Le site que le petit Grgory aurait aim connatre.
Megaman 3
Capcom - 1992
Sauvez Willy par EcstazY

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
En temps que fan inconditionnel des Megaman sur NES, j'ai t il y a fort longtemps l'heureux possesseur d'un pisode sur Game Boy. Oui, parfaitement. Habitu mon norme cran de tlvision approximativement 20 centimtres de diagonale, j'ai du me faire aux quelques centimtres de ma chre console portable. Et a donne quoi ? Et bien comme trs souvent pour ce petit robot, une vraie russite. Mais, comme souvent, je ne brlerais pas toutes mes cartouches d'un coup, et je vous invite suivre le guide, qui comme d'habitude n'est pas rmunr, donc je passerais parmi vous avec un tronc la fin pour....



Je suis un peu format car ce petit Megaman 3 fut mon deuxime jeu game boy, aprs Tetris. Je l'ai donc parcouru pendant des centaines d'heures, pour meubler mon tourment indicible (dj jeune, oui oui). Je le connais donc par cur, chaque monstre est mon ami, et je prends souvent l'apro avec le Dr Willy. Oui, qui dit Megaman dit Dr Willy, c'est comme une vache sans pie, il manquerait quelque chose. L, comme d'habitude, il a tabli une vilaine base en forme de crne (oui, en forme de palais anglais roccocco c'et t ridicule) o il ne fait rien que des btises (prononcer "bitiz"). Et Megaman se doit d'agir. Vite et bien. Pour a il va combattre tous les monstres sortis de son cerveau drang. Ds le premier cran titre, 4 monstres, les plus simples. On en choisit un, on le bcle, puis les 3 autres dans la foule. Hop un autre niveau apparat, puis une fois battu, 4 nouveaux monstres, avant l'antre du Dr Willy. Oui, cela m'amne un point primordial, la dure de vie.



norme. La dure de vie est vritablement grande. Cela fait 10 niveaux, dont certains assez longs. Bien sur, c'est avec humilit que l'on accepte le systme de mots de passe, qui sauvera bien des crans de game boy (quoi ? Vous n'avez jamais foutu un coup de boule dvastateur votre Game Boy ? Hrtique !). Quelques points placer dans la grille et hop on reprend o l'on en tait. Quand je vois que ce jeu peut me durer une bonne aprs midi en le faisant dans tous les sens, et quand je vois un bon Ninja Gaiden sur Game Gear, que je torche en 6 minutes avec un bon vent dans le dos, je ne peux que raliser quel point cette foutu Game Gear tait voue la mort brve echance. C'tait la minute politique de la critique.



Donc 10 niveaux. Soit. Mais niveaux de quoi ? De Megaman, savoir un concentr entre la plateforme frache et de bon got, alli des boss bigarrs. Plateforme pure... Cela signifie que le level designing est parfait. Mais vraiment, entirement sans faille, pure quoi. Les blocs s'enchanent avec passion, on passe son temps sautiller dans tous les sens, utiliser la zipette avec amour... La zipette ? Ah oui, tu n'es pas initi, ah ah (rire suprieur). La zipette est l'action qu'effectue Megaman l'habile pression sur bas+B. Il se met faire un slide, qui permet de passer dans les passes les plus troites, o d'viter un ennemi tombant tranquillement du plafond. Ah les ennemis...



Oui, un bon Megaman, c'est aussi un bestiaire de fou. Des vilains, du plus petit au plus norme. Des monstres de 3 pixels de haut, ceux faisant l'intgralit de l'cran, on est gt. Chaque niveau son lot d'ennemis propre, associs aux classiques de la srie. Pas moyen de s'ennuyer. Et cela participe au level design parfait : placs tactiquement aux bons endroits, les ennemis appuient ce qu'il faut quand il faut. C'est un peu abstrait ? Je le conois. Acceptez-le tel quel et voila hein z'allez pas faire chier non plus ? Comment a je suis votre ternel oblig ? Mince vous avez raison. Bon, comment expliquer tout a. Imaginez une suite de blocs vraiment parfaitement disposs. Genre un grand saut, un petit, et un autre grand, placs l par un dveloppeur consciencieux, et follement amoureux de son joueur. Imaginez maintenant un monstre sautillant dans le sens inverse de Megaman. Et bien le monstre parfait, c'est celui dot d'un timing exceptionnel, qui ne gnera que le joueur le plus lent. L'expert pourra enchaner les sauts sans tre ennuy par le monstre, car il est gnialement plac et rythm. Vous ne comprenez toujours pas ? Tratre :-)



Et tout ceci, l, c'est servi par quoi ? Oui, c'est bien beau d'avoir des blocs parfaits, des monstres sympathiques et nombreux, mais tout ceci passe au travers de quoi ? Simplement de l'un des plus beaux moteurs de jeu de la Game Boy. Si si. Les graphismes sont au poil. Tous les niveaux regorgent de millions de dtails, comme des petits tincelles, des petites claboussures, les monstres s'y insrent bien, sans gner, et mme mieux, collent l'esthtisme de chaque niveau. Les graphismes sont donc chargs, mais la Game Boy ne bronche pas, suit le mouvement avec passion, sans ramer. Heureusement, vu que l'action est tout de mme relativement frntique. Mais il n'y a pas que les graphismes dans la vie. Il y a aussi les oreilles satisfaire. Et bien pas de chance...



Pas de chance, ce n'est pas encore l que a pchera. Les musiques sont exceptionnelles, et la Game Boy donne tout ce qu'elle a dans ce buf d'enfer. Toutes entrainantes, toutes collant parfaitement l'ambiance, toutes sublimes. Bon sang, mais ce jeu serait-il le jeu du sicle ?



Presque. Ce jeu est long, sublime, dot d'une musique de feu, particulirement attachant donc. Et il vous faut donc imprativement le possder pour surfer sur ce site. Je suis sectaire ? Saint Nectaire ? mon dieu a ne veut rien dire. Allez donc me dgotter cette perle, mcrant

Le point de vue de César Ramos :
Gros gros classique, prix moyen vu le mythe Mgaman. Mais il vaut vraiment le coup, avec un peu de patience...