Le site bon stick, bon genre
Dr. Franken
Elite - 1992
Elite n'est pas rature (gag). par Petemul

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Il y a des diteurs qu'ont reconnait tout de suite, comme a, au premier coup d'il - ou d'oreille. Elite, et sa branche Motivetime, sont de ceux-l. Ceux qui auront dj lu l'article (du mme auteur) sur Dragon's Lair sur GameBoy savent de quoi je parle.

Chez Elite, on n'est pas n'importe qui, et il faut que a se voie. Aprs le flop de Dragon's Lair, nos vaillants petits gars ne se sont pas laisss abattre et ont repondu un jeu ultra conceptuel, porteur des valeurs maison. Chers lecteurs, laissez-vous envoter par l'atmosphre sans gal de Dr. Franken. OH YEAH !


Le repas va tre joyeux...


L'histoire : vous tes la Crature Monstrueuse du Dr. Franken. Votre matre est mort, et depuis, vous vivez, avec votre petite amie recousue de partout, dans le grand et joyeux Chteau du Baron, en compagnie des adorables petites cratures dgueu du coin. Lesquelles, un jour qu'elles avaient envie d'tre mchantes, vous ont rapetiss (de 2 m vous passez 90 cm), ont dpiaut la machine " redonner vie aux cratures mortes", et ont dboulonn votre petite copine. A moins que a ne soit le contraire. Bref. Va falloir retrouver tous les morceaux. Un air de dj vu ?

(Signalons que, sans la notice, impossible de savoir quoi que ce soit de cette histoire. Ca commence direct, sans intro ou quelconque prothse).


La table d'opration. A reconstituer.


Dans les grandes lignes, c'est du jeu de plateforme, de profil, avec de l'exploration-rflexion (j'aime ces classements qui veulent rien dire). Vous explorez le chteau dans les moindres recoins en sautant partout, et en dgommant les mchants monstres dgommables. Les pices sont sur diffrents plans, c'est--dire que vous pouvez circuler de gauche droite, de haut en bas, mais aussi dans la profondeur de l'cran. (Entendons-nous bien : chaque pice est sur un seul plan. C'est entre elles qu'elles sont sur des plans diffrents.) Ce qui vous permet d'voluer dans de magnifiques cartes super prise de tte comme celle-ci, vu de dessus :


Et encore, c'est que le cinquime tage...


Il faudra aller partout, et pas dans n'importe quel ordre. Ce jeu procde par nigme. Par exemple, vous commencez par trouver un livre, on vous dit de le remettre sa place. Traduction : allez dans la bibliothque. Ooh surprise, la bibliothque auparavant vide contient maintenant la cl de la tour B ! Allons donc voir dans cette tour B. Oh, un balancier d'horloge, faudrait retrouver la pice de l'horloge, coup sr celle-ci s'est dplace pour ouvrir le passage secret menant au levier ouvrant le cercueil contenant la dynamite blastant la porte du sas de dcontaminantion contenant le cure-dent de mon beau-frre qui peut abattre le Dragon vert de la salle 364XFGhB qui contient la batterie de secours de cette #^|`! de machine. Bon, je raconte un peu n'importe quoi, mais c'est dans l'esprit. C'est un peu linaire, mais pas trop : certains objets ouvrent le chemin plusieurs autres, et il n'y a donc pas une squence unique de rsolution du jeu.

Ca peut paratre hard, mais rassurez-vous, le jeu propose plusieurs langues, les noms des salles s'affichent temporairement quand vous pntrez dans l'une d'elle, et des petits textes vous donnent des indices chaque fois que vous prenez un objet. Ouf.


Aaah... le cercueil, ok...


A priori, bonne ide. Bien prenante. Alors, a ressemble quoi ? C'est jouable ? C'est beau ?


... donc, allons la crypte du Baron. Ooooh jouissance un bouton de porte !!!


A la deuxime question, la rponse est OUI. On est chez Elite, rappelons-le. On croyait que Dragon's Lair avait fait ce qui se faisait de mieux en matire de graphismes. Eh ben non ! Ils ont fait encore plus fort ! C'est MAGNIFIQUE !!!! C'est encore plus dtaill, fouill, mais pour autant a reste clair. LE summum du genre sur le GameBoy, poum. Avec ce petit plus produit quand mme, qui est qu'on reconnat plein d'lments repris de Dragon's Lair, plus ou moins amliors selon les besoins : des lments de dcor (les votes et les montagnes, par exemple), des bestioles (qui, cette fois-ci, font mal), etc.


Phase 1 : l'admiration. Oui, ce dcor claque.


La musique ? (eh oui, ceux qui me connaissent pas encore vont pas tarder se rendre compte que je suis assez tatillon l-dessus) Alors l, difficile vraiment de faire mieux que Dragon's Lair. Est-ce pour viter la comparaison, ou je ne sais quoi, toujours est-il que les gars d'Elite ont fait le pari d'une B.O en musique classique. Deux musiques en tout : Le Clavier Bien Tempr de J. S. Bach pour l'intro et la fin, la Sonate au Clair de Lune de Beethoven pour le jeu. Pas trs cratif, mais reconnaissons bien que 1) c'est rudement bien choisi, a vous colle une ambiance TERRIBLE ; 2) c'est rudement bien foutu. Je veux dire, c'est bien retranscrit, et a donne des morceaux trs long, ce qui est toujours apprciable. Alors mme si c'est pas cratif, c'est encore une fois une des meilleures bande-son faite pour un jeu vido. Du grand Art, l encore.

Donc, techniquement, a tue tout. Et la jouabilit ?

Au dbut, on est un peu perdu. Les sauts sont un peu curieux, et Frankounet est un poil pataud. Certains objets seront trs difficile rcuprer, je vous prviens. Mais aprs tout, vous tes l pour en chier.


Phase 2 : la langue qui pend devant la beaut de l'ensemble.


En dehors de a, on prend vite le pli au niveau des dplacements dans le chteau. Le jeu est progressif, au dbut, on vous guide bien et il y a peu de salles, donc a laisse le temps de se faire la navigation. Mais se faire un petit plan ct vous sera quand mme d'un grand secours, voire mme carrment indispensable. Je m'en souviens, a m'avait pris cinq feuilles A4 quand mme - que j'ai toujours, pour la lgende.

Faites gaffe, en tout cas, car il y a des monstres un peu partout (donc beaucoup pomps direct de Dragon's Lair - aaah les feignasses). Et ils font mal. Va falloir les dgommer, pour ceux qui sont dgommables. Les autres, va falloir slalomer pour les viter... Heureusement il y a des recharges d'nergie un peu partout, et une salle de rgnration. Le joueur prudent s'en sortira toujours.


Ay, j'ai tout trouv !

Donc globalement, c'est bien... intressant. Pas fun, mais intressant. On explore partout. On est paum dans une super ambiance. Y'a des mots de passe imb*tables pour sauver ses parties. Que demander de plus ? Et en plus, c'est en franais, avec suffisamment peu de texte pour que puissent s'y glisser des traductions foireuses. Le pied !

Avec, olive finale sur le gteau, une fin la Elite comme on les aime, c'est dire un bel cran dans le plus pur style "bravo les gars, merci d'avoir jou 10 heures, cassez-vous maintenant, si vous espriez une belle scne de fin vous pouvez toujours vous brosser". Non, je suis mauvaise langue, il y a deux secondes d'animation avant, quand mme...


Ca valait le coup, vraiment...


Bref, pour vos longues soires d'hiver, quand la pluie frappe au carreau et que vous tes bien peinard au coin du feu (ou de votre convecteur lectrique d'appoint, selon vos moyens), Dr. Franken est un hit absolu. Pour peu que vous ayez, quand mme, une grosse bote de doliprane sous la main. Et du temps. Beaucoup de temps.
Le point de vue de César Ramos :
Relativement peu commun, mais peu cher.