Martine à Leucate.
A Propos
Shadowwmax


Age inconnu
En l'an de grâce 1993, un soir de décembre, un être se meurt, un autre voit le jour (la nuit dans notre cas). Cet être, c'était moi. J'avais moins d'un an quand mes parents ont fait l'acquisition d'une NES Action Set dans un magasin de jouet, ça aurait pu être une Super Nintendo, sortie un an auparavant, mais les finances limitées à l'époque ont poussées a profiter d'une grosse promotion. Avant même que je puisse parler ou marcher, mon père m'a mit la manette entre les mains. Essayez donc de jouer a Super Mario Bros en tapant sur le bouton et en rigolant parce que c'est drôle, et vous me ressemblerez à ce moment la de ma vie.

Mes parents avaient acheté un ordinateur a base de 386DX, et vers 3-4 ans, j'ai eu le clavier entre les mains, le système GeoWorks d'origine ayant été remplacé par un MS-DOS et Windows 3.1, Mspaint et Gorilla.bas faisaient partie des premiers programmes auquel j'ai touché, c'était encore compliqué pour moi, et la NES me tendait les bras, victoire après victoire sur les tableaux de Gremlins 2 ou de The NewZealand Story, a tenter de terminer une course de Rad Racer et choisissant les réponses au quiz de Adventures in the Magic Kingdom au hasard, l'anglais m'étant inconnu alors.

Puis viens la révélation, un jour, mon père revint de conforama, oui, le magasin de meuble et multimédia, et la, dans le rayon des jeux PC, une envie soudaine se fait sentir, hop, promo, des jeux stockées sur disquette a donner a manger au 386, il s'agissait de The Legend of Kyrandia, et KGB (je n'ai jamais eu le droit d'y jouer à celui là, pourquoi, mystère...), par contre, Kyrandia, avant même de savoir lire, je dirigeais Brandon a travers l'île, mais chaque partie se terminait par un blocage total au labyrinthe, je m'y perdais.

Jusqu'en 1999, j'ai pu tester sur NES, Darkwing Duck, Zelda, Asterix,Battle of Olympus, ou encore Tennis, grâce a mon oncle, qui empruntait des jeux a ses amis, dont Batman par exemple.

En 1999, le 386 se fait vieux, l'achat d'un nouveau PC est prioritaire pour le travail, vient alors se loger à la maison un Pentium II a 233Mhz, avec une Ati Rage Pro 8Mo, et un disque dur de 6,4go, Ce fut alors les premiers jeux en 3D que j'eusse touché, Rayman 2, Centipede, Tonic Trouble... Mais aussi des classiques 2D : Lode Runner : Mad Monks revenge ou encore Rayman premier du nom. Cette année la, et je m'en voudrait toujours, je retrouve Kyrandia dans un placard, mon père me dit que les disquettes ont un virus, je lui demande si il faut le jeter...et je le jette. Pourquoi moi?!

Je n'avait touché qu'a ma NES niveau console, et lors du dernier jour d'école de cette même année, je découvrit le Game Boy, j'avais déjà vu quelqu'un y jouer, mais je ne l'avait jamais portée. Ce jour la, ont me prêta un Game Boy 1ere génération, avec deux jeux : Super Mario Land, et The Fortress of Fear. Pour la petite histoire, je ne l'ai pas rendue a 16h30, je l'ai emporté chez moi, sur le trajet, j'étais plongé dedans, et jusqu'au soir, ou mes parents s'aperçoivent que j'ai un Game Boy, étrange... Je vous garantie qu'elle a été restituée sa propriétaire le soir même !

En 2003, je dilapide 10euros dans l'achat d'une console que je connaissait de nom, pris de passion par l'émulation et les jeux Sonic, la Megadrive, avec une dizaine de jeux, dont Comix Zone et Sonic. C'est le début de la collectionnite, même si je n'en ai pas encore totalement conscience. La Megadrive, c'est le pied, malgré tout, je n'abandonne pas ma NES, qui garde une place de choix.

Vient 2004, ou, après avoir trimé en rangeant un nombre incalculable de stères de bois, ont me propose de choisir quelque chose qui me ferais plaisir... UN GAMEBOY !
C'est alors que je me retrouve avec un GameBoy advance SP bleue, et en 2005, mes parents achètent une Supercard CF.

2005, année ou je découvre que l'ont peut acheter des jeux vidéos en vide-grenier, ma grand-mère m'a invité a venir l'aider a vendre, ce que je fais, et après une petite ballade, je vois un carton, un carton remplit de cassettes audio. Sauf qu'il y avait écrit «Game for Amstrad CPC 464», intrigué, je demande au vendeur ce que c'est, la réponse est claire, des jeux pour un vieil ordinateur. Passionné par cette réponse, je demande a voir les ordinateurs en question, je vous passe les détails, je reviens avec deux amstrad, un 464 et un 6128, une floppé de jeux et les manuels. Le soir même, j'étais en train de taper mes premières lignes de basic, c'était fantastique, je pouvais créer mes jeux, mes programmes, et je ne compte plus les heures a chercher des listings sur internet et les recopier soigneusement avant de les enregistrer sur cassette. C'est grâce a lui que j'ai développé une passion pour la programmation et l'informatique en général.

L'année 2006 marquera l'arrivée d'une PlayStation 2 a la maison, avec quelques jeux, c'est pas mal, mais elle ne me passionnera pas plus que ça.

2008, Bonjour NesPas !

Actuellement, nombre de machines et jeux sont venues empiéter sur l'espace libre de mes étagères, mon Game boy advance sp historique est hs, ma NES trône parmi mes préférées, je n'ai toujours pas retrouvé Kyrandia. Et j'ai fini ma petite biographie.

A bientôt pour de nouvelles aventures !
Critiques
Commodore Amiga
Legend of Kyrandia : Book One (the) par Shadowwmax

Nintendo NES
Bartman meets Radioactive Man par Shadowwmax

Dossiers
Cet auteur n'a écrit aucun dossier.