz.



Un coup de bouton ON plus tard, votre vie bascule.



Logo Konami. Puis une musique ptaradante. S'ensuit une explosion de couleurs. Pour un peu vous auriez des petites taches blanches devant les yeux... menu standard, on dmarre le jeu parce que mme au bord du grand saut, on n'est pas des ravioles, pas question de baisser un quelconque niveau de difficult. Ah ha...



Vous voil aux prises avec un gros sprite, joli, dans de chouettes dcors. C'est beau. Ca respire la joie de vivre. Une brise frache vient faire frtiller vos narines. La pice parat soudain envahie par le printemps. Votre grande-tante est en train de prparer sa mythique tarte aux mirabelles dans la cuisine, vous recevez un message d'une magnifique jeune fille, la fille du lyce que vous avez mat pendant un an et qui d'un coup, pouf, a trouv votre numro et a ouvert les yeux sur le fait qu'elle a toujours voulu un enfant de vous. Et si vous aviez allum la radio ce moment prcis, vous auriez entendu Aim Jacquet annoncer qu'il reprenait en main l'quipe de France.



Mais vous n'entendrez rien de tout cela car vos oreilles sont berces par une mlodie guillerette, pleine de miel et de fltes printanires (et je signale qu'il faudrait tre mad, ou trs con - les deux mme - pour y voir un lien avec mes attributs virils). Un sourire bat au coin des lvres ruisselantes de bave parfume, vous avancez avec lgance. Vous sautez, vous courez, vous agissez avec l'aisance des grands Tigres d'Afrique. Je sais, il n'y a pas plus de tigre en Afrique que de pucelle au Club L'Orchide Noire, 35 mtres de chez moi, mais c'est une image.



Tiny Toons va alors vous entraner dans une aventure en arc-en-ciel majeur, comme dirait Hebus. De la plate-forme excellement bien pense, varie, au poil. Votre personnage ragit parfaitement, il peut dgommer les ennemis en leur donnant un coup de patte, il peut "dasher" pour grimper aux murs, faire des glissades, etc. Ca va vous donner une varit de situations impressionnantes dans des dcors multiples avec rfrences cinmatographiques de bon got : la Looniversity Acme, un film de cow-boys, Star Wars... de la plate-forme pure parfois, un peu d'action de temps en temps, le tout maill de stages bonus sous formes de mini-jeux qui n'ont rien envier aux Mario Party ou Tiny Toons Wild & Wacky Sports. Le jeu se paie mme le luxe de vous offrir la meilleure simulation de football amricain sur un stage entier... Culte ! Sur mon mulateur j'ai bloqu un "save state" juste au dbut de ce niveau pour le refaire de temps en temps, pour le fun.



Bref, les niveaux s'enchanent avec une vraie gourmandise de joueur oldie, c'est juste parfait, l'archtype du jeu de plate-forme tel que a nous plaisait l'poque, et a a parfaitement rsist au temps. Il y a des trouvailles lumineuses : se planquer derrire des lments du dcor pour chapper des tirs qui viennent du fond de l'cran, se faire un boss (les boss sont d'ailleurs une espce rare et pas du tout obligatoire pour finir un niveau) non pas en le butant mais en lui donnant manger dans un combat qui lui seul vaut les meilleurs jeux du dbut des annes 80 (genre Burger King et autres prothses), un niveau qui se fait entirement en dash la course contre un train, etc. Un festival d'inventions de gameplay. Le panard.



Mettez-vous a en tte : ce jeu est un jeu rgl au poil, berc par des musiques de folie, et enlumin par des magnifiques sprites et dcors dans tous les coins. Que demander de plus ?
Alors on ne parle plus de suicide, on ne parle plus de vacances en Corrze, l c'est orgie Tahiti. Ce jeu est vraiment un trs bon, un gros morceau, et suffisamment difficile pour vous faire passer pas mal de temps dessus. Argument final : l'poque, je l'avais chang contre Street Fighter II turbo et je ne l'ai pas regrett, c'est vous dire...



Courez donc, courez, vils mcrants, courez vous le procurer, et la vie vous semblera belle comme une tarte aux mirabelles. Et pour une critique crite par un Lorrain d'origine comme moi, je peux vous assurer que cette comparaison a une sacre valeur.
Le point de vue de César Ramos :
Commun, petit prix. Profitez-en !