Vous propose un lot exceptionnel de 102 timbres ROUMANIE.
Breath of Fire
Capcom - Square - 1993
Ryu de bon coeur, mes amis. par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
"Un bon RPG l'ancienne, y'a que a de vrai." Le Oldies qui se respecte a beaucoup de raisons de passer pour un abruti, et celle-ci n'est pas des moindres. D'abord parce qu'il sait que "RPG" ne veut rien dire dans le fond, que " l'ancienne" est tout relatif, et que ces jeux sont, scnaristiquement, aussi linaires qu'un Super Mario Bros de base par grand vent. "Twenty gods of good blood of good evening, Grobill, this maison close of item to save the world is in another castle." ("Vingt Dieux de bon sang de bonsoir, Grobill, ce bordel d'objet pour sauver le monde est dans un autre chteau.")



Last but not least, le Oldies de base dpensera des fortunes pour acqurir des cartouches du fond des ges farouches, ces ges o voyez-vous, Monsieur, on mangeait des Treets au lieu de vos M&Ms bariols et putassiers. Des cartouches dont il aura vu la promo Tlvisator 2, mission qui nous annonait la sortie de jeux fabuleux, en omettant de nous dire que bien souvent ces jeux ne franchiraient pas l'Atlantique, ou si peu. Salopards de rebelles.



Et c'est bien le souvenir de cette matine d'un mercredi pluvieux, face Cyril Drevet et sa casquette, qui me revient, alors que je lance pour la premire fois ce jeu, dix ans plus tard. Oui, dix ans plus tard. On peut ajouter tout cela que, en bon Oldies crtin, j'ai toujours t incroyablement logique. J'ai commenc la srie des Final Fantasy par le 6, des Zelda par Link's Awakening, des Castlevania par le 4, des Metroid et des Breath of Fire par le 2. Fort heureusement on se cogne fabuleusement de l'ordre des sries, tant il est vrai qu'un scnario de jeu vido, de toute faon, a tient sur un sparadrap, voire un manuel de jeu Master System.



Le seul dfaut rel cette stratgie, c'est qu'on se retrouve un peu surpris quand, habitu par exemple une ralisation parfaite d'un opus avanc, on doit ensuite se farcir les balbutiements programmatoires de l'quipe. Et a fait tache. J'ai encore des sueurs froides en pensant ma dcouverte d'Exile II aprs avoir fini le III. Mais le oldisme ne cre-t-il pas des hros ?



Ceci pos, avant de parler de a, faisons le point sur l'essence mme de ce jeu. Breath of Fire est, comme on peut s'y attendre si on a un peu de vcu, un RPG, au sujet duquel dsormais vous savez quoi. Une histoire d'heroic-fantasy, avec un hros qui va devoir sauver le monde avec plein de copains qu'il va ramasser sur la route. Il va donc y avoir de la baston, de la magie, des gens qui meurent, des donjons explorer, des boss buter, des trsors piller, de l'XP monter, avec ce coup de pot incroyable qui nous fait commencer dans la zone o ne circulent que de pathtiques limaces bedonnantes qui s'enfuient au premier coup de spaghetti cuit sur la figure.



L'histoire, le pitch, l'argument, le propos - puisqu'il y en a un - consiste empcher la rsurrection d'une Desse de la Destruction, que des grands mchants veulent favoriser pour leur compte personnel, alors que tout le monde sait que quand on fait a on se fait dpasser par les vnements de manire pas croyable, a alors. De vrais dbutants, ces mchants. A chaque fois ils font la mme connerie. Et si le Grrrrrand Empereur EvilKingoftheDarknessInside se faisait doubler par son vil second couteau, a ne m'tonnerait qu' moiti, croire que quand on est la tte de l'Etat on n'a jamais lu Iznogoud.



Heureusement, par un tour de force la limite du surhumain qui me laisse pantois, les concepteurs du jeu ont eu l'ide lumineuse de mettre entre nos mains la destine de Ryu. Et Ryu, ce n'est pas un karatka attard moiti gay, non, Ryu, c'est le seul pkin l'Ouest du Pecos qui descende en droite ligne de la tribu des tueurs de gros mchant. En l'occurence, le clan des Dragons de la Lumire en Blanc qui Brille avec de Beaux Cheveux. A ne pas confondre avec les Dragons Sombres, qui ont mauvaise haleine et des fuites urinaires. Et donc, il s'appelle Ryu. Ryu qui veut dire "Dragon". Le monde est bien fait. Pourquoi pas un chien qui s'appelerait "Toutou" tant qu'on y est ?



Ryu va donc prendre sa destine et son pe deux mains et partir la poursuite du Mal. Chemin faisant, il rencontrera Nina, qui, en bonne fille de RPG, sera faiblarde mais matrisera de la magie dfensive pour aider notre hros brutal et viril. Puis, Bo, Gobi, Ox, Bleu, Karn, Mogu, complteront la farandole, chacun avec leurs capacits. Certains vous feront progresser dans des terrains autrement inaccessibles, d'autres vous ouvriront des passages en des endroits prcis, Bleu lyophilisera vos adversaires d'un froncement de sourcil, et Karn fera la joie des petits et grands en fusionnant avec certains de ses camarades pour se transformer en grosse brutasse. Avec cette quation classique qui veut que la forme la plus bourrine soit aussi la plus grotesque, snif.



Vous l'avez compris, le scnario ne transpire pas l'originalit. Mais il faudrait tre Mad, ou trs con - les deux, mme, soyons fous - pour s'arrter ce dtail de l'Histoire. On fait son taf, on avance, on recule pour revenir chercher des trucs dans les niveaux d'avant parce qu'on est crtin ou bien qu'on avait pas la bonne capacit la premire fois, on repart, ah non on revient, oh tiens on prend le bateau et on fait naufrage et on est l'autre bout de la carte, c'est ballot sinon on serait arriv la fin du jeu direct, etc. Pas de quoi se relever la nuit. C'est quand mme un peu plat au niveau rebondissements, il faut avouer qu' ct des Final Fantasy on se surprend craser un ou deux baillements.



Heureusement c'est pas trop moche. On vite le dgueuli de sprites grossirement dtours en palette criarde, merci mon Dieu. On souffre comme toujours d'un ct rptitif un peu gonflant mais sans plus, les monstres ont de bonnes ttes et nos hros - que l'on voit toujours de dos, c'est agaant - ressemblent quelque chose, en vue de trois-quart, ce qui leur donne un peu de relief par rapport des vues trs " plat" dans d'autres jeux. Les oreilles ne crieront pas au scandale, c'est presque mieux que l'pisode 2, avec toujours 2-3 musiques trs chouettes mais galement le manque de 2-3 thmes qui colleraient aux oreilles. Bien mais pas top.



Le tout se droulera sur une carte en 2D l'ancienne, en vue arienne, avec moults combats alatoires pour bien vous faire chier. Et ce dernier point est particulirement russi. Tout comme c'est dans les vieux pots que cuisinent les pauvres, c'est aussi dans les vieux pots que les cuistots font leur premires boulettes. Et je ne parle pas de keftas mais de boulettes plutt dans le genre "tiens, si je mettais du gasoil dans ma bagnole la place du super sans plomb histoire de gagner quelques centimes sur le plein." Oui, cette boulette-l, qui n'est pas roule sous les aisselles, mais qui sent quand mme sous les bras.



L'ide des combats alatoires ne date pas d'hier et est plutt bien gre dans l'absolu par Capcom. Dans les Final Fantasy de chez Square, souvent, les combats alatoires ne le sont pas : tous les X dplacements que vous effectuez, vous allez rencontrer quelqu'un, c'est crit, fatal, invitable. Dans les Breath of Fire par contre c'est vraiment alatoire, vous avez une sorte de tirage au sort chaque pas que vous faites. Ca a l'air bien hein ? Sauf qu'on ne voit pas la diffrence moins de faire le guignol sur mulateur avec des saves states.



Et ici, la roulette est particulirement sensible. A tel point que c'en est horripilant : on fait trois pas, poum, combat. Tout le temps. Alors c'est bien pour l'XP et pour le pognon que vous ramassez chaque victoire, mais le jeu s'en trouve hch, vous rendre fou, pire qu'un match de la Squadra Azzura.



Comme si a ne suffisait pas, la gestion des menus est dsastreuse. C'est lent, fouilli, et il y a 15000 tapes de confirmation. Changer son armure est un calvaire. Ranger son inventaire aussi. Eh oui, pauvre fou naf, si c'est dj la foire dans le 2, c'est srement pire dans le 1 ! Eli, eli, lemma sabachtani ! Donc, non seulement on se fait chier en se baladant, mais aussi en grant son quipe ; et il y a des choses faire dans les menus, hein. Que a soit en vous baladant ou combattant, on a toujours des magies lancer, des objets grer, des transformations en dragon faire, l'ordre des personnages changer, deci-del et tutti quanti. (Avec ce truc compltement pissant quand on lance une magie avec Ryu, savoir qu'il lve le doigt faon disco vers le ciel, genre "h moi Madame je sais la rponse hep je sais je sais il faut lancer un sort de dragon moi Madame !". Culte.)



C'est donc pnible, et c'est dommage. Parce que d'un RPG honnte et pnible, c'est le ct pnible qu'on a tendance retenir. Alors vous de voir. Franchement, l'histoire se tient, et la ralisation aussi. Ce jeu aurait tout pour vous plaire : long, retors, assez captivant, chouette. Quand on aime les RPG on aime Breath of Fire. Si vous tes du genre nerveux et impatient, par contre, fuyez pour votre vie. Le Oldies a beau avoir la peau dure, ce monde pourri et la gloire de la zapette l'a lgitimement un peu ramolli, au point de le rendre impermable certains plaisirs d'antan.



Quand, 11 ans tous frais, vous aviez Breath of Fire pour seul jeu pour les six prochains mois, a vous motivait naturellement vous accrocher. Aujourd'hui c'est moi le grand-pre, et que pourrais-je donner mon petit-fils sans qu'il risque de zapper sur un casual game la premire frustration rencontre ? O simple thing, where have you gone...
Le point de vue de César Ramos :
Trop rare, trop cher.